NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Maîtrisons-nous la technique ? Devoirs du droit et  devoirs de vertu ? >>


Partager

Devoir et nécessité. Obligation et contrainte ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Devoir et nécessité. Obligation et contrainte ?



Publié le : 19/8/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Devoir et nécessité. Obligation et contrainte ?
Zoom

"Le plus fort n'est jamais assez fort pour être toujours le maître, s'il ne transforme sa force en droit et l'obéissance en devoir. De là le droit du plus fort; droit pris ironiquement en apparence, et réellement établi en principe: mais ne  nous expliquera-t-on jamais ce mot? La force est une puissance physique; je ne vois point quelle moralité peut résulter de ses effets. Céder à la force est un  acte de nécessité, non de volonté; c'est tout au plus un acte de prudence. En quel sens pourra-ce être un devoir?Supposons un moment ce prétendu droit. Je dis qu'il n'en résulte qu'un galimatias inexplicable. Car sitôt que c'est la force qui fait le droit, l'effet change avec la cause; toute force qui surmonte la première succède à son droit. Sitôt qu'on peut désobéir impunément on le peut légitiment, et puisque le plus fort a toujours raison, il ne s'agit que de faire en sorte qu'on soit le plus fort. Or qu'est-ce qu'un droit qui périt quand la force cesse?




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1531 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Devoir et nécessité. Obligation et contrainte ? " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Sarah43042 (Hors-ligne), le 19/09/2010 à 19H22.
  • Emmanuelle45772 (Hors-ligne), le 22/11/2009 à 22H21.
  • Imane14597 (Hors-ligne), le 05/12/2008 à 05H21.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    L'obligation est un engagement légal ou moral auquel on se soumet librement. Le mariage et le voeu de fidélité est une obligation.

    La contrainte est une force physique ou mentale qui s'oppose à notre liberté.

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    L'amour d'une épouse ressemble au devoir. Le devoir à la contrainte. La contrainte tue le désir., GIRAUDOUX, Amphitryon 38, I, 6.

    Ajouté par webmaster

    (...) la -contrainte est-elle autre chose qu'une -nécessité dont on s'aperçoit? Et la -nécessité n'est-elle pas une -contrainte dont on ne s'aperçoit point?, VOLTAIRE, cité par LAFAYE, Suppl., p. 161.

    Ajouté par webmaster

    LE DEVOIR ET LA MORALE "Le devoir est la nécessité d'accomplir une action par respect pour la loi morale." Kant, Fondements de la métaphysique des moeurs, 1785.

    Ajouté par webmaster

    D'après l'article 10 du Pacte -(de la S.D.N.), le Conseil devait intervenir pour mettre en oeuvre l'obligation de garantie assumée par les États, ce qui revenait à dire que l'obligation de garantie pesait aussi bien sur la Société elle-même que sur les États. Dans l'article 2 de la Charte -(des Nations Unies), rien de pareil. Aucun devoir d'intervention et par conséquent de garantie n'y est mis à la charge de l'Organisation prise -in globo., L. DELBEZ, Manuel de droit international public, p. 251.

    Ajouté par webmaster

    Nous auons contractée sans y penser, sans la cognoistre, en vn aage imbecile : obligation valide, obligation solemnelle, et obligation mesme publiquement acceptée de l'eglise. ? Pierre de Bérulle, Discours de l'état et des grandeurs de Jésus

    Ajouté par webmaster

    (...) l'obligation du travail et la nécessité de la mort tiennent le même rang dans les divins décrets (...), BOURDALOUE, Dim. de la Septuag., I, p. 352, -in LITTRÉ.

    Ajouté par webmaster

    Ce qu'il y a de proprement obligatoire dans l'obligation ne vient donc pas de l'intelligence. Celle-ci n'explique, de l'obligation, que ce qu'on y trouve d'hésitation. Là où elle paraît fonder l'obligation, elle se borne à la maintenir en résistant à une résistance., H. BERGSON, les Deux Sources de la morale et de la religion, p. 95.

    Ajouté par webmaster

    (...) quand on vous parle il faut répondre, et si l'on ne dit mot il faut relever la conversation. Cette insupportable contrainte m'eût seule dégoûté de la société. Je ne trouve point de gêne plus terrible que l'obligation de parler sur-le-champ et toujours., ROUSSEAU, les Confessions, III.

    Ajouté par webmaster

    Est-il étonnant alors que, dans le court moment qui sépare l'obligation purement vécue de l'obligation pleinement représentée et justifiée par toute sorte de raisons, l'obligation prenne en effet la forme de l'impératif catégorique : il faut parce qu'il faut?, H. BERGSON, les Deux Sources de la morale et de la religion, p. 20.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo