NoCopy.net

Est-ce un devoir de se connaître ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Apprenons-nous notre pensée en parlant ? Peut-on se mentir à soi-même ? >>
Partager

Est-ce un devoir de se connaître ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Est-ce un devoir de se connaître ?



Publié le : 24/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Est-ce un devoir de se connaître ?
Zoom
  • devoir : 1) Obligation morale, opposée à obligation juridique; le devoir est une obligation interne au sujet, l'obligation juridique une obligation externe (une contrainte). 2) Le problème sous-jacent consistant à trouver le fondement de cette obligation, Kant fera du devoir un absolu: "Le devoir est la nécessité d'accomplir l'action par pur respect pour la loi." 3) Un devoir: tout ce qui correspond à une obligation morale.
  • connaître : Savoir, être informé de.

Le devoir ici mis en question par le sujet se présente, à première vue, comme un devoir qui ne concerne que soi-même : se connaître. Cherchons des exemples de devoirs de ce type. Le respect de soi-même ? L'amour-propre ? L'honneur ? La dignité ? Le devoir serait ici chaque fois de sauvegarder une idée de soi en réglant sa conduite sur cette idée. Mais idée de soi et connaissance de soi sont deux choses bien différentes : l'idée est une construction achevée s'inspirant d'un modèle ou de plusieurs, voire d'un code (le code de l'honneur, de l'honnêteté, de l'élégance, etc.), la connaissance est une entreprise de découverte, passant par l'expérience, l'épreuve, les comparaisons, les erreurs, les corrections, le travail.
 En quoi et pourquoi ce travail d'investigation serait-il un devoir ?




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Est-ce un devoir de se connaître ? Corrigé de 1467 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Est-ce un devoir de se connaître ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • toto34000-218219 (Hors-ligne), le 02/11/2013 à 02H13.
  • ToxAvenger (Hors-ligne), le 12/12/2010 à 12H12.
  • Peter46135 (Hors-ligne), le 18/11/2009 à 18H08.
  • Reeda24622 (Hors-ligne), le 03/05/2009 à 03H23.
  • Anthony8637 (Hors-ligne), le 23/10/2008 à 23H17.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    » En tant qu'idéal ou Idée de la raison chez Kant, le devoir est donc une norme, une idée régulatrice qui doit conduire notre action et notre entendement. Transition : Ainsi le devoir n'est pas plus simple à faire qu'à connaître : c'est bien l'inverse que nous venons de voir. Mais alors nous face à une aporie dont il semble difficile de sortir tant les points de divergences sont profonds et abyssaux. Dès lors fait-il sans doute reprendre la question dans son ensemble et voir pourquoi cette aporie apparaît et comment essayer de la dépasser. III – Aporie & Dépassement du conflit a) En effet, on peut se demander pourquoi il y a lieu d'opposer la connaissance de son devoir et la réalisation de son devoir. Et c'est sans doute dans cette circonstance qu'il faut bien voir comme le fond les utilitaristes qu l'intérêt est aussi un devoir et qu'il est par ailleurs le seul qui puisse rendre compte de cet que nous appelons devoir.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    (...) il est également dangereux à l'homme de connaître Dieu sans connaître sa misère, et de connaître sa misère sans connaître le Rédempteur qui l'en peut guérir., PASCAL, Pensées, VIII, 556.

    Ajouté par webmaster

    (...) je tiens impossible de connaître les parties sans connaître le tout, non plus que de connaître le tout sans connaître particulièrement les parties., PASCAL, Pensées, II, 72.

    Ajouté par webmaster

    Christophe vit aussi des filles galantes, qui étaient partagées, comme Chimène, entre la passion et le devoir : la passion était de suivre un nouvel amant; le devoir était de rester avec l'ancien, un vieux qui leur donnait de l'argent, et que d'ailleurs elles trompaient. à la fin, noblement, elles choisissaient le devoir. - Christophe trouvait que ce devoir différait peu du sordide intérêt; mais le public était content. Le mot de Devoir lui suffisait; il ne tenait pas à la chose : le pavillon couvrait la marchandise., R. ROLLAND, Jean-Christophe, Foire sur la place, I, p. 712.

    Ajouté par webmaster

    Il est plus aisé de connaître l'homme en général, que de connaître un homme en particulier., LA ROCHEFOUCAULD, Maximes, 436.

    Ajouté par webmaster

    (...) on peut bien connaître l'existence d'une chose, sans connaître sa nature., PASCAL, Pensées, III, 238.

    Ajouté par webmaster

    (...) on peut bien connaître l'existence d'une chose, sans connaître sa nature., PASCAL, Pensées, III, 233.

    Ajouté par webmaster

    LE DEVOIR ET LA VIE "La majesté du devoir n'a rien à faire avec la jouissance de la vie." Kant, Critique de la raison pratique, 1788.

    Ajouté par webmaster

    Mais cependant, prier pour les morts leur restait un devoir auquel elles n'osaient point faillir, et d'ailleurs un devoir très doux (...), LOTI, les Désenchantées, I, III, p. 47.

    Ajouté par webmaster

    LE DEVOIR ET LA MORALE "Le devoir est la nécessité d'accomplir une action par respect pour la loi morale." Kant, Fondements de la métaphysique des moeurs, 1785.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Est-ce un devoir de se connaître ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo