LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< David HUME et la nécessité David HUME: Relation d'idées et relation de ... >>


Partager

David HUME: Le pain, que j'ai mange précédemment...

Philosophie

Aperçu du corrigé : David HUME: Le pain, que j'ai mange précédemment...



Publié le : 5/4/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	David HUME: Le pain, que j'ai mange précédemment...
Zoom

Ordre des idées:

 Une observation:


Soit un fait: le pain que j'ai mangé m'a nourri.
Je conclus naturellement de ce fait que si je mange un autre pain ce dernier me nourrira aussi, et d'une manière générale que tous les pains possèdent la propriété d'être nourrissant.

 Le problème:


 Est-il logiquement, rationnellement, légitime de tirer d'une expérience passée des vérités toujours valables pour l'avenir, en d'autres termes de tirer d'un fait particulier une règle générale ?


 La réponse:


 Non, car la conséquence (seconde proposition) n'est pas contenue dans la première (constatation du fait), et elle ne se déduit de la première par aucun raisonnement.



Le pain, que j'ai mangé précédemment, m'a nourri ; c'est-à-dire un corps, doué de telles qualités sensibles, était, à cette époque, doué de tels pouvoirs cachés; mais en suit-il qu'il faille que de l'autre pain me nourrisse en une autre époque et que des qualités sensibles semblables s'accompagnent toujours de semblables pouvoirs cachés ? La conséquence ne semble en rien nécessaire. Du moins faut-il reconnaître qu'ici l'esprit tire une conséquence ; qu'il fait un certain pas ; qu'il y a un progrès de pensée et une inférence qui réclament une explication. Les deux propositions que voici sont loin d'être les mêmes : « J'ai trouvé qu'un tel objet a toujours été accompagné d'un tel effet et je prévois que d'autres objets qui sont semblables s'accompagneront d'effets semblables. » J'accorderai, s'il vous plaît, que l'une des propositions peut justement se conclure de l'autre : en fait, je le sais, elle s'en conclut toujours. Mais si vous insistez sur ce que la conclusion se tire par une chaîne de raisonnements, je désire que vous produisiez ce raisonnement. La connexion entre ces deux propositions n'est pas intuitive. On réclame un moyen terme qui puisse rendre l'esprit capable de tirer une telle conclusion si, en vérité, il la tire par raisonnement et argumentation. Quel est ce moyen terme ? Il me faut l'avouer, cela dépasse ma compréhension. David HUME


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2398 mots (soit 4 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " David HUME: Le pain, que j'ai mange précédemment... " a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • Nume-295953 (Hors-ligne), le 14/02/2018 é 14H13.
  • Aurelie972-238546 (Hors-ligne), le 08/05/2014 é 08H22.
  • biwasa-238543 (Hors-ligne), le 08/05/2014 é 08H22.
  • marion404-235967 (Hors-ligne), le 09/04/2014 é 09H21.
  • Guiproiug (Hors-ligne), le 09/04/2014 é 09H16.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit