NoCopy.net

De la découverte de l'Amérique à la Révolution française

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< De la chute de l'Empire romain d'Occident à l ... xxx ? >>
Partager

De la découverte de l'Amérique à la Révolution française

Fiche de révision


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "De la découverte de l'Amérique à la Révolution française" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Explorations scientifiques Aux XVIIIe et XIXe siècles eurent lieu des expéditions destinées à l'exploration méthodique et scientifique du territoire, au cours desquelles furent essentiellement étudiées les terres longeant l'Orénoque et l'Amazone, des régions des Andes, la Patagonie ainsi que la Terre de Feu, à l'extrémité sud du continent. Le succès du caoutchouc à la fin du XIXe siècle entraîna de nouvelles expéditions à l'intérieur des terres, dans des régions difficilement accessibles. Ainsi, au début du XXe siècle, la quasi-totalité de l'Amérique du Sud était connue. La plupart des expéditions en Amérique centrale et en Amérique du Sud poursuivaient un but particulier : trouver des sites archéologiques. En effet, à partir de 1839, de nombreuses cités mayas furent découvertes dans la jungle d'Amérique centrale. De même, en 1911, la cité inca de Machu Picchu fut mise au jour dans les Andes péruviennes.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

La dépréciation continue de la monnaie métallique est un fait démontré par tous les documents historiques, tout au moins depuis un millier d'années. Cette dépréciation est même énorme. La valeur de l'argent était environ -neuf fois plus grande au temps de Charlemagne qu'au début du XXËe siècle; elle était encore -six fois plus grande à la veille de la découverte de l'Amérique; elle était environ -trois fois plus grande à l'époque de la Révolution française., Charles GIDE, Cours d'économie politique, t. I, p. 436.

Ajouté par webmaster

Qu'est-ce qu'une révolution politique en général? Qu'est-ce, en particulier, que la Révolution française? Une guerre déclarée entre les patriciens et les plébéiens, entre les riches et les pauvres (...) -Le but de la révolution, étant de ramener au but de la société, dont on s'est écarté, -est également le bonheur commun., BABEUF, -in le Tribun du peuple, n° 34 (-in Textes choisis, p. 32-33).

Ajouté par webmaster

Le dernier tiers du XVIIIËe siècle et le début du XIXËe siècle sont caractérisés par des révolutions en chaîne : révolution américaine, de 1774 à 1783, révolution genevoise de 1766 et 1781, révolution des Provinces-Unies de 1783 à 1787, révolution belge de 1787 à 1790, révolution française enfin à partir de 1787; celle-ci gagne peu à peu la plus grande partie de l'Europe, touche l'Afrique (...) et s'étend en Amérique (...) Au total, la moitié du monde est en proie, entre 1770 et 1815, à des révolutions, ou plutôt à une grande révolution, qui transforme plus ou moins profondément ses structures politiques et sociales., J. GODECHOT, les Révolutions, -in Encycl. Pl., Histoire universelle, t. III, p. 345.

Ajouté par webmaster

L'exploration continua donc, et fut utilement marquée par la découverte qu'Harbert fit d'un arbre dont les fruits étaient comestibles. C'était le pin pignon, qui produit une amande excellente, très estimée dans les régions tempérées de l'Amérique et de l'Europe., J.VERNE, l'île mystérieuse, t. I, p. 113.

Ajouté par webmaster

- (...) vous êtes ici sur le Nouveau Continent - l'Amérique du Sud, c'est tout de même un peu l'Amérique., J. ROMAINS, Donogoo, Épilogue, 2.

Ajouté par webmaster

Il est déplorable que la révolution française ait eu de si maladroits accoucheurs (...), HUGO, Littérature et Philosophie mêlées, p. 117.

Ajouté par webmaster

(...) il est déplorable que la Révolution française ait eu de si maladroits accoucheurs (...), HUGO, Littérature et Philosophie mêlées, «Sur Mirabeau», VII.

Ajouté par webmaster

Robespierre avait bu du fiel tout ce que contient le monde., MICHELET, Hist. de la Révolution française, XXI, X.

Ajouté par webmaster

(...) l'Amérique est présente tout entière en chacune de ses parties : mais celles-ci sont plus ou moins étrangères, les unes aux autres (...) De là, provient un mélange d'uniformité et de régionalisme qui déconcerte souvent., S. DE BEAUVOIR, L'Amérique au jour le jour, p. 115.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource suivante

De la découverte de l'Amérique à la Révolution française

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo