LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Qu'est-ce qu'une connaissance technique ? La mécanisation peut-elle dénaturer le travai ... >>


Partager

La division du travail engendre-t-elle la mécanisation ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La division du travail engendre-t-elle la mécanisation ?



Publié le : 26/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La division du travail engendre-t-elle la mécanisation ?
Zoom

La division du travail est un type d’organisation sociale du travail qui consiste à répartir les tâches entre différents agents, parfois très éloignés les uns des autres, en fonction de différents critères. Ces critères peuvent être économiques (on divise le travail pour qu’une partie de la main d’œuvre coute moins d’argent) ou techniques (diviser pour obtenir les agents les plus qualifiés dans le traitement d’une tache singulière).
Le verbe « engendrer « nous invite à nous demander si la division du travail est la cause efficiente de la mécanisation, s’il y a un processus de mécanisation parce qu’il y a une répartition des taches nécessaires à la conception et à la production d’un produit.
La mécanisation est le processus par lequel l’usage de la mécanique – c'est-à-dire, l’usage de moyens de production mis en mouvement par des machines – est répandu, sinon généralisé, à toutes les étapes de la production d’un produit.
Se demander si la division du travail engendre la mécanisation revient donc à se demander si la division du travail est la cause efficiente de ce processus de généralisation des machines à toutes les étapes de la production des valeurs marchandes.



      Le critère économique à l'origine de la mécanisation des processus de production Dans le cas de la division du travail, nous pouvons dire qu'elle n'engendre pas nécessairement la mécanisation. En effet, la répartition des taches dans un processus de production n'engendre pas nécessairement la mécanisation, mais seulement l'intervention de différents agents. Il n'en va pas de même pour la nouvelle division du travail : en effet, celle-ci engendre nécessairement la mécanisation, c'est-à-dire un processus de généralisation des processus de production mécaniques. Le critère économique est la première cause de la mécanisation, puisque c'est pour autant que l'objectif est de réduire les couts de production par la division du travail, que la production à grande échelle, par la mécanisation, est mise en place.       II.                  La division du travail n'engendre pas uniquement la mécanisation   a.       Division du travail et conceptualisation Cependant, la mécanisation n'est pas le seul effet de la division du travail (ou de la nouvelle division du travail). En effet, la mécanisation désigne le processus de mise en oeuvre, de production des valeurs d'échange. Mais en amont de la mécanisation, une activité de conceptualisation est absolument indispensable, qui va définir les caractéristiques de la valeur d'échange à produire, et les moyens techniques de parvenir à ce produit. b.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1216 mots (soit 2 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "La division du travail engendre-t-elle la mécanisation ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit