LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on apprendre à penser ? La raison doit-elle toujours se défier des se ... >>


Partager

Le doute philosophique peut-il mettre en cause la valeur de la raison elle-même ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le doute philosophique peut-il mettre en cause la valeur de la raison elle-même ?



Publié le : 19/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Le doute philosophique peut-il mettre en cause la valeur de la raison elle-même ?
Zoom

Le doute peut être considéré comme un défaut ou une imperfection, puisque, par exemple, celui qui sait quelque chose avec certitude ne doute pas ou ne doute plus. Pourtant, douter suppose une certaine intelligence, même sous la forme quotidienne et banale de l'hésitation : un être stupide ne doute guère, ou, comme on dit, ne doute de rien. Sur un autre plan, mais de façon analogue, la réflexion philosophique, « fille de l'étonnement «, ne peut que souligner l'acte par lequel un être refait le mouvement inaugural de la philosophie, c'est-à-dire passe du mythe à la raison, ou, plus généralement, doute de la vérité des idées reçues et cherche à substituer, à une pensée dominée par l'irrationnel, une pensée que la raison éclaire et organise. Mais où s'arrête le doute philosophique ? Ne pourrait-il pas mettre en cause la valeur de la raison elle-même ?



Mais d'un autre côté, « nous avons une idée de la vérité, invincible à tout le pyrrhonisme « (Pensées, éd. Brunschvicg, 395). Pascal fait remarquer que le modèle démonstratif de la géométrie nous amène dans un cercle vicieux: car il suppose que les termes que l'on utilise soient toujours définis de manière claire et distincte. Or, pour définir un terme, il faut d'autres termes: on entre ainsi dans une régression à l'infini dont on ne peut sortir. Il est donc vain de croire pouvoir tout démontrer. Seule la géométrie échappe relativement à ce problème. Non pas parce qu'elle parvient à tout démontrer, mais parce qu'elle «ne suppose que des choses claires et constantes par la lumière naturelle«. Mais elle est la seule dans son genre.  Pour obtenir la suite et la fin de ce devoir

  • CITATIONS : « Douter, c'est examiner, c'est démonter et remonter les idées comme des rouages, sans prévention et sans précipitation, contre la puissance de croire qui est formidable en chacun de nous. « Alain, Propos du 8 juin 1912.

  • Première partie : La mise en cause de la raison par le doute sceptique
  • Deuxième partie : Du doute de la raison à la foi
  • Troisième partie : Le doute philosophique, exercice de la raison, ne peut la mettre en cause

 



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 5507 mots (soit 8 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Le doute philosophique peut-il mettre en cause la valeur de la raison elle-même ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • chloesko (Hors-ligne), le 22/02/2013 é 22H05.
  • testolivier (Hors-ligne), le 10/05/2011 é 10H09.
  • Alix62225 (Hors-ligne), le 25/03/2010 é 25H16.
  • Pierre41478 (Hors-ligne), le 21/10/2009 é 21H19.
  • Arthur32339 (Hors-ligne), le 05/05/2009 é 05H23.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit