NoCopy.net

Y a-t-il des plaisirs contre nature ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Respecter autrui, est-ce s'interdire de le ju ... Quelle est la valeur de la vie ? >>


Partager

Y a-t-il des plaisirs contre nature ?

Echange

Aperçu du corrigé : Y a-t-il des plaisirs contre nature ?



Publié le : 1/9/2004 -Format: Document en format HTML protégé - Ecoutez ce PODCAST:Ecoutez ce PODCAST

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

Y a-t-il des plaisirs contre nature ?
Zoom

Ce sujet porte sur le plaisir mais surtout sur son estimation morale. Car l'expression « contre nature « est profondément péjorative : est contre nature ce qui contrevient aux règles de la nature. Ainsi, tirer plaisir du malheur d'autrui paraît contrevenir aux règles morales que chacun trouve au fond de sa conscience la plus naturelle et la plus immédiate. Mais cela peut provenir des déformations que la vie en société et ses règles artificielles font subir à notre nature profonde.
 Toutefois, il convient d'observer qu'ici s'opère un curieux phénomène. La nature n'est pas seulement ce qu'est un être en lui-même, ce n'est pas non plus exclusivement l'ensemble des phénomènes non artificiels. Dans l'énoncé de la question, le terme « nature est aussi une norme, c'est-à-dire un moyen de juger, d'approuver ou de condamner.
 La problématique pourra donc s'appuyer sur cette contradiction inscrite au coeur du terme « contre nature « : il est à la fois descriptif (il semble exposer ce qu'est la réalité actuelle) et normatif (il énonce en fait ce que doit être cette réalité).



Le plaisir peut se comprendre comme la satisfaction d?un besoin ou d'une envie accompagnée de la jouissance. La nature est l?ensemble de ce qui est donné ce qui nous est possible dans la mesure où rien ne peut échapper à cette nature. Nous sommes naturels dès lors tous ce que nous pouvons entreprendre dans les plaisirs devraient être naturels. Comment comprendre l'existence possible de plaisirs contre nature ? Un plaisir est-il contre nature s'il contredit la bonne conduite de la vie humaine c'est-à-dire comme excès ou défaut, par exemple l'ivrognerie. Il s'agirait alors de comprendre la naturalité du plaisir et éventuellement sa portée morale. Un plaisir viendrait contre les règles de la nature. Il s'agit donc de connaître ses règles et s'interroger sur la valeur, le sens et le fondement. La question porte donc sur la normativité de la nature à l'aune d'une réflexion sur le plaisir.




Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Corrigé : Y a-t-il des plaisirs contre nature ? Corrigé de 298 mots (soit 1 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Y a-t-il des plaisirs contre nature ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • valou30440-243515 (Hors-ligne), le 13/03/2015 é 13H17.
  • valou30440-243515 (Hors-ligne), le 10/03/2015 é 10H21.
  • carlton-210574 (Hors-ligne), le 31/05/2013 é 31H17.
  • Guillaume54356 (Hors-ligne), le 19/01/2010 é 19H14.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Ce sujet porte sur le plaisir mais surtout sur son estimation morale. Car l'expression « contre nature » est profondément péjorative : est contre nature ce qui contrevient aux règles de la nature. Ainsi, tirer plaisir du malheur d'autrui paraît contrevenir aux règles morales que chacun trouve au fond de sa conscience la plus naturelle et la plus immédiate. Mais cela peut provenir des déformations que la vie en société et ses règles artificielles font subir à notre nature profonde.
    Toutefois, il convient d'observer qu'ici s'opère un curieux phénomène. La nature n'est pas seulement ce qu'est un être en lui-même, ce n'est pas non plus exclusivement l'ensemble des phénomènes non artificiels. Dans l'énoncé de la question, le terme « nature est aussi une norme, c'est-à-dire un moyen de juger, d'approuver ou de condamner.
    La problématique pourra donc s'appuyer sur cette contradiction inscrite au coeur du terme « contre nature » : il est à la fois descriptif (il semble exposer ce qu'est la réalité actuelle) et normatif (il énonce en fait ce que doit être cette réalité).

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Y a-t-il des plaisirs contre nature ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit