NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Que signifie l'expression : « passer à l'acte ... L'homme est-il l'être « contre-nature » ? >>


Partager

Désire-t-on cela seulement que désirent les autres ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Désire-t-on cela seulement que désirent les autres ?



Publié le : 18/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Désire-t-on cela seulement que désirent les autres ?
Zoom

Le désir se définit comme un mouvement qui nous porte vers un objet que l’on se représente comme une source de satisfaction. Il partage une caractéristique commune avec le besoin, qui est d’être manque de ce que l’on n’a pas. Mais tandis que le besoin est limité par sa propre satisfaction, le désir semble lui inextinguible (on peut désirer de l’argent, en avoir, et en désirer plus encore, indéfiniment, tandis que l’homme qui a besoin de boire cesse d’en avoir besoin lorsqu’il a étanché sa soif). Dès lors comment rendre compte de ce caractère inépuisable du désir ? On peut penser que si le désir visait réellement un objet déterminé, il se rapprocherait du besoin, et serait comme lui limité (par la possession de l’objet, qui y mettrait un terme). Dès lors ne faut-il pas considérer que le désir est aiguillonné par un troisième terme, le désir des autres,  qui viendrait sans cesse relancer pour le sujet la poursuite de l’objet ? Mais comment concevoir ce rapport à trois termes ? On peut tout d’abord l’envisager comme concurrence des désirs vis-à-vis d’un même objet, et il conviendra alors d’expliquer la genèse et le sens d’une telle concurrence. Mais une telle représentation du désir suppose toujours que l’objet du désir, même s’il est déterminé par le désir de l’autre, précède le désir du sujet, réduit de ce fait à une forme de passivité. Or n’est-ce pas manquer la positivité du désir comme expression de la puissance de l’homme ? De plus si le désir ne se déploie que dans un rapport à trois termes impliquant le désir de l’autre, faut-il considérer que c’est l’objet désiré par l’autre ou le désir même de l’autre, que le désir désire ?



 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1321 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Désire-t-on cela seulement que désirent les autres ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
Corrigé consulté par :
  • Benzema9 (Hors-ligne), le 28/01/2013 é 28H20.
  • henri57145 (Hors-ligne), le 20/05/2010 é 20H16.
  • Gwendoline36247 (Hors-ligne), le 17/09/2009 é 17H19.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit