NoCopy.net

Dieu est-il, comme le dit Spinoza, un asile de l'ignorance ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La religion peut-elle avoir la même fonction ... La religion est-elle fondée sur la peur de la ... >>


Partager

Dieu est-il, comme le dit Spinoza, un asile de l'ignorance ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Dieu est-il, comme le dit Spinoza, un asile de l'ignorance ?



Publié le : 28/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Dieu est-il, comme le dit Spinoza, un asile de l'ignorance ?
Zoom

Longtemps tenue pour la servante de la théologie, la philosophie est devenue à partir des temps modernes le principal vecteur d'un mouvement d'émancipation et de désengagement à l'égard de la religion, et le principal artisan d'une laïcisation des représentations du monde et de l'homme. Le philosophe, en effet, ne veut prendre pour guide que la seule raison. Or, le spectacle de certaines religions passées ou contemporaines, ainsi que l'observait Bergson dans Les deux sources de la morale et de la religion, est « humiliant pour l'intelligence «. Les religions apparaissent bien souvent comme des tissus d'erreurs et d'absurdités auxquelles se « cramponne « avec ténacité l'humanité. Comment ne pas évoquer par exemple l'Inquisition, cette procédure ecclésiastique instaurée contre les hérétiques, au nom de la vérité, et qui devait conduire, en 1600, à l'exécution d'un Giordano Bruno parce qu'il soutenait l'infinité de l'espace, ou à la condamnation d'un Galilée parce qu'il proclamait l'héliocentrisme ! Le' progrès de la connaissance scientifique peut, dans ces conditions, être comparé à une longue marche ou à une longue lutte de la Raison et des Lumières contre l'obscurantisme religieux et les ténèbres de la superstition.
 Cette vue fut partagée par
Spinoza. Accusé, à son corps défendant, d'être athée, il expliqua dans son Traité théologicopolitique comment les hommes qualifient de divin ce qui dépasse leur compréhension et dont ils ignorent la cause. La religion est ainsi le fruit des prétentions de « l'humaine déraison « qui, parce qu'elle ignore les causes naturelles des choses, oppose la Nature à Dieu, et fait de ce dernier un principe d'explication universel. C'est pourquoi Dieu peut être dit « l'asile de l'ignorance «. Mais cette idée est-elle suffisante pour rendre compte du rôle de la religion ?



La religion est l'illusion de ceux qui ne se résignent pas à mourir. Nietzsche a dénoncé avec force cette illusion religieuse. Rien ne sert, nous dit-il dans Ainsi parlait Zarathoustra, de « scruter les entrailles de l'insondable «. Il faut que nous demeurions fidèles à la terre, et ne plus croire ceux qui parlent d'espérance supra-terrestre. Blasphémer Dieu était jadis le pire des blasphèmes, écrit-il au début de cet ouvrage, mais Dieu est mort ; aussi le pire des blasphèmes est-il maintenant de blasphémer la terre.De tous ces points de vue, - ceux de Marx, de Freud, de Nietzsche - la religion est démasquée comme une entreprise humaine, trop humaine, dont la finalité première est d'occulter la misère de l'homme, de prévenir contre l'angoisse de la mort par l'idée d'une survie dans l'au-delà. Ajoutons que la religion .à en outre une fonction sociale - reconnue également par Marx, Freud et Nietzsche - qui est de donner un fondement à la morale, d'assurer la cohésion sociale par des interdits et de fonder le pouvoir politique, le chef, le roi, l'empereur tenant dans de nombreuses sociétés leur pouvoir de la divinité. Mais cette religion socialisée est-elle vraiment une religion ? relève-t-elle véritablement du sentiment religieux?




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Dieu est-il, comme le dit Spinoza, un asile de l'ignorance ? Corrigé de 2093 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Dieu est-il, comme le dit Spinoza, un asile de l'ignorance ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Simplelyceen (Hors-ligne), le 13/02/2011 é 13H17.
  • Dimitri20705 (Hors-ligne), le 03/02/2009 é 03H20.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Dieu est-il, comme le dit Spinoza, un asile de l'ignorance ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit