NoCopy.net

Le développement technique peut-il être un facteur d'esclavage ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Tout ce qui est possible techniquement est-il ... Le réel se réduit-il à ce qu'on en perçoit ? >>
Partager

Le développement technique peut-il être un facteur d'esclavage ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le développement technique peut-il être un facteur d'esclavage ?



Publié le : 14/7/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Le développement technique peut-il être un facteur d'esclavage ?
Zoom
  • développement : Extension, progrès, croissance.
  • technique : Du grec "tecknè", "art, métier". Procédés de travail ou de production qui supposent un savoir-faire. La technique désigne aussi les applications de la science proprement dite.
  • peut : Est-il possible, est-il légitime.
  • être : Du latin esse, « être ». 1) Verbe : exister, se trouver là. En logique, copule exprimant la relation qui unit le prédicat au sujet (exemple : l'homme est mortel). 2) Nom : ce qui est, l'étant. 3) Le fait d'être (par opposition à ce qui est, l'étant). 4) Ce qu'est une chose, son essence (exemple : l'être de l'homme). 5) Avec une majuscule (l'Être), l'être absolu, l'être parfait, Dieu.
  • facteur : 1) En mathématique, terme d'un produit. 2) Élément entrant dans la composition ou la détermination d'un phénomène.
  • esclavage : Sens 1 Etat, condition d'esclave. Sens 2 Asservissement, position de soumission.

 

  • Technique : ensemble des procédés d'un art, d'un métier. La technique consiste en la fabrication d'outils.

 En quel sens peut-on dire que la fabrication d'outils qui libère l'homme - Aristote pensait que l'esclavage cesserait lorsque « les navettes marcheraient toute seules » -peut-elle l'aliéner au point de le rendre esclave?

  • Le sujet ne demande pas si c'est la technique qui peut être un facteur d'esclavage, mais son développement. Il ne faut donc pas oublier de préciser de quel «développement» l'on parle. D'autre part, le sujet ne demande pas si ce développement est aujourd'hui ou a été hier un facteur d'esclavage, mais s'il peut l'être. Il ne s'agit donc pas de s'arrêter à une analyse historique, mais de voir si un certain développement de la technique ne contient pas en lui-même un risque d'esclavage, même si cela ne s'est encore jamais réalisé.

  • 1) Le développement technique et l’esclavage moderne : l’aliénation.
  • 2) Un esclavage consenti ?
  • 3) Le développement technique au contraire facteur de libération.

 



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Le développement technique peut-il être un facteur d'esclavage ? Corrigé de 8108 mots (soit 12 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Le développement technique peut-il être un facteur d'esclavage ?" a obtenu la note de :

7.8 / 10

Corrigé consulté par :
  • ffernhout-241471 (Hors-ligne), le 03/07/2014 à 03H18.
  • coucou80-221518 (Hors-ligne), le 03/12/2013 à 03H10.
  • kimbaupacault-221863 (Hors-ligne), le 24/11/2013 à 24H16.
  • alex89113-215173 (Hors-ligne), le 23/11/2013 à 23H13.
  • baabyC -215418 (Hors-ligne), le 14/11/2013 à 14H12.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Dans l'antiquité, la production technique et le travail étaient réservés aux esclaves. Ces dernières étant eux-mêmes les outils animés, la propriété du maître.

    sdlgksdglksdùomsdkfùdo

    Ajouté par Pierre42840

    Toutefois le développement technique est également associé à diverses formes d'esclavages. L'homme esclave de la technique L'application des machines est contemporaine d'une aliénation nouvelle, qui prend plusieurs formes. Être aliéné, c'est être dépossédé de la maîtrise de soi, de son propre travail, se trouver sous la dépendance de forces « autres », « étrangères » (en latin alius, alienus). S'il domine la machine, l'homme est aussi dominé par elle: il soumet ses gestes productifs à la rationalité de celle-ci. La division du travail qui accompagne le machinisme subordonne le travailleur aux conditions mécaniques de la production, aux mouvements de la machine, puis aux impératifs du développement technologique lui-même.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Force est donc, en plus des facteurs de maturation, vie sociale ou expérience, que l'on invoque communément pour expliquer le développement, de considérer un facteur de coordination non innée des actions, mais s'affirmant au cours de leur déroulement fonctionnel lui-même et que l'on peut appeler le facteur d'équilibration. Il ne s'agit pas d'une balance des forces, au sens gestaltiste, mais bien d'une autorégulation au sens de la biologie et de la cybernétique, c'est-à-dire d'un facteur qui montre la liaison essentielle de l'intelligence avec ce qu'on sait aujourd'hui des multiples homéostasies propres à la vie organique., J. PIAGET, Épistémologie des sciences de l'homme, p. 208-209.

    Ajouté par webmaster

    Dans la mesure où la dénomination «société technicienne» est exacte, elle suppose la transformation de la technique - autrefois subordonnée et même réprimée par le malthusianisme - en facteur autonome, économique et socialement déterminant. Un tel facteur ne peut se constituer et agir que par une «couche» sociale qui tend à devenir caste ou classe : les technocrates. La dénomination se modifie; il convient de dire : «société technocratique». Mais les technocrates n'agissent que par la voie organisationnelle et institutionnelle. Leur rationalité a des buts et des moyens spécifiques. On dira donc : «société technocratico-bureaucratique», ce qui enlève tout prestige à la définition., Henri LEFEBVRE, la Vie quotidienne dans le monde moderne, p. 99.

    Ajouté par webmaster

    Un tracteur, dans un garage, n'est qu'un objet technique (...) quand il est au labour, et s'incline dans le sillon pendant que la terre se verse, il peut être perçu comme beau. Tout objet technique, mobile ou fixe, peut avoir son épiphanie esthétique, dans la mesure où il prolonge le monde et s'insère en lui., Gilbert SIMONDON, Du mode d'existence des objets techniques, p. 185.

    Ajouté par webmaster

    (...) il y a une beauté religieuse qui représente, à l'intérieur de la pensée religieuse, la recherche d'une force complémentaire visant à retrouver l'unité magique rompue, comme il y a dans la pensée technique une recherche de la beauté par laquelle l'objet technique devient prestigieux; le prêtre tend à être artiste comme l'objet technique tend à être objet d'art : les deux médiateurs s'esthétisent pour trouver leur équilibre conforme à l'unité magique. On doit cependant bien remarquer que cette esthétisation prématurée, dans le cas de la religion comme dans celui de la technique, tend à une satisfaction statique, à un faux achèvement avant une spécification complète; la vraie technicité et la vraie religion ne doivent pas tendre à l'esthétisme, qui maintient par compensation une assez facile unité magique, et conserve ainsi magie et religion à un niveau de développement très peu avancé., Gilbert SIMONDON, Du mode d'existence des objets techniques, p. 197.

    Ajouté par webmaster

    La catégorie des cadres administratifs, juridiques et commerciaux a connu un développement récent et rapide. Dans certains secteurs, la technicité des fabrications et le développement de l'automation ont accru sensiblement la proportion des cadres dans l'ensemble du personnel actif., Bertrand GILLE, Technique et Sociologie, -in Encycl. Pl., Hist. des techniques, p. 1290 (1978).

    Ajouté par webmaster

    à partir tout au moins d'un certain degré de développement et d'expansion de l'espèce, la guerre tribale ou raciale a évidemment joué un rôle important comme facteur d'évolution. Il est très possible que la disparition brutale de l'homme de Néanderthal soit le résultat d'un génocide commis par -Homo sapiens notre ancêtre. Ce ne devait pas être le dernier : on connaît assez de génocides historiques., Jacques MONOD, le Hasard et la Nécessité, p. 204-205.

    Ajouté par webmaster

    Le facteur est le bienvenu partout; on aime à voir son képi et sa boîte de cuir s'arrêter aux portes (...), ALAIN, Propos, 17 déc. 1908, Facteur des Postes.

    Ajouté par webmaster

    .1 Le XVIIIËe siècle a été le grand moment du développement des outils et des instruments, si l'on entend par outil l'objet technique qui permet de prolonger et d'armer le corps pour accomplir un geste, et par instrument l'objet technique qui permet de prolonger et d'adapter le corps pour obtenir une meilleure perception; l'instrument est outil de perception. Certains objets techniques sont à la fois des outils et des instruments, mais on peut les dénommer outils ou instruments selon la prédominance de la fonction active ou de la fonction perceptive., Gilbert SIMONDON, Du mode d'existence des objets techniques, p. 114.

    Ajouté par webmaster

    .1 Quant à l'expression «milieu technique», elle peut se contester. Il est plus correct et plus exact de parler d'un -milieu urbain que d'un milieu technique. C'est dans et par la ville que la technique entre dans la société et qu'elle produit un «milieu»., Henri LEFèBVRE, la Vie quotidienne dans le monde moderne, p. 98.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Le développement technique peut-il être un facteur d'esclavage ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo