NoCopy.net

« Don Juan aux Enfers » de Baudelaire

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Dom Juan Acte IV , Scène 3 La Double Fonction De La Comédie Et De La Tra ... >>
Partager

« Don Juan aux Enfers » de Baudelaire

Echange

Aperçu du corrigé : « Don Juan aux Enfers » de Baudelaire



Document transmis par : gisou19999


Publié le : 18/9/2010 -Format: Document en format HTML protégé

« Don Juan aux Enfers » de Baudelaire
Zoom

 

Le poème « Don Juan aux Enfers » de Baudelaire que nous allons interpréter est tiré du recueil des Fleurs du Mal.

Le poème est constitué de cinq quatrains en alexandrins et à rimes croisées.

 

Quand Don Juan descendit vers l'onde souterraine

Et lorsqu'il eut donné son obole à Charon,

Un sombre mendiant, l'œil fier comme Antisthène,

D'un bras vengeur et fort saisit chaque aviron.

Montrant leurs seins pendants et leurs robes ouvertes,

Des femmes se tordaient sous le noir firmament,

Et, comme un grand troupeau de victimes offertes,

Derrière lui traînaient un long mugissement.

Sganarelle en riant lui réclamait ses gages,

Tandis que Don Luis avec un doigt tremblant

Montrait à tous les morts errant sur les rivages

Le fils audacieux qui railla son front blanc.

Frissonnant sous son deuil, la chaste et maigre Elvire,

Près de l'époux perfide et qui fut son amant,

Semblait lui réclamer un suprême sourire

Où brillât la douceur de son premier serment.

Tout droit dans son armure, un grand homme de pierre

Se tenait à la barre et coupait le flot noir;                                                                              

 Mais le calme héros, courbé sur sa rapière,

Regardait le sillage et ne daignait rien voir.

 

3. Interprétation

3.1. Réécriture de Molière

Inspiré par la pièce de Molière « Dom Juan[1] ou le festin de Pierre », Baudelaire retrace la fin de la comédie. Le titre du poème « Don Juan aux Enfers » annonce ainsi la suite immédiate de la pièce de théâtre. Baudelaire reprend presque tous les personnages principaux de la comédie et les cinq quatrains du poème rappellent les cinq actes de la pièce classique. Le poème rentre alors dans le cadre d’une réécriture de la comédie de Molière et du mythe de Don Juan. Il est donc crucial d’introduire un bref résumé de la pièce pour une meilleure compréhension du poème de Baudelaire :

 

La pièce de Molière relate la vie d'un personnage infidèle, séducteur, libertin blasphémateur, être de l'inconstance et du mouvement. Dom Juan, jeune noble vivant en Sicile accompagné de son fidèle valet Sganarelle, accumule les conquêtes amoureuses, séduisant les jeunes filles nobles et les servantes avec le même succès. Seule la séduction l'intéresse et les jeunes femmes sont bafouées et déshonorées après que le beau seigneur en a décidé. Mais l'une d'entre elles, Done Elvire, va lui donner bien du fil à retordre avec, entre autres, la venue de ses deux frères en Sicile pour trouver Dom Juan et le punir de l'affront commis à leur égard : en effet, Dom Juan a enlevé Done Elvire d'un couvent afin de l'épouser, puis l'a abandonnée. Ses conquêtes lui valent certaines inimitiés et certains duels auxquels il ne se dérobe pas. Il affiche un certain cynisme dans les relations avec ses proches, notamment avec son père (Dom Louis) et remet en cause les valeurs chrétiennes mais également sociales de l’époque, son libertinage symbolisant son indépendance. Il aime les défis, jusqu'à celui de la fin : le repas avec la Statue du Commandeur, que Dom Juan avait tué auparavant, et qui l'emportera dans les flammes de l'Enfer.[2]

 

3.2. Interprétation des quatrains

Avec le verbe « descendit » (v.1) le poème débute par la suite immédiate de la fin de la pièce de Molière : « La terre s’ouvre et l’abîme ». [3] Contrairement aux attentes, Don Juan ne se retrouve pas dans l’enfer chrétien, mais dans l’enfer mythologique. Baudelaire opère ainsi avec un changement d’espace culturel. Ceci est indiqué par « l’onde souterraine » (v.1), qui rappelle le Styx, l’« obole » et « Charon » (v.2). Pour atteindre l’enfer mythologique, il fallait traverser le Styx et la seule possibilité de traverser ce fleuve infernal, était de donner une pièce d’or – l’obole – à Charon, le nocher des fleuves infernaux.[4]

A travers le personnage du « mendiant » (v.3), Baudelaire fait réapparaître le pauvre que Dom Juan a rencontré dans la forêt. Le pauvre chez Molière est justement le personnage le plus humble, le fameux mendiant à qui Don Juan offre un louis d’or pour le faire blasphémer, mais le pauvre refuse.[5] Chez Baudelaire on peut observer un renversement de la situation. Le mendiant est décrit par les mots : « l’œil fier » (v. 3), « bras vengeur » et « fort » (v. 4). En plus, il est comparé à Antisthène, un philosophe de l’antiquité grecque. Antisthène prêchait l’autarcie et la force du caractère et demandait le retour à la simplicité de l’état naturel. [6] Don Juan ici est dépendant du mendiant pour traverser le fleuve. En conséquence, le mendiant peut se venger de son humiliation et regagner sa fierté. Le texte renverse donc les rapports de dépendance.

 

Le seconde quatrain est dominé par l’apparition « des femmes ». Dans la pièce de Molière, le personnage de Dom Juan est un homme qui profite de la crédulité des gens,...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "« Don Juan aux Enfers » de Baudelaire" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Pour Baudelaire, Don Juan incarne la révolte contre l’ordre imposé par la morale religieuse et sociale. Les deux dernières parties des Fleurs du Mal s’intitulent d’ailleurs "Révolte" et "Mort". Conclusion : Pièce XV dans les trois éditions du vivant de Baudelaire, "Don Juan aux Enfers" est daté de 1846. Il a eu pour premier titre "L’impénitent", ce qui confirme nos analyses .Il a connu quelques variantes, mais mineures. Tout en faisant des allusions très précises à des scènes de la pièce de Molière, Baudelaire modifie l’éclairage sur les personnages que Don Juan y rencontre et valorise la figure de celui-ci. Il en fait un emblême inversé, un héros du mal. De même , dans la section "Révolte", par provocation, par ennui ou par désespoir il glorifiera Caïn, Satan ou le reniement de Saint- Pierre.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

.1 - Non, Don Juan... soupé, il y a trois jours, en goguette. Devinez où?... - à votre affreuse Maison-d'Or, sans doute... - Fi donc, madame! Don Juan n'y va plus... il n'y a rien là à fricasser pour sa grandesse., BARBEY D'AUREVILLY, les Diaboliques, «Le plus bel amour de Don Juan».

Ajouté par webmaster

Dom Juan, l'endurcissement au péché traîne une mort funeste (...), MOLIèRE, Dom Juan, V, 6.

Ajouté par webmaster

C'est -(Don Juan)... un hérétique (...) qui (...) traite de billevesées tout ce que nous croyons., MOLIèRE, Dom Juan, I, 1.

Ajouté par webmaster

Le tonnerre tombe avec un grand bruit et de grands éclairs sur Dom Juan (...), MOLIèRE, Dom Juan, V, 6 (j. de sc.).

Ajouté par webmaster

Dom Juan n'a plus qu'un moment à pouvoir profiter de la miséricorde du Ciel; et s'il ne se repent ici, sa perte est résolue., MOLIèRE, Dom Juan, V, 5.

Ajouté par webmaster

Eh mon Dieu! je sais mon Dom Juan sur le bout du doigt, et connais votre coeur pour le plus grand coureur du monde (...), MOLIèRE, Dom Juan, I, 2.

Ajouté par webmaster

Quoi? ce départ si peu prévu serait une infidélité de Dom Juan? Il pourrait faire cette injure aux chastes feux de Done Elvire?, MOLIèRE, Dom Juan, I, 1.

Ajouté par webmaster

(...) je t'apprends (...) que tu vois en Dom Juan, mon maître, le plus grand scélérat que la terre ait jamais porté, un enragé, un chien, un diable, un Turc, un hérétique, qui ne croit ni Ciel ni Enfer (...), MOLIèRE, Dom Juan, I, 1.

Ajouté par webmaster

Dom Juan, je vous trouve à propos et suis bien aise de vous parler (...), MOLIèRE, Dom Juan, V, 3.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource suivante

« Don Juan aux Enfers » de Baudelaire

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo