Défendre ses droits, est-ce la même chose que défendre ses intérêts ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La société est-elle responsable des illusions ... L'Etat est-il l'ami de tous en même temps que ... >>
Partager

Défendre ses droits, est-ce la même chose que défendre ses intérêts ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Défendre ses droits, est-ce la même chose que défendre ses intérêts ?



Publié le : 20/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Défendre ses droits, est-ce la même chose que défendre ses intérêts ?
Zoom

Destiné à bannir la violence de la société, le droit est souvent un produit de la violence, lorsqu'une partie de la société impose sa loi à une autre, il sert parfois à perpétuer la violence quand il est placé au service d'une oppression ou d'une exploitation de l'homme par l'homme.La loi et les décisions judiciaires doivent inévitablement recevoir le renfort de la force publique : qui se soucierait de les respecter, s'il n'y avait la peur du gendarme ? La balance reçoit le concours du glaive. Si le droit le juste, républicain, il s'agit bien d'une force publique, dont l'usage répond à l'intérêt collectif. En revanche, là où le droit servirait partialement à maintenir des situations d'oppression ou d'exploitation abusive, l'usage de la prétendue force publique ne serait pas autre chose qu'une perpétuation de la violence.Le spécialiste en droit peut nous indiquer « ce qui est le droit », cad ce que disent et ont dit des lois en un certain lieu et à une certaine époque, mais il ne peut pour autant dire si le droit positif est juste parce que le critère universel auquel on peut reconnaître le juste de l'injuste lui échappe. Seul le droit naturel qui ne repose que sur des principes a priori -indépendants de l'expérience qui est toujours particulière- peut fournir à une législation positive ses principes immuables. Réaliser pratiquement l'idée de droit, c'est éliminer toute violence au sein des sociétés humaines. Ce qui ne signifie pas que tous les moyens sont bons ou que toute détermination positive du droit soit moralement permise, voire prescrite. Kant énonce, en ce sens, un critère, valable avant toute expérience et universellement : n'est moralement légitime qu'un droit qui donne à chacun le maximum de liberté compatibles avec la liberté des autres.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Défendre ses droits, est-ce la même chose que défendre ses intérêts ? Corrigé de 5328 mots (soit 8 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Défendre ses droits, est-ce la même chose que défendre ses intérêts ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • diimay (Hors-ligne), le 01/04/2012 à 01H16.
  • christelle59258 (Hors-ligne), le 25/02/2010 à 25H17.
  • Ludovick22466 (Hors-ligne), le 08/02/2009 à 08H21.
  • Amel8250 (Hors-ligne), le 03/01/2009 à 03H17.
  • Meelanie16063 (Hors-ligne), le 18/12/2008 à 18H08.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Défendre son droit n'est plus alors égal à la défense de ses intérêts et celle de ses privilèges. Si le droit est juste, selon Rousseau, il ne peut plus admettre la poursuite d'un intérêt égoïste allant contre l'intérêt public. De même les privilèges sont plutôt la marque d'un droit inique. Le droit juste est celui conféré par une loi juste. L'idée de justice contredit évidemment la notion de « privilège » puisqu'il s'exercera au profit de certains et au dépend des autres. Un justice sociale n'est possible qu'en tant qu'elle se définit par la traque et la destruction des injustices sociales telles que l'idée de privilégier quelqu'un plutôt qu'un autre. Défendre son droit se fera justement, la plupart du temps, contre un injustice perpétrée contre soi ou contre l'usage d'un privilège abusif.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Je ne mérite pas de défendre la religion, mais vous ne méritez pas de défendre l'erreur et l'injustice., PASCAL, Pensées, XIV, 921.

    Ajouté par webmaster

    La loi n'a le droit de défendre que les actions nuisibles à la société., Déclaration des Droits de l'Homme, art. 5.

    Ajouté par webmaster

    Or, dans ces contrées, il n'y a pas de syndicat pour défendre les intérêts des travailleurs saisonniers. Jean-Guy Noël, les Seins d'une femme jalouse

    Ajouté par webmaster

    Obsédé par la préoccupation de défendre un système politique auquel il pense si continûment qu'il finit par y confondre tous ses intérêts propres (...), M. BARRèS, Leurs figures, p. 266.

    Ajouté par webmaster

    (...) contre l'émeute qui grondait le gouvernement n'avait pas pris de précautions extraordinaires. Pour se défendre et pour défendre le régime, il comptait surtout sur la garde nationale (...) des barricades se dressaient le 22 février (1848)... Les gardiens de l'ordre, au lieu de combattre l'émeute, la renforçaient., J. BAINVILLE, Hist. de France, XIX, p. 474.

    Ajouté par webmaster

    (...) la classe qui est assez forte pour défendre une société l'est assez pour y conquérir des droits et y exercer une légitime influence., FUSTEL DE COULANGES, la Cité antique, IV, VII, p. 327.

    Ajouté par webmaster

    (...) la classe qui est assez forte pour défendre une société l'est assez pour y conquérir des droits et y exercer une légitime influence., FUSTEL DE COULANGES, la Cité antique, IV, VII.

    Ajouté par webmaster

    Les états généraux de 1614 seront les derniers avant ceux de 1789. Ils discréditèrent l'institution parce que l'idée du bien général en fut absente, tandis que chacun des trois ordres songea surtout à défendre ses intérêts particuliers., J. BAINVILLE, Hist. de France, XI, p. 195.

    Ajouté par webmaster

    La loi n'a le droit de défendre que les actions nuisibles à la société. Tout ce qui n'est pas défendu par la Loi ne peut être empêché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu'elle n'ordonne pas., Déclaration des droits de l'homme, art. 5.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Défendre ses droits, est-ce la même chose que défendre ses intérêts ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo