Dom Juan Acte II scène 2

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< The royal wedding Le mariage de Figaro >>
Partager

Dom Juan Acte II scène 2

Echange

Aperçu du corrigé : Dom Juan Acte II scène 2



Document transmis par :


Publié le : 15/4/2011 -Format: Document en format HTML protégé

Dom Juan Acte II scène 2
Zoom

A – La stratégie du séducteur

 

Molière a voulu dans cette scène nous donner un raccourci frappant de la stratégie utilisée par Don Juan pour abuser les femmes. Elle consiste à flatter, charmer et promettre.

 

                I – Flatter

 

Pour Don Juan, parler, c’est agir. Sa stratégie de séduction repose d’abord sur la parole qui persuade. Mieux que personne, il sait que la flatterie exerce un pouvoir de séduction auquel il est difficile de résister. Les femmes, même si elles restent méfiantes, sont toujours sensibles aux éloges qu’on peut faire de leur beauté. Charlotte ne fait pas exception. Chez Don Juan, la flatterie commence par un étonnement prolongé que marquent les multiples exclamations et interrogations qui ponctuent son discours. La répétition insistante de l’interjection « Ah ! », qui exprime admiration et plaisir physique, rythme cet étonnement et agit comme une incantation qui anesthésie la résistance critique de la proie.

Don Juan donne le vertige à Charlotte, en faisant résonner à ses oreilles une cascade d’adjectifs élogieux : « belle », « pénétrants », « agréable », « jolie », « mignon », « beaux », « amoureux », « appétissantes », « charmante ». Il abuse du superlatif : « Peut-on rien voir de plus agréable ? «, «  je n’ai jamais vu une si charmante personne «, Elles sont les plus belles du monde «. La répétition des mêmes mots ou expressions ajoute encore à cet assaut verbal. Les mots « beau », « belle », « beauté », reviennent six fois dans le texte. La formule « je vous aime trop pour cela, et c’est du fond du cœur que je vous parle » réapparaît d’une manière condensée à la fin du texte : «  je vous aime de tout mon cœur «. Don Juan, qui a compris la secrète ambition de Charlotte, flatte aussi habilement sa vanité et son désir d’ascension sociale, elle mérite mieux qu’ « un simple paysan ».

 

                II – Charmer

 

La flatterie a d’autant plus de pouvoir qu’elle émane, dans le cas de Don Juan, d’un homme beau et paré de tous les prestiges de l’aristocrate. Il impressionne par sa prestance physique et la richesse de ses habits, qui nous ont été décrits précédemment. Sa désinvolture et l’élégance de ses manières tranchantes avec la balourdise et la rusticité de pierrot. Mais c’est par l’allure noble de son discours qu’il se distingue le plus. Il use d’un ton courtois pour faire sa déclaration : «  n’ayez point de honte d’entendre dire vos vérités », «  s’il vous plait », «  de grâce », « je vous en prie », «  souffrez que je les baise, je vous prie ». Il sait tourner le compliment avec raffinement précieux : « Point du tout, vous ne m’êtes point obligée de tout ce que je dis, et ce n’est qu’à votre beauté que vous en êtes redevable ». Charlotte n’a sûrement pas l’habitude d’être traitée avec d’autant d’égards.

 

                III - Promettre

 

La flatterie et le charme personnel seraient insuffisants pour séduire promptement, si Dom Juan ne faisait pas implicitement une promesse de mariage. C’est l’estocade qui, en apportant une preuve décisive bonne foi, enlève à la victime les derniers doutes. Rappelons que le mariage a, au XVIIème siècle, un caractère beaucoup plus sacré qu’aujourd’hui, qu’il est indissoluble et qu’une femme abandonnée, comme l’a été Elvire, est vouée à la honte et au déshonneur. En contractant ces mariages qu’il rompt aussitôt, Don Juan prend des risques : ainsi les frères d’Elvire sont partis à sa poursuite et veulent sa mort.

Pour Don Juan, le mariage n’est qu’un moyen de parvenir à ses fins. C’est pourquoi il le fait très vite intervenir dans sa déclaration : « vous n’êtes pas mariée, sans doute ? «  Charlotte se méfiera avant de céder car elle est promise à Pierrot. En attendant, elle est surprise par la hâte du libertin qui propose de l’enlever. Plus loin dans la scène, il sera tout à fait clair : « je n’ai point d’autre dessein que de vous épouser ».

 

B – Les acteurs du combat amoureux

 

Pour Don Juan l’amour est un combat qui prend d’autant plus d’intérêt que son adversaire lui résiste. Ce jeu bien sûr est cruel et révèle ma perversion du personnage.

 

                I – La résistance de Charlotte

 

Charlotte est éblouie par Don Juan. Elle qui dans la scène précédente avait une position sup&eac...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Dom Juan Acte II scène 2" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

La première scène du troisième acte -(de «Phèdre»), si belle en soi pourtant, Racine ne l'invente sans doute que pour amorcer l'extraordinaire rebondissement du quatrième acte., GIDE, Attendu que..., p. 206.

Ajouté par webmaster

Dom Alonse, et trois Suivants (...), MOLIèRE, Dom Juan, III, 4 (jeu de scène).

Ajouté par webmaster

(...) Pierrot qui s'est baissé pour éviter le soufflet., MOLIèRE, Dom Juan, II, 3 (jeu de scène).

Ajouté par webmaster

«- Nous reprenons la grande scène d'amour du second acte», disait le directeur à la fin de la troisième répétition., Ed. DE GONCOURT, la Faustin, X.

Ajouté par webmaster

BÉLISE. Qu'il a d'esprit!, MOLIèRE, les Femmes savantes, III, 1. (à la scène 2 du même acte, Armande s'exclame : «Ah! de l'esprit partout!»).

Ajouté par webmaster

-(février). Reprise au Théâtre-Français de -L'otage avec l'ancienne distribution. Impression du public : le 1ËeËr acte est long et ennuyeux. Le 2Ëe acte empoignant. Le 3Ëe acte : on ne comprend pas., CLAUDEL, Journal, 7 févr. 1939.

Ajouté par webmaster

.1 - Non, Don Juan... soupé, il y a trois jours, en goguette. Devinez où?... - à votre affreuse Maison-d'Or, sans doute... - Fi donc, madame! Don Juan n'y va plus... il n'y a rien là à fricasser pour sa grandesse., BARBEY D'AUREVILLY, les Diaboliques, «Le plus bel amour de Don Juan».

Ajouté par webmaster

.3 J'écrivis l'-Étoile au Front que je fis repésenter au Vaudeville. Nouveau tumulte, nouvelle bataille, mais où mes partisans étaient cette fois beaucoup plus nombreux. Au troisième acte l'effervescence devint telle qu'il fallut, au milieu d'une scène, baisser le rideau pour ne le relever qu'au bout d'un certain temps. Pendant le second acte, un de mes adversaires ayant crié à ceux qui applaudissaient : «Hardi la claque», Robert Desnos lui répondit : «Nous sommes la claque et vous êtes la joue.», Raymond ROUSSEL, Comment j'ai écrit certains de mes livres, p. 36.

Ajouté par webmaster

Deux de ces histoires (-Le plus bel amour de Don Juan et -à un dîner d'athées) mettent directement en scène un conteur en verve qui tient le dé à une table de dîneurs ou de dîneuses (...)., J. GRACQ, Préface -in BARBEY D'AUREVILLY, les Diaboliques.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédente

Dom Juan Acte II scène 2

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo