NoCopy.net

Définition: ANALYSE.

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Définition: ANALOGIE. Définition: ANAPHORE. >>
Partager

Définition: ANALYSE.

Philosophie

Aperçu du corrigé : Définition: ANALYSE.



Format: Document en format FLASH protégé

Définition: ANALYSE.
Zoom

n. f 1° Opération intellectuelle qui consiste à décomposer une réalité, une oeuvre, un texte, en ses éléments fondamentaux, pour mieux en établir les relations. L'analyse dissèque, réduit le tout à ses parties, cherche à étudier les combinaisons entre les divers éléments, qu'il s'agisse d'objets concrets ou abstraits. L'opération inverse (qui rassemble, unit) s'appelle synthèse. 2° Le résultat de l'opération précédente, l'exposé oral ou écrit qui résume et met en lumière l'objet de l'analyse. Une brillante analyse de la société actuelle. 3° Psychanalyse, traitement psychanalytique.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Définition: ANALYSE. Corrigé de 87 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Définition: ANALYSE." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

.1 Le point de départ est la définition suivante, qui résume une analyse magistrale : le -jeu dans son aspect essentiel est une action libre, exécutée «comme si» et sentie comme située hors de la vie courante, mais qui cependant peut absorber complètement le joueur sans qu'il trouve en elle aucun intérêt ou en obtienne aucun profit (...), Roger CAILLOIS, l'Homme et le Sacré, p. 199.

Ajouté par webmaster

Le Beau implique des effets d'indicibilité, d'indescriptibilité, d'ineffabilité. Et ce terme lui-même ne dit RIEN. Il n'a pas de définition, car il n'y a de vraie définition que par construction., VALÉRY, Mélange, p. 161.

Ajouté par webmaster

La définition est un jugement qui a pour sujet et pour attribut deux concepts équivalents (...) La condition générale de toute définition est que le défini et la définition aient même extension, c'est-à-dire soient attributs des mêmes jugements virtuels; elle doit être -caractéristique, convenir à tout le défini et au seul défini, -omni et soli definito., Edmond GOBLOT, Traité de logique, IV, 73.

Ajouté par webmaster

Cette définition mérite un moment d'attention, elle est d'une nature particulière qui la distingue déjà de la définition purement logique. Henri Poincaré, la Science et l'Hypothèse

Ajouté par webmaster

.3 Les axiomes et les éléments primitifs d'une théorie s'avèrent vite insuffisants en pratique pour énoncer simplement les théorèmes. Il faut alors introduire des abréviations, et on appelle définition d'un terme mathématique toute proposition dont il est une abréviation., F. LE LIONNAIS, -in BOUVIER et GEORGE, Dict. des mathématiques, art. -Définition.

Ajouté par webmaster

(...) l'analyste (...) a toujours subi une analyse didactique. Cette profession d'éboueur d'âmes impose qu'on soit d'abord entré dans son propre inconscient (...) Pratiquée auprès d'un -didacticien, habilité par l'Institut de psychanalyse à former des professionnels, cette analyse, qui dure de trois à sept ans, n'est jamais considérée comme définitivement achevée., Planète, n° 4, févr. 1969, Psychanalyste : un homme face à lui-même, p. 75.

Ajouté par webmaster

L'information reçoit une définition purement statistique, d'où sont exclus tous les éléments humains (...) Aucune de ces données, essentielles dans la signification courante du mot «information», n'entre en ligne de compte dans notre définition. Nous distinguons arbitrairement Information de : Science, Savoir, Connaissance., L. BRILLOUIN, cité par G.-T. GUILBAUD, la Cybernétique, p. 65.

Ajouté par webmaster

(...) pour une définition donnée des concepts «théorie» et «objet de la théorie», il existe une définition de la langue telle qu'elle puisse être considérée comme un objet pour une théorie quelconque. C'est la position qui sera adoptée ici : elle n'a, il faut le dire, rien de trivial (...), Jean-Claude MILNER, De la syntaxe à l'interprétation, p. 9.

Ajouté par webmaster

L'iconographie est une branche essentielle de l'histoire de l'art, mais ne se confond pas avec elle. Elle étudie, en effet, les sujets représentés dans les oeuvres d'art, leurs sources, leur signification historique ou symbolique. Il reste ensuite à compléter cette analyse iconographique par une analyse stylistique (...) L'iconographie ne peut faire complètement abstraction de la forme, sous peine de se dessécher (...), Louis RÉAU, Dict. d'art, art. -Iconographie.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédente

Définition: ANALYSE.

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo