Le désir fait-il nécessairement souffrir ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le désir rend-il l'homme malheureux ? Peut-on gouverner ses désirs ? >>
Partager

Le désir fait-il nécessairement souffrir ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le désir fait-il nécessairement souffrir ?



Publié le : 21/10/2010 -Format: Document en format FLASH protégé

	Le désir fait-il nécessairement souffrir	?
Zoom

.../...

D’ailleurs, Hegel (1770-1831) dans La phénoménologie de l’Esprit, montre que l’objet du désir humain est la possession du désir de l’autre, essaye d’être atteint, entre autres, dans l’acte amoureux.
 
 Le désir de posséder le corps de l’autre, de ne faire qu’un, est totalement impossible, car l’autre pense différemment de nous, à des désirs différents, et surtout l’autre est aussi libre que nous. Et le fait que l’on ne soit pas certain des sentiments de l’autre, des pensées de l’autre rajoute encore une impossibilité à la fusion des deux corps durant l’acte sexuel. Cela entraîne une frustration, une insatisfaction.
 
Enfin pour conclure, je dirais que désirer nécessite la souffrance, car une plénitude dans le désir amènerait le cercle infini à se rompre, donc le désir n’agirait plus en tant qu’essence de l’homme, l’homme n’aurait plus de buts. Ainsi l’insatisfaction dans le désir amoureux n’est que la continuité de tous les autres désirs. Quoique l’on désire, même en amour, le manque, l’insatisfaction, la souffrance sont partout présents.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Le désir fait-il nécessairement souffrir	? Corrigé de 2007 mots (soit 3 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Le désir fait-il nécessairement souffrir ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • N31-230100 (Hors-ligne), le 06/02/2014 à 06H14.
  • Scorpiix-226468 (Hors-ligne), le 05/01/2014 à 05H18.
  • Vicki*123* (Hors-ligne), le 01/01/2012 à 01H19.
  • nathlamoucje (Hors-ligne), le 01/12/2011 à 01H20.
  • roxanne02 (Hors-ligne), le 30/11/2011 à 30H19.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Ce sont les hommes les plus ductiles et les plus doux que l'on fait souffrir davantage. à l'image de l'or, on peut les faire passer par la filière la plus étroite sans les casser., Louis-Claude DE SAINT-MARTIN, l'Homme de désir, p. 53.

    Ajouté par webmaster

    Le désir ne fait pas acception d'objet. Lorsqu'un prostitué regardait Abou Nowas, Abou Nowas lisait dans son regard non le désir de l'argent, mais le désir tout court et il en était ému., R. BARTHES, Roland Barthes, p. 127.

    Ajouté par webmaster

    - Souffrir!... Si tu crois que j'aime souffrir, moi!... Tu vas voir comment on va être heureux... J'ai pas été tellement heureux, t'sais... mais j'étais tout seul... -(Il fait un geste de résignation insouciante.) J'étais pas très verni... Tous les ennuis, les gros et les petits..., J. PRÉVERT, Le jour se lève, -in l'Avant-Scène, n° 53, p. 32 (1939).

    Ajouté par webmaster

    (...) le désir embellit les objets sur lesquels il pose ses ailes de feu (...) sa satisfaction, décevante le plus souvent, est la ruine de l'illusion, seul vrai bien des hommes; elle tue le désir, qui fait seul le charme de la vie., FRANCE, la Vie en fleur, XXI, p. 241.

    Ajouté par webmaster

    Continuez de chanter et de souffrir : c'est le plus noble état d'un coeur mortel. Souffrir sans chanter est trop triste. Chanter sans souffrir, c'est affaire de gosier., SAINTE-BEUVE, Correspondance, t. IV.

    Ajouté par webmaster

    Quand l'infinitif précédé de -de est complément d'objet d'un nom, le sens peut être général, ainsi : -le désir de paraître -pousse à toutes sortes de sottises. Au contraire, si -le désir est attribué à une personne en particulier, l'idée exprimée par l'infinitif se rapporte également à cette personne : son -désir de paraître -lui a fait faire des dépenses excessives. De sorte que pour attribuer l'action exprimée par l'infinitif à un sujet différent de la personne qui exprime le désir, on a recours à une périphrase faite avec le verbe -voir : le désir de voir réussir -son fils. Cf. -la crainte de la voir se compromettre. On arrive ainsi à l'équivalent de véritables propositions compléments d'objet qu'on peut d'ailleurs employer: -le désir que son fils réussît, -la crainte qu'elle se compromît., F. BRUNOT, la Pensée et la Langue, VIII, II, p. 230.

    Ajouté par webmaster

    Chaque jour, elle me semblait moins jolie. Seul le désir qu'elle excitait chez les autres, quand, l'apprenant, je recommençais à souffrir et voulais la leur disputer, la hissait à mes yeux sur un haut pavois., PROUST, à la recherche du temps perdu, t. XI, p. 33.

    Ajouté par webmaster

    Partout même habitude de se donner corps et âme, même besoin de se dévouer, même désir de porter et d'exercer quelque part l'art de bien souffrir et de bien mourir., A. DE VIGNY, Servitude et Grandeur militaires, III, I, p. 175.

    Ajouté par webmaster

    Partout même habitude de se donner corps et âme, même besoin de se dévouer, même désir de porter et d'exercer quelque part l'art de bien souffrir et de bien mourir., A. DE VIGNY, Servitude et Grandeur militaires, III, 1, p. 175.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Le désir fait-il nécessairement souffrir ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo