Dom Juan Acte 3 scène 2: la scène du pauvre

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Dom Juan I, 2: "Quoi? Tu Veux Qu'On Se Lie.." ... Etude de l'extrait, acte II, scène 2 - DOM JU ... >>
Partager

Dom Juan Acte 3 scène 2: la scène du pauvre

Echange

Aperçu du corrigé : Dom Juan Acte 3 scène 2: la scène du pauvre



Document transmis par : Cornille19996


Publié le : 18/9/2010 -Format: Document en format HTML protégé

Dom Juan Acte 3 scène 2: la scène du pauvre
Zoom

 

 

Eléments pour une analyse

 

Introduction

 

Ne pas oublier de situer cette scène 

 

Le dialogue avec Sganarelle dans la scène précédente a déjà révélé le matérialisme de DJ. C’est la scène la plus scandaleuse, Molière a dû en supprimer une grande partie (censure).Il se serait inspiré d’une histoire vraie : le libertin chevalier de Roquelaure aurait donné de l’argent à un pauvre qui blasphémait dans la rue…

 

Contexte historique :au 17 ième siècle le blasphème (acte ou parole qui outrage Dieu et la religion, comme jurer) était sévèrement puni( forte amende, amputation de la langue,condamnation à mort).DJ incite le pauvre à commettre un péché mortel.

L’aumône était d’actualité : les fondations de Saint Vincent de Paul, la Compagnie du Saint Sacrement multipliaient les actions en faveur des indigents. Les familles aisées et de hauts rangs avaient « leurs pauvres »à qui ils étaient fiers de faire la charité, une manière facile de se disculper  de l’injustice sociale frappante à l’époque .Par ailleurs le devoir de charité leur promettait la reconnaissance divine.

Le pauvre est vraisemblablement un membre  de l’ordre de Saint François d’Assise voué à la pauvreté mendiante. Le dénuement matériel de cet ermite est le signe d’une vie spirituelle intense et d’un dévouement absolu à Dieu.

 

Le libertin qu’est DJ va donc s’appliquer à tourner en dérision cet ermite et le devoir de charité.

 

Plan de l’étude : 1 fonction dramatique de la scène

                       2 L’aspect sacrilège du libertinage.

 

1

 

Progression du dialogue : rapport pervers de persécution , Sganarelle témoin complice des forfaits de son maître. Ton d’abord cordial, chacun dans le rôle correspondant à sa position (citations ?)A la suite de la demande de l’aumône la ton change, DJ devient critique par son ironie ( citations ?) Crescendo dans le sadisme avec la demande du blasphème contre un Louis d’or Renoncement de DJ et nouvelle préoccupations ( citations ?).

 

L’affrontement : La scène oppose 2 personnages dont les valeurs sont différentes voire opposées ; DJ retourne systématiquement les propos du mendiant contre lui et fait en sorte de le destabiliser ::

 

      Le P : « je vous donne avis » &nb...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Dom Juan Acte 3 scène 2: la scène du pauvre " a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

D.J reste fidèle à sa logique « Tu n'as qu'à » Liberté du pauvre est la condition de l'efficacité « Si tu veux gagner » Logique du joueur, plaisir à répéter le mot « jurer ». Il aime faire souffrir. Condition toujours avec la 2e pers du sing « tiens » Impératif concret. Gain suspendu au devoir « il faut » Provocation est à son apogée, geste à la parole, jubilation du libertin. c. D.J exerce une torture mentale Réaction de S, tension dramatique forte , Impératifs « jure un peu » Homme de toutes médiocrités. Il joue le rôle de son maitre avec un peu de lâcheté. Il veut lui faire franchir l'insurmontable en minimisant les choses. 4e tentative de D.J « Prends, le voilà ; prends, te dis-je, mais jure donc. » Impératifs, les 2 partenaires sont face à face. Il attribue un rôle au pauvre « jure donc » = impatience Répétition du v « prends » efficacité de la parole. Force de persuasion de D.J d.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

La première scène du troisième acte -(de «Phèdre»), si belle en soi pourtant, Racine ne l'invente sans doute que pour amorcer l'extraordinaire rebondissement du quatrième acte., GIDE, Attendu que..., p. 206.

Ajouté par webmaster

.3 L'idée d'une pièce faite de la scène directement, en se heurtant aux obstacles de la réalisation et de la scène impose la découverte d'un langage actif, actif et anarchique, où les délimitations habituelles des sentiments et des mots soient abandonnés., A. ARTAUD, le Théâtre et son double, La mise en scène et la métaphysique (1931), Idées/Gallimard, p. 59.

Ajouté par webmaster

Dom Alonse, et trois Suivants (...), MOLIèRE, Dom Juan, III, 4 (jeu de scène).

Ajouté par webmaster

.1 Scène qui raccorde avec la scène mauvaise (...) que je me propose de refaire., COCTEAU, la Belle et la Bête, p. 116.

Ajouté par webmaster

La scène représente sur le devant un lieu champêtre, et dans l'enfoncement un rocher (...), MOLIèRE, Psyché, Prologue (jeu de scène).

Ajouté par webmaster

(...) Pierrot qui s'est baissé pour éviter le soufflet., MOLIèRE, Dom Juan, II, 3 (jeu de scène).

Ajouté par webmaster

(...) cette pièce, admirablement commencée, faiblit de scène en scène et ne peut plus être représentée (...), VOLTAIRE, Commentaires sur Corneille, Rem. Othon.

Ajouté par webmaster

.2 Tous les metteurs en scène géniaux font ainsi. Encore heureux que je ne hurle pas, que je ne déchire pas les brochures. Il n'y a pas de mise en scène de génie sans crises de nerfs. L'insulte est la monnaie courante, quelques très grands metteurs en scène vont jusqu'à la gifle. Et ne croyez pas que cela soit gratuit. Cela se sent toujours, après, quand on écoute la pièce, si le maître a été vraiment viril. Une pièce mise en scène par un homme poli, il est bien rare que cela sente le génie. Enchaînez, Sylvia, enchaînez..., J. ANOUILH, la Répétition, p. 50.

Ajouté par webmaster

«- Nous reprenons la grande scène d'amour du second acte», disait le directeur à la fin de la troisième répétition., Ed. DE GONCOURT, la Faustin, X.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Dom Juan Acte 3 scène 2: la scène du pauvre

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo