Désir, manque et souffrance ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le désir fait-il notre malheur ? Avons-nous assez de pouvoir, de puissance pou ... >>
Partager

Désir, manque et souffrance ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Désir, manque et souffrance ?



document rémunéré

Document transmis par : ???


Publié le : 20/8/2013 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Désir, manque et souffrance ?
Zoom

Notre conscience n'accompagne pas nécessairement nos désirs, Freud explique qu'il existe des désirs présents dans notre inconscient: ce sont les désirs refoulés. En effet, il montre que certains désirs, incompatibles avec des normes morales ou esthétiques, provoqueraient, s'ils étaient conscients, des conflits psychiques dont la violence menacerait l'intégrité psychique du sujet. Pour éviter cette souffrance psychique, le désir est donc refoulé. Grâce au refoulement, les désirs incompatibles avec ces normes ne parviennent plus à la conscience. Cependant, ces désirs refoulés cherchent tout de même à revenir à notre conscience afin d'être assouvi, et ce, au travers d'attitudes, geste etc. appelés symptômes par Freud.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Désir, manque et souffrance ? Corrigé de 1480 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Désir, manque et souffrance ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

C'est peutêtre là ce que toujours recouvre le rire du dialogue socratique. Il faut supprimer le désir Le bouddhisme ou la négation de tout désir. Le bouddhisme nous propose une sagesse beaucoup plus radicale que celle d'Epicure. Les trois premières vérités fondamentales enseignées par le Bouddha sont les suivantes : 1. Toute vie est souffrance. 2. L'origine de la vie et de la souffrance est le désir. 3. L'abolition du désir entraîne l'abolition de la souffrance. Nous pouvons présenter ceci par l'équation : vie = Désir = Souffrance. En effet, il n'y a de vie que par le désir, par le désir farouche de survivre, de se défendre contre les autres vivant, de se nourrir, de tuer pour cela, comme on le voit chez tous les vivants, les animaux et les hommes.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

"Le désir est manque d'être, il est hanté en son être le plus intime par l'être dont il est désir. Ainsi témoigne-t-il de l'existence du manque dans l'être de la réalité humaine." Sartre, L'Être et le Néant. Gallimard. p.125

Ajouté par webmaster

Jean-Paul Sartre "Le désir est manque d'être, il est hanté en son être le plus intime par l'être dont il est désir. Ainsi témoigne-t-il de l'existence du manque dans l'être de la réalité humaine." > Jean-Paul Sartre, L'être et le néant (1943), II, 1, § 3, Gallimard, coll. "Tel", p. 126.

Ajouté par webmaster

« Le désir est manque d'être, il est hanté en son être le plus intime par l'être dont il est désir. » Sartre, L'Être et le Néant, 1943.

Ajouté par webmaster

"Le désir est manque d'être, il est hanté en son être le plus intime par l'être dont il est le désir." Sartre, L'Être et le Néant.

Ajouté par webmaster

Arthur Schopenhauer "Le désir, de sa nature, est souffrance ; la satisfaction engendre bien vite la satiété ; le but était illusoire ; la possession lui enlève son attrait ; le désir renaît sous une forme nouvelle, et avec lui le besoin ; sinon, c'est le dégoût, le vide, l'ennui, ennemis plus rudes encore que le besoin." > Arthur Schopenhauer, Le Monde comme Volonté et comme représentation (1819-1859), livre IV, § 57, trad. A. Burdeau, PUF, p. 396.

Ajouté par webmaster

Platon "Quiconque éprouve le désir de quelque chose, désire ce dont il ne dispose pas et ce qui n'est pas présent; et ce qu'il n'a pas, ce qu'il n'est pas lui-même, ce dont il manque, tel est le genre de choses vers quoi vont son désir et son amour." > Platon, Le Banquet, 200e, trad. É. Brisson, GF-Flammarion, 2000, p. 134.

Ajouté par webmaster

(...) un ressentiment des injures qui n'était pas le désir de la vengeance, mais bien la souffrance délicate et fière de la dignité blessée., SAINTE-BEUVE, Causeries du lundi, 14 juil. 1851.

Ajouté par webmaster

-(C'est) sous l'incidence où le sujet éprouve dans cet intervalle Autre chose à le motiver que les effets de sens dont le sollicite un discours, qu'il rencontre effectivement le désir de l'Autre (...) Ce qu'il va y placer, c'est son propre manque sous la forme du manque qu'il produirait chez l'Autre de sa propre disparition., J. LACAN, Écrits, Position de l'inconscient, p. 844.

Ajouté par webmaster

.1 D'autres ont le sentiment de ce qu'ils ont, dit-il -(Olivier); je n'ai le sentiment que de mes manques. Manque d'argent, manque de forces, manque d'esprit, manque d'amour. Toujours du déficit; je resterai toujours en deçà., GIDE, les Faux-Monnayeurs, -in Romans, Pl., p. 1162.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Désir, manque et souffrance ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo