NoCopy.net

Dois-je tenir compte de ce que font les autres pour orienter ma conduite ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Ma liberté s'arrête-t-elle où commence celle ... La passion est-elle nécessairement une aliéna ... >>


Partager

Dois-je tenir compte de ce que font les autres pour orienter ma conduite ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Dois-je tenir compte de ce que font les autres pour orienter ma conduite ?



Publié le : 3/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Ce que fait autrui doit-il être une référence, un modèle pour la conduite ? Doit-on toujours baser son agir sur celui d'autrui ?Cette nécessité minétique ne remet-elle pas en cause notre liberté ? L'histoire ne nous démontre-t-elle pas à quel point l'expérience des autres peut nous être nécessaire pour notre conduite ? Quelle importance peut-on accorder à l'influence d'autrui pour orienter notre conduite ? L'expérience d'autrui n'est-elle pas pour moi une précieuse leçon de vie ? Comment peut-on décider ou non de tenir compte de cette influence ? Il paraît nécessaire d'avoir des modèles à qui s'identifier, et, d'avoir besoin du regard des autres pour orienter notre conduite ? Toutefois, la présence des autres n'est-elle aussi ce qui met en péril notre individualité et notre originalité ?



Ce sont les autres qui nous jugent.

Seul, dit Sartre, je suis comme collé à moi-même. C'est le regard d'autrui qui me fait prendre conscience que le geste que je viens d'accomplir a quelque chose d'indélicat ou de vulgaire. C'est donc en comptant sur le regard d'autrui que je peux corriger ma conduite. Ce sont les autres qui me font savoir que telle attitude, pour moi naturelle, heurte leur sensibilité. Autrui est le médiateur entre moi et moi-même C'est la formule textuelle par laquelle Sartre, dans L'Être et le Néant (3e partie, ch. I, I), pose que la présence d'autrui est essentielle à la prise de conscience de soi. Il en fait la démonstration par l'analyse de la honte. J'ai honte de moi tel que j'apparais à autrui, par exemple si je suis surpris à faire un geste maladroit ou vulgaire. La honte dans sa structure première est honte devant quelqu'un. Elle est immédiate, non réflexive.


  • [Le regard que les autres portent sur moi est de la plus haute importance. Dans la mesure où je vis au sein d'une société, je suis tenu d'orienter ma conduite en tenant compte de celle des autres.]
  • [C'est librement et en raison que l'homme décide de sa conduite. Tenir compte de ce que font les autres aboutit à un dangereux conformisme. Les autres n'ont pas toujours raison de faire ce qu'ils font.]


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Dois-je tenir compte de ce que font les autres pour orienter ma conduite ? Corrigé de 2184 mots (soit 3 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Dois-je tenir compte de ce que font les autres pour orienter ma conduite ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Rana-281500 (Hors-ligne), le 13/11/2016 é 13H19.
  • nelly33340-281495 (Hors-ligne), le 13/11/2016 é 13H18.
  • dantant-278240 (Hors-ligne), le 14/06/2016 é 14H16.
  • Junia-214230 (Hors-ligne), le 21/11/2013 é 21H20.
  • Metaxax (Hors-ligne), le 17/11/2011 é 17H18.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Dois-je tenir compte de ce que font les autres pour orienter ma conduite ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit