LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Apprenons-nous notre pensée en parlant ? Peut-on se mentir à soi-même ? >>


Partager

ART ET BEAUTÉ : La question de l’esthétique.

Philosophie

Aperçu du corrigé : ART ET BEAUTÉ : La question de l’esthétique.



document rémunéré

Document transmis par : ???


Publié le : 24/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

ART ET BEAUTÉ : La question de l’esthétique.
Zoom

ART ET BEAUTÉ : La question de l’esthétique.

 

Pourquoi parler ici d’ « esthétique « ? Le mot vient du grec « aisthèsis « signifiant sensation, appréhension sensible, par les sens.

Or, précisément la beauté est affaire de sensibilité, d’émotions, de goût. L’esthétique concerne donc la façon dont la sensibilité humaine est affectée par des objets, fussent-ils naturels (un coucher de soleil) ou crées (une oeuvre). Elle ne considère pas l’objet dans sa réalité objective (rationnelle), mais la subjectivité en rapport avec lui. Qu’est-ce qui me fait dire qu’une oeuvre est belle ?

Lorsque je dis « c’est beau «, je prononce un jugement de valeur. Ce jugement de goût n’est pas un jugement de connaissance (il n’est pas fondé en objectivité mais en subjectivité). Ce jugement ne détermine pas son objet, il ne m’apprend rien sur lui. Il me renseigne seulement sur le sujet - en rapport avec l’objet - qui le prononce. Il exprime le plaisir esthétique que j’éprouve à contempler tel objet. En disant « c’est beau «, je dis que ma perception est heureuse, que « cela me plaît «. Ce jugement de goût est dit « réfléchissant « car il concerne en priorité le fonctionnement de l’esprit du sujet. C’est MOI qui juge beau ce coucher de soleil : la beauté n’est pas contenue DANS l’objet, je la lui attribue. Je la qualifie de « belle « ou « laide « d’ailleurs.

\"\"PROBLÉMATIQUE :

Le jugement de goût est-il seulement subjectif comme nous venons de l’expliquer, ou est-il fondé sur l’objet ?

Notons que le mot « goût « se met à signifier la faculté de juger le beau à la fin du XVIIe siècle. Auparavant ce terme ne désignait que l’un des cinq sens.

Le paradoxe est le suivant : nous disons « C’est beau «, comme si la beauté était dans l’objet, et nous ajoutons souvent : « à chacun ses goûts «, comme si la beauté n’était que dans le sujet individuel.

Il faudra examiner deux questions :

·        La beauté est-elle dans l’objet ?

 

·        Si elle ne l’est pas, le jugement de goût peut-il être universel ?




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 756 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "ART ET BEAUTÉ : La question de l’esthétique." a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • toto34000-218219 (Hors-ligne), le 02/11/2013 é 02H13.
  • ToxAvenger (Hors-ligne), le 12/12/2010 é 12H12.
  • Peter46135 (Hors-ligne), le 18/11/2009 é 18H08.
  • Reeda24622 (Hors-ligne), le 03/05/2009 é 03H23.
  • Anthony8637 (Hors-ligne), le 23/10/2008 é 23H17.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit