Y a-t-il une différence entre la religion et la superstition ? ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< FOI, RELIGION ET SUPERSTITION ? Peut-on croire en Dieu sans être superstitieu ... >>
Partager

Y a-t-il une différence entre la religion et la superstition ? ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Y a-t-il une différence entre la religion et la superstition ? ?



Publié le : 13/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Y a-t-il une différence entre la religion et la superstition ? ?
Zoom

En elle se révèle bien le paradoxe central d'une telle conscience : il n'est sans doute pas possible qu'une existence ne soit, dans son coeur le plus intime, subjectivement fondée sur des croyances qui d'un point de vue objectif semblent dénuées de tout fondement, et que la recherche de la spiritualité la plus haute ne prenne pas aussi parfois, pour celui qui l'observe « de l'extérieur », le visage d'une automystification.Cette réfutation des arguments naïfs qui déclarent la religion « fausse » parce qu'elle serait « en contradiction avec les données de la science » n'implique pas pour autant que la foi religieuse ait aujourd'hui, dans une culture avancée, la même nécessité qu'à l'époque où elle était le seul moyen pour l'homme d'exprimer le sentiment métaphysique de son existence. Bien des raisons expliquent que tout en restant sans doute indispensable dans nos cultures -ne serait-ce qu'en tant que dépositaire des traditions les plus anciennes et les plus fondamentales par lesquelles s'est définie l'humanité-, elle ne soit plus pour chaque individu qu'une option parmi d'autres, et que son influence collective ait donc connu un recul : la difficulté d'adhérer à des mythes dont la relativité culturelle est évidente, la méfiance, chez beaucoup de nos contemporains, à l'égard du principe même d'une adhésion sans distance critique, l'intérêt qu'ils portent à la connaissance et à la transformation rationnelles du monde, que la foi religieuse tend souvent à juger insignifiantes et sans valeur, la gêne qu'ils ressentent à l'égard d'un discours théologique suspect d'être emphatique et inadéquat à son objet, qu'il tend toujours à réifier, le sentiment enfin que les métaphysiques religieuses manquent parfois de complexité par rapport à celles plus inquiètes que produit (par exemple dans le domaine littéraire) la culture moderne, en sont quelques-unes. Une chose est néanmoins sûre : croire que la religion se réduit à une superstition et que sa disparition est la condition de la désaliénation de l'homme est aujourd'hui devenu une naïveté et un signe d'inculture. »L'ÉPICURISME ET LA SUPERSTITION.Épicure avait pour mère une magicienne ; tout jeune encore il l'accompagnait et récitait avec elle les formules lustrales. Il a donc pu voir de prés la superstition et la fâcheuse influence qu'elle exerce sur l'âme des hommes.C'est qu'en effet dans les religions antiques la crainte des dieux était plus terrible qu'on ne le croit d'ordinaire. « Pour comprendre ce qu'il y avait de légitime dans l'entreprise d'Épicure renouvelée par Lucrèce, il faut se rappeler combien la superstition antique était accablante et ce qu'elle inspirait de viles terreurs. A la distance où nous nous trouvons placés, nous modernes, dans cet éloignement favorable à la poésie, nous ne jugeons plus assez sévèrement la mythologie, accoutumés que nous sommes à la considérer de loin comme un charmant décor d'opéra composé tout exprès pour le plaisir des yeux et de l'esprit.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Y a-t-il une différence entre la religion et la superstition ? ?
Corrigé de 4627 mots (soit 7 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Y a-t-il une différence entre la religion et la superstition ? ? " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • gilles.rosay-224449 (Hors-ligne), le 25/03/2014 à 25H13.
  • TEDDYSXM-226549 (Hors-ligne), le 06/01/2014 à 06H00.
  • paro (Hors-ligne), le 11/12/2011 à 11H19.
  • Tan15844 (Hors-ligne), le 16/12/2008 à 16H16.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    La superstition est à la religion ce que le singe est à l'homme. Bacon, Francis

    Ajouté par webmaster

    La superstition met le monde en flammes; la philosophie les éteint., VOLTAIRE, Dict. philosophique, Superstition, III.

    Ajouté par webmaster

    La différence entre le massacre des Innocents et nos règlements de compte est une différence d'échelle (...) de 1922 à 1947, 70 millions d'Européens, hommes, femmes et enfants, ont été déracinés, déportés ou tués (...), CAMUS, Actuelles II, p. 33.

    Ajouté par webmaster

    La superstition semble n'être autre chose qu'une crainte mal réglée de la Divinité., LA BRUYèRE, les Caractères de Théophraste, «De la superstition».

    Ajouté par webmaster

    Il y a de la superstition à éviter la superstition. Essais Bacon, Francis

    Ajouté par webmaster

    Presque tout ce qui va au-delà de l'adoration d'un être suprême, et de la soumission du coeur à ses ordres éternels, est superstition., VOLTAIRE, Dict. philosophique, Superstition, IV.

    Ajouté par webmaster

    (...) la différence d'âge entre les pères et les fils, elle consistait chez les Rebendart à maintenir les distances entre les autres et soi, entre soi et les autres, par des barres de fer., GIRAUDOUX, Bella, III, p. 54.

    Ajouté par webmaster

    S'il n'y a pas de différence de nature entre la monnaie de papier et la monnaie scripturale, il y a pourtant une différence de qualité entre elles. La monnaie étant acceptée pour son pouvoir d'achat présente une plus grande garantie lorsqu'elle la tient d'une institution publique (...) Le billet de banque bénéficie du crédit de l'État dans la plupart des systèmes d'émission. La monnaie de banque est fondée sur la solidité d'un établissement particulier (...), H. GERMAIN-MARTIN, -in ROMEUF, Dict. des sciences économiques, Monnaie.

    Ajouté par webmaster

    .1 (...) le XXËe siècle n'a pas inventé la haine. Mais il cultive une variété particulière qui s'appelle la haine froide, mariée avec les mathématiques et les grands nombres. La différence entre le massacre des Innocents et nos règlements de comptes est une différence d'échelle., CAMUS, Actuelles II, Justice et haine, -in Essais, Pl., p. 726.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Y a-t-il une différence entre la religion et la superstition ? ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo