NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Doit-on respecter les animaux comme les homme ... Faut-il être politiquement correct ? >>


Partager

Doit-on être vertueux pour savoir ce qu'est la vertu ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Doit-on être vertueux pour savoir ce qu'est la vertu ?



Publié le : 27/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Doit-on être vertueux pour savoir ce qu'est la vertu ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Doit-on être vertueux pour savoir ce qu'est la vertu ?




La connaissance de la vertu peut donc être celle d'un personnage qui lui-même n'est pas vertueux.   II-Le problème de la connaissance.               Le concept clef dans le problème que nous avons à résoudre est celui de connaissance : autrement dit, peut-on réellement connaître une chose en lui demeurant extérieur ? La connaissance théorique, livresque, de la vertu, égale-t-elle le savoir dont disposent les gens vertueux sur leur propre qualité ? On accorderait sans peine avec La Bruyère qu'il faut avoir aimé pour prétendre savoir ce qu'est l'amour ; or, être vertueux, n'est-ce pas également une disposition psychique singulière ? Dès lors ne doit-on pas distinguer entre une connaissance adéquate de la vertu et une connaissance secondaire ?             Deux solutions paraissent donc possibles et qui tiennent à deux attitudes bien distinctes ; soit l'on adopte l'attitude du philosophe contemplatif, et dès lors il suffit d'atteindre à l'idée de la vertu, par la méditation, pour s'en construire un savoir ; soit l'on préfère une attitude plus scientifique, qui consiste à privilégier l'expérience des choses en première personne. A ce titre, un savoir n'est garanti que s'il est doublé, soutenu, par une expérience personnelle.             Toutefois il peut sembler trop radical de distinguer absolument un savoir de première main et un savoir secondaire ; les personnages des écrits de Sade décrivent parfois fort justement en quoi consiste la vertu, quoiqu'ils ne l'observent pas. Ne pourrait-on pas argumenter d'ailleurs que l'on connaît d'autant mieux une chose qu'on lui est extérieur ?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1176 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Doit-on être vertueux pour savoir ce qu'est la vertu ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit