LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'histoire : une histoire ou des histoires ? Qu'est-ce qu'un « grand homme » ? >>


Partager

Y a-t-il des « sociétés sans histoire » ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Y a-t-il des « sociétés sans histoire » ?



Publié le : 22/9/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

Y a-t-il des « sociétés sans histoire » ?
Zoom

 

 

 

Lorsque nous nous demandons s’il existe des sociétés sans histoire, nous posons en réalité un faisceau de questions puisque nous pouvons entendre cette expression en plusieurs sens : une société sans histoire est en effet une société qui ne semble pas avoir évoluée, qui semble être demeurée la même à travers le temps. En somme, nous pouvons nous demander s’il existe des sociétés stationnaires. Mais le sujet peut s’entendre d’une autre manière, si nous faisons référence à une expression commune : « les gens heureux sont sans histoire «. Cette parole dogmatique nous invite à reconsidérer les sociétés sans histoire comme des sociétés qui n’ont pas de conflits majeurs, qui n’ont pas été victimes de grands malheurs au cours du temps. Poser la question : « y’a-t-il des sociétés sans histoire ? « revient donc à demander « y’a-til des sociétés heureuses ? «. Enfin, nous pouvons aborder le problème posé par la question à partir d’un autre point de vue : lorsque nous nous demandons « y-a-t-il des sociétés sans histoire ? « nous nous demandons en effet s’il existe des sociétés privées d’un récit tenant compte de leur fondation et de leur évolution à travers le temps. La question peut donc être reformulée ainsi : « y-a-t-il des sociétés qui n’opèrent pas de retour réflexif sur elle-même au moyen de leur mémoire « ?



b.      Les sociétés heureuses, une fiction théorique Cependant, nous pouvons nous demander contre Rousseau si l'idée d'une société sans histoire, car continuellement heureuse, n'est pas en désaccord avec les faits historiques. En effet, s'il nous manque l'histoire des sociétés heureuses, c'est sans doute parce qu'il n'y en a jamais eu pour demeurer longtemps dans la félicité. Nous pouvons donc dire qu'il n'y a pas de sociétés sans histoire, au sens où il n'y a pas de sociétés sans malheurs et catastrophes. III.                Y'a-t-il des sociétés sans récit de leur évolution au cours du temps ?   a.       Des sociétés sans histoire de leur évolution Nous nous demanderons ici s'il y a des sociétés sans histoire, c'est-à-dire sans connaissance des faits passés advenus dans le cadre de cette société, en somme, sans discipline Historique. Dans la mesure où il y a des sociétés sans écriture, nous dirons qu'il y a des sociétés sans récit de leur évolution à travers le temps. En effet, la transmission orale ne fait pas une histoire des peuples, elle ne fait que transmettre une gerbe d'informations qui se déforment avec le temps.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1039 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Y a-t-il des « sociétés sans histoire » ?" a obtenu la note de :

7 / 10

Corrigé consulté par :
  • chloek-277866 (Hors-ligne), le 27/05/2016 é 27H07.
  • jamine22 (Hors-ligne), le 06/11/2011 é 06H20.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit