NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Toute vérité est-elle vérifiable ? Faut-il préférer la vérité à l'amitié ? >>


Partager

Le désir du vrai n'est-il que l'expression d'un sentiment religieux ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le désir du vrai n'est-il que l'expression d'un sentiment religieux ?



Publié le : 3/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Le désir du vrai n'est-il que l'expression d'un sentiment religieux ?
Zoom

L'énoncé du sujet est assez curieux dans la mesure où le désir du vrai n'apparaît pas immédiatement comme l'expression d'un sentiment religieux. Cette assertion mériterait en effet un examen, et il n'est pas interdit d'y procéder. Cependant on ne saurait s'y borner: il est en effet surtout demandé ici si le désir est l'expression d'autre chose que le sentiment religieux.



— En quoi le désir du vrai peut-il être l'expression d'un sentiment religieux?
 • lorsque la vérité est définie comme un absolu;
 • cet absolu ressemble à celui qui caractérise Dieu;
 • la vérité absolue peut alors être conçue:
 — soit directement comme dépendant de Dieu;
 — soit comme un ensemble d'énoncés eux-mêmes sacralisés et impossibles à modifier.
 — Le désir du vrai est-il nécessairement de cette nature? Non, si la vérité est conçue comme but de l'esprit humain, objet à construire ou à conquérir progressivement.
 Ex.: la vérité scientifique (rappeler comment elle évolue). De ce point de vue, la vérité scientifique s'oppose en effet au sentiment religieux parce qu'elle révèle l'existence d'un cheminement et d'une évolution là où la mentalité religieuse affirme l'existence d'un donné initial et immédiatement complet.
 — Précisions sur le désir:
 • si on l'entend comme «désir de possession« (ou de consommation), on est obligé de répondre oui à la question, puisqu'un tel désir suppose que la vérité puisse se présenter comme constituée une fois pour toutes, disponible à l'appropriation par un sujet;
 • si au contraire on y entend un écho du «philein« grec (celui qui résonne dans «philosophie« — désir, mais nostalgique et se connaissant comme voué à l'échec, de la sagesse perdue), il n'implique pas d'être suscité par quelque religiosité: le vrai apparaît au contraire comme faisant partie des tâches de l'homme — de ce qui, pour l'homme est à construire ou à faire. La vérité relève alors plus de la pratique (y compris au sens moral) que du religieux, et le désir du vrai peut revêtir le sens d'une exigence morale, d'un devoir.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3229 mots (soit 5 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Le désir du vrai n'est-il que l'expression d'un sentiment religieux ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit