LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< « PAS LE BONHEUR, LE PLAISIR », DISAIT OSCAR ... L'objectivité scientifique comme conquête ? >>


Partager

La diversité des cultures est-elle un bien inestimable ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La diversité des cultures est-elle un bien inestimable ?



Publié le : 25/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La diversité des cultures est-elle un bien inestimable ?
Zoom

S’interroger sur le sens de culture (qui n’est pas la culture personnelle, le savoir, mais la culture d’une communauté) et sur le sens que l’on peut donner à « richesse inestimable « (= sans valeur pécuniaire, au delà de toute évaluation, nécessaire…)

L'inné en l'homme (l'ensemble de ses facultés naturelles) ne s'éveille et l'homme ne s'humanise que par la culture. En ce sens, la culture ne désigne pas l'altération ou l'abandon de la nature humaine mais son accomplissement. Sans culture, l'homme n'est pas même un animal : il est inhumain (comme ces « enfants sauvages « que Lévi-Strauss nomme « monstres culturels «). Nier les diversité des cultures serait nier la diversité des hommes, leur individualité.
Lorsque l’on parle d’une richesse inestimable, ; on évoque un bien irremplaçable et vital. S’il est vrai qu’une culture éteinte l’est à jamais et emporte dans sa tombe tous les savoirs qui auraient pu améliorer le sort de l’humanité, on ne peut pourtant pas dire qu’elle soit un bien vital pour le monde. En effet, on peut même être amener à considérer que la diversité des cultures est un obstacle au commerce et aux échanges inter-culturels.



II ] Cependant, de fait, ce qui importe aux hommes n'est pas la diversité mais une seule culture : La diversité culturelle fait peur, dérange. On juge sans arrêt une autre culture, car nous prenons toujours la notre comme référence. Lévi-Strauss: Les sauvages sont-ils des barbares ? Habitudes de sauvages», «cela n'est pas de chez nous», etc. Autant de réactions grossières qui traduisent ce même frisson, cette même répulsion en présence de manières de vivre, de croire ou de penser qui nous sont étrangères. Ainsi l'Antiquité confondait-elle tout ce qui ne participait pas de la culture grecque (puis gréco-romaine) sous le même nom de barbare ; la civilisation occidentale a ensuite utilisé le terme de sauvage dans le même sens. Or, derrière ces épithètes se dissimule un même jugement : il est probable que le mot barbare se réfère étymologiquement à la confusion et à l'inarticulation du chant des oiseaux, opposées à la valeur signifiante du langage humain ; et sauvage, qui veut dire «de la forêt», évoque aussi un genre de vie animale par opposition à la culture humaine. Dans les deux cas, on refuse d'admettre le fait même de la diversité culturelle; on préfère rejeter hors de la culture, dans la nature, tout ce qui ne se conforme pas à la norme sous laquelle on vit. Pourquoi vouloir uniformiser la culture ? Un monde commun sans surprise?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1312 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La diversité des cultures est-elle un bien inestimable ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • steffi57-227060 (Hors-ligne), le 09/01/2014 é 09H17.
  • Adrien47810 (Hors-ligne), le 30/11/2009 é 30H21.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit