On dit: les jeunes; les adultes; le 3ème âge : La société idéale serait-elle où ne se rassembleraient que ceux qui se ressembleraient ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Faut-il penser pour vivre ou vivre pour pens ... La vérité peut-elle être choisie ? >>
Partager

On dit: les jeunes; les adultes; le 3ème âge : La société idéale serait-elle où ne se rassembleraient que ceux qui se ressembleraient ?

Philosophie


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet " On dit: les jeunes; les adultes; le 3ème âge : La société idéale serait-elle où ne se rassembleraient que ceux qui se ressembleraient ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Les «jeunes» veulent consommer maintenant. Et vite. Ce marché fut vite détecté et exploité. De sorte que les «jeunes» tendent à s'établir dans une vie quotidienne parallèle, la leur et la même, hostile à celle des parents et lui ressemblant le plus possible. Ils marquent de leur présence et de leurs «valeurs» les adultes, les biens des adultes, le marché des adultes. Cependant, comme «jeunes», ils restent marginaux. Ils ne parviennent pas à formuler leurs tables de valeurs, encore moins à les imposer., Henri LEFEBVRE, la Vie quotidienne dans le monde moderne, p. 174.

Ajouté par webmaster

Mais encore, réelle ou idéale, cette valeur est incommensurable : elle ne peut pas être mesurée par les unités de mesure dont dispose la société., VALÉRY, Regards sur le monde actuel, p. 212.

Ajouté par webmaster

.1 N'as-tu pas vu, -Thérèse, des miroirs de formes différentes, quelques-uns qui diminuent les objets, d'autres qui les grossissent; ceux-ci qui les rendent affreux; ceux-là qui leur prêtent des charmes; t'imagines-tu maintenant que si chacune de ces glaces unissait la faculté créatrice à la faculté objective, elle ne donnerait pas du même homme qui se serait regardé dans elle, un portrait tout à fait différent, et ce portrait ne serait-il pas en raison de la manière dont elle aurait perçu l'objet?, SADE, Justine..., t. I, p. 188.

Ajouté par webmaster

.1 N'as-tu pas vu, -Thérèse, des miroirs de formes différentes, quelques-uns qui diminuent les objets, d'autres qui les grossissent; ceux-ci qui les rendent affreux; ceux-là qui leur prêtent des charmes; t'imagines-tu maintenant que si chacune de ces glaces unissait la faculté créatrice à la faculté objective, elle ne donnerait pas du même homme qui se serait regardé dans elle, un portrait tout à fait différent, et ce portrait ne serait-il pas en raison de la manière dont elle aurait perçu l'objet?, SADE, Justine..., t. I, p. 188.

Ajouté par webmaster

L'Afrique du Sud est gouvernée depuis 1948 par une minorité blanche d'origine afrikaner. Cette société afrikaner, née de l'émigration, est hantée par une double vision apocalyptique : comme toute société esclavagiste, elle vit dans la crainte quasi pathologique de ceux dont elle nie l'existence., Jean ZIEGLER, Main basse sur l'Afrique, p. 154.

Ajouté par webmaster

La ligne idéale traversait un champ de seigle mûr, dont la blondeur était celle de la chevelure des jeunes Polonais; il avait la douceur un peu beurrée de la Pologne dont je savais qu'au cours de l'histoire elle fut toujours blessée et plainte., Jean GENET, Journal du voleur, p. 50.

Ajouté par webmaster

La société est composée de deux grandes classes : ceux qui ont plus de dîners que d'appétit, et ceux qui ont plus d'appétit que de dîners., CHAMFORT, Maximes, L'homme et la société, VII.

Ajouté par webmaster

La ligne idéale traversait un champ de seigle mûr, dont la blondeur était celle de la chevelure des jeunes Polonais (...), Jean GENET, Journal du voleur, p. 50.

Ajouté par webmaster

Même dans une société libre, il y aura toujours des captifs, ceux de la misère, ceux de l'âge, ceux des préjugés, des passions., MICHELET, la Femme, p. 460.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

On dit: les jeunes; les adultes; le 3ème âge : La société idéale serait-elle où ne se rassembleraient que ceux qui se ressembleraient ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo