Doit-on respecter les choses comme on doit respecter autrui ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Suis-je responsable de ce dont je n'ai pas co ... L'objectivité implique-t-elle la neutralité ? >>
Partager

Doit-on respecter les choses comme on doit respecter autrui ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Doit-on respecter les choses comme on doit respecter autrui ?



Publié le : 24/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Doit-on respecter les choses comme on doit respecter autrui ?
Zoom

De même mon adversaire, quelle que soit l'opinion que j'ai de lui, me fait obligation de le respecter, en tant qu'il est mon adversaire, ce qui revient à respecter les règles du combat, guerrier ou sportif. Ainsi, au-delà de toute personne particulière, c'est une loi générale que je respecte : le respect s'adresse d'abord à une loi. Cette loi peut tirer sa légitimité d'un commandement divin (loi religieuse), d'une convention sociale (loi civile) ou d'un impératif moral qui s'impose à tous les hommes (loi morale). Mais son effet est toujours de prendre sous sa protection un objet. Dans le cas du respect d'autrui, cet objet est la personne humaine.Ainsi mieux instruit sur le premier terme de la comparaison proposée par le sujet, voyons le deuxième, qui n'est, lui, qu'une hypothèse : on doit (on devrait) respecter les choses. Qu'en est-il à présent du respect quand son objet est non plus autrui mais les « choses » ?Les « choses » désignent à première vue une idée bien vague. Ce qu'on peut d'abord en dire, c'est que « les choses », comme l'énoncé du sujet nous les présente, ce n'est pas autrui, ce sont les choses par opposition aux hommes. Mais jusqu'où va cette opposition ?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Doit-on respecter les choses comme on doit respecter autrui ? Corrigé de 2019 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Doit-on respecter les choses comme on doit respecter autrui ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Seebastien38502 (Hors-ligne), le 04/10/2009 à 04H21.
  • Romain38130 (Hors-ligne), le 03/10/2009 à 03H14.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Je vous estimais un garçon sérieux. J'avais confiance en vous. Je n'aurais jamais pensé que vous en abuseriez, pour essayer de tourner la tête à ma fille. Elle était sous votre garde. Vous deviez la respecter, me respecter, vous respecter vous-même., R. ROLLAND, Jean-Christophe, «Le matin», III, p. 215.

    Ajouté par webmaster

    Si l'État doit respecter la liberté d'opinion (...) il doit (...) la protéger contre les divers abus d'influence possibles (...) Sans assumer directement lui-même la responsabilité d'une information objective, du moins peut-il empêcher l'accaparement par quelques-uns des moyens d'expression (...), J. DONNEDIEU DE VABRES, l'État, p. 118.

    Ajouté par webmaster

    .2 De petite noblesse, sans valeur, sans esprit, mû dans tous ses actes par un amour immodéré de ce qui est sélect, comme il faut et distingué, il était parvenu, à force de hanter uniquement les maisons les plus princières, à force de montrer ses sentiments royalistes, pieux, corrects au suprême degré, à force de respecter tout ce qui doit être respecté, de mépriser tout ce qui doit être méprisé, de ne jamais se tromper sur un point des dogmes mondains, de ne jamais hésiter sur un détail d'étiquette, à passer aux yeux de beaucoup pour la fine fleur du high-life., Guy DE MAUPASSANT, Fort comme la mort, éd. 1889, p. 64.

    Ajouté par webmaster

    Nul ne sait mieux jouer les sentiments, se targuer de grandeurs fausses, se parer de beautés morales, se respecter en paroles, et se poser comme un Alceste en agissant comme Philinte., BALZAC, Une fille d'ève, Pl., t. II, p. 90.

    Ajouté par webmaster

    .1 Plus on dédaigne la rhétorique, plus il sied de respecter la grammaire (...) Le style est comme le cristal, sa pureté fait son éclat., HUGO, Odes et Ballades, Préface de 1826.

    Ajouté par webmaster

    (...) si le poète doit -choisir dans les choses (et il le doit), ce n'est pas le -beau, mais le -caractéristique. Non qu'il convienne de -faire, comme on dit aujourd'hui, -de la couleur locale, c'est-à-dire d'ajouter après coup quelques touches criardes çà et là sur un ensemble du reste parfaitement faux et conventionnel. Ce n'est point à la surface du drame que doit être la couleur locale, mais au fond, dans le coeur même de l'oeuvre (...), HUGO, Cromwell, Préface.

    Ajouté par webmaster

    Respecter un amour dont mon âme égarée Voit la perte assurée!, CORNEILLE, le Cid, I, 6.

    Ajouté par webmaster

    (...) se faire (...) respecter du noble de sa province, ou de son diocésain., LA BRUYèRE, les Caractères, VIII, 11.

    Ajouté par webmaster

    .1 (...) c'était moi, qui ne savais pas me -faire respecter, tenir la main à (Cécile)., Claude ROY, Nous, p. 211.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Doit-on respecter les choses comme on doit respecter autrui ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo