NoCopy.net

La définition de la Psychologie comme science des faits de conscience vous semble-t-elle pouvoir être aujourd'hui maintenue ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'Etat est-il le cimetière pour les libertés ... Expliquez et appréciez cette pensée de Marce ... >>
Partager

La définition de la Psychologie comme science des faits de conscience vous semble-t-elle pouvoir être aujourd'hui maintenue ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La définition de la Psychologie comme science des faits de conscience vous semble-t-elle pouvoir être aujourd'hui maintenue ?



Publié le : 4/4/2009 -Format: Document en format FLASH protégé

	La définition de la Psychologie comme science des faits de conscience vous semble-t-elle pouvoir être aujourd'hui maintenue ?
Zoom
  • définition : Du latin definitio. PHILOSOPHIE – Ensemble de propositions qui ont pour objet l’analyse de la compréhension d’un concept. Explication précise du sens d’un mot ou d’une expression. TECHNIQUE – Degré de finesse des détails d’une image.
  • psychologie : Science qui a pour objet l'étude des phénomènes psychiques.
  • comme : De même que, tel que, à l'instar de.
  • science : Ensemble des connaissances portant sur le donné, permettant la prévision et l'action efficace. Corps de connaissances constituées, articulées par déduction logique et susceptibles d'être vérifiées par l'expérience.
  • fait : Ce qui est ou ce qui arrive, et qui se donne ou même s'impose à nous dans l'expérience. On distingue souvent le fait brut, qui s'offre immédiatement à l'observation dans l'expérience ordinaire, et le fait construit (fait scientifique), qui résulte d'une élaboration théorique et expérimentale (Bachelard appelle «phénoménotechnique» cette construction du fait). Cependant, même le fait brut est imprégné de théorie, même s'il peut s'agir d'une théorie pré-scientifique, c'est-à-dire de préjugés. Le fait (ce qui est) se distingue par principe du droit (ce qui doit être). De même, une question de fait porte sur le pourquoi ou le comment, alors qu'une question de droit porte sur la valeur et la légitimité. On oppose l'état de fait à l'état de droit, c'est-à-dire conforme au droit (légal ou légitime).
  • conscience : La connaissance qu'a l'homme de ses pensées, de ses sentiments et de ses actes. La conscience, par cette possibilité qu'elle a de faire retour sur elle-même, est toujours également conscience de soi. C'est elle qui fait de l'homme un sujet, capable de penser le monde qui l'entoure. CONSCIENCE MORALE: Jugement pratique par lequel le sujet distingue le bien et le mal et apprécie moralement ses actes et ceux d'autrui. CONSCIENCE PSYCHOLOGIQUE : Aperception immédiate par le sujet de ce qui se passe en lui ou en dehors de lui.
  • pouvoir : Du latin populaire potere, réfection du latin classique posse, «être capable de ». 1° Verbe : avoir la possibilité, la faculté de. 2° Avoir le droit, l'autorisation de. 3° Nom : puissance, aptitude à agir. 4° En politique, ressource qui permet à quelqu'un d'imposer sa volonté à un autre, autorité. 5° Employé seul (le pouvoir), les institutions exerçant l'autorité politique, le gouvernement de l'État.
  • être : Du latin esse, « être ». 1) Verbe : exister, se trouver là. En logique, copule exprimant la relation qui unit le prédicat au sujet (exemple : l'homme est mortel). 2) Nom : ce qui est, l'étant. 3) Le fait d'être (par opposition à ce qui est, l'étant). 4) Ce qu'est une chose, son essence (exemple : l'être de l'homme). 5) Avec une majuscule (l'Être), l'être absolu, l'être parfait, Dieu.

On parle de la psychologie de Platon ou de Descartes comme de la psychologie de Racine ou de Stendhal. On entend, par là, d'une façon un peu vague, certaines idées que se font ces auteurs de l'homme, de sa nature, de ses tendances, de ses états d'âme, de ses comportements. En ce sens, chacun a « une psychologie », c'est-à-dire une certaine conception de la nature humaine. Mais dès que l'on veut passer de la conception commune à la conception scientifique, on se heurte à une première difficulté qui est de définir l'objet même de la psychologie. Le Vocabulaire de M. Lalande renonce à donner une définition unique et déclare qu'en réalité « ce nom de psychologie réunit plusieurs études différentes qui doivent être définies séparément ». Mais ceux qui se livrent à ces études prétendent tous travailler à l'édification, non d'une partie de la Psychologie, mais de la Psychologie tout entière. Nous avons à examiner ici la thèse des auteurs qui définissent la Psychologie comme la science des faits de conscience. Après avoir exposé rapidement cette thèse, nous verrons quelles objections a soulevées contre elle le développement des études psychologiques depuis une cinquantaine d'années et nous pourrons ensuite nous demander dans quelle mesure elle est encore valable aujourd'hui.
 



.../...

Par comportement il faut entendre l'ensemble des réactions globales d'un organisme en présence d'une situation donnée. La Psychologie consiste alors à étudier les modes de liaison, naturels ou acquis, entre une réponse et une excitation ; il s'agit de savoir ce que fait un organisme et pourquoi il le fait. Ici encore c'est la définition même de la Psychologie qui est en cause et Naville peut écrire : « En réalité, c'est au béhaviourisme que doit être réservé le nom de psychologie, pour autant qu'on veuille désigner par là une science naturelle » (op. cit., p. 10).




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	La définition de la Psychologie comme science des faits de conscience vous semble-t-elle pouvoir être aujourd'hui maintenue ? Corrigé de 2149 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " La définition de la Psychologie comme science des faits de conscience vous semble-t-elle pouvoir être aujourd'hui maintenue ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • G53159 (Hors-ligne), le 11/01/2010 à 11H15.
  • eureelie49972 (Hors-ligne), le 16/12/2009 à 16H11.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    MERLEAU-PONTY, n'indique pas seulement sa signification, il est habité par elle, il est d'une certaine manière ce qu'il signifie ». Le psychisme n'est donc pas un monde caché derrière l'écran du corps : il est le sens même de l'activité organique, la pensée qui se réalise en elle. Le corps exprime à chaque instant l'existence totale, non qu'il en soit un accompagnement extérieur, mais parce qu'elle se réalise en lui. Ce sens incarné est le phénomène central dont corps et esprit, signe et signification sont des moments abstraits. (MERLEAU-PONTY, Phénoménologie de la perception, p. 193.) Aussi les psychologues contemporains ne conçoivent pas la connaissance du psychisme à la manière des héritiers de la pensée éclectique.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Abstraire la cause pour considérer exclusivement les effets de la sensibilité physique, les impressions simples et immédiates du plaisir ou de la douleur, etc., sans conscience du -moi, c'est dénaturer ou détruire toute la science de l'homme intérieur; c'est faire de la psychologie soit une science abstraite de définitions comme les mathématiques ou la logique, soit encore une science toute physique, fondée sur l'observation des faits d'une nature extérieure au -moi, étrangère à la pensée., MAINE DE BIRAN, Nouvelles considérations sur les rapports du physique et du moral de l'homme, I, I.

    Ajouté par webmaster

    "Les hommes ont été considérés comme libres pour pouvoir être jugés et punis -pour pouvoir être coupables: par conséquent toute action devait être regardée comme voulue, l'origine de toute action comme se trouvant dans la conscience." Nietzsche, Le crépuscule des idoles, Idées, page 63.

    Ajouté par webmaster

    Cette définition mérite un moment d'attention, elle est d'une nature particulière qui la distingue déjà de la définition purement logique. Henri Poincaré, la Science et l'Hypothèse

    Ajouté par webmaster

    LA PSYCHOLOGIE ET LA SCIENCE "Il est certain que le travail de la psychologie moderne n'a pas été vain : elle a produit nombre de règles empiriques qui ont même une grande valeur pratique." Husserl, La Krisis, 1935.

    Ajouté par webmaster

    « L'être de la conscience c'est un être pour lequel il est dans son être question de son être. » (PRADINES, Traité de psychologie.)

    Ajouté par webmaster

    « La philosophie n'est pas contraire à la science, elle se comporte elle-même comme une science, travaille en partie avec les mêmes méthodes, mais elle s'en éloigne dans la mesure où elle s'accroche à l'illusion de pouvoir livrer une image du monde cohérente et sans lacune. » Freud, Nouvelles Conférences sur la psychanalyse, 1933.

    Ajouté par webmaster

    « Au sens strict des termes, l'histoire ne répond pas à la définition de la science; elle ne consiste pas en démonstrations abstraites comme les mathématiques ; elle n'est pas vérifiable par l'expérimentation comme les sciences de la nature; enfin, elle n'aboutit pas à des lois qui permettent la prévision. » Léon E. Halkin, Éléments de critique historique, 1974.

    Ajouté par webmaster

    -Ce et -Il ont été longtemps en concurrence devant les impersonnels. Aujourd'hui encore on peut dire : -ce me semble et : -il me semble. Mais jamais on n'emploie -ce quand il y a un objet qui vient après -sembler : -il -me semble que vous vous trompez., F. BRUNOT, la Pensée et la Langue, p. 286.

    Ajouté par webmaster

    De plus en plus, actuellement, on tend vers une expression unique de l'art, qui doit être quelque chose comme une approche de la conscience humaine. L'affabulation se risque vers la science, et la science retrouve les mythes., J.-M. G. LE CLÉZIO, l'Extase matérielle, p. 74.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    La définition de la Psychologie comme science des faits de conscience vous semble-t-elle pouvoir être aujourd'hui maintenue ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo