NoCopy.net

A-t-on le droit de discuter le droit?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< A-t-on le droit de résister à la loi ? Peut-on en appeler à la conscience contre la ... >>


Partager

A-t-on le droit de discuter le droit?

Philosophie

Aperçu du corrigé : A-t-on le droit de discuter le droit?



Publié le : 27/1/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	A-t-on le droit de discuter le droit?
Zoom

Le droit est conventionnel. Ce sont les hommes qui décident du juste et de l'injuste. Dès lors, il est légitime de considérer que l'on a le droit de discuter du droit. MAIS, il est contradictoire de penser que l'on puisse avoir le droit de discuter le droit. Ce droit, en effet, cesse d'en être un à partir du moment où il remet en cause le principe sur lequel il repose. Discuter le droit, c'est condamné la société à l'anomie de l'anarchie.



- 3) Un droit : ce qu'il est permis à un individu de faire en vertu des règles de droit existant dans la société (droit objectif) ; pouvoir, prérogative que possède un individu en vertu des règles de droit existant dans la société (droit objectif / subjectif) ; propriété morale ou pouvoir que possède un individu par sa propre nature, que ce pouvoir soit ou non confirmé par les règles de droit (droit subjectif; cf. « les droits inaliénables de l'individu » : la liberté, la propriété, l'égalité, etc.). - 4) Le droit : avoir le droit de... posséder un droit à l'un des sens « 3 ». * Remarquer que l'on dit : « Avoir droit à », « avoir un droit sur », « avoir le droit de » et « avoir intérêt à ». - Un droit ne serait-ce pas ce qui est conforme à une règle précise et qu'il est par suite légitime d'exiger soit parce que les lois ou règlements le présentent ou parce que cela résulte de contrats établis en conformité de ces lois, ou parce que cela est conforme à l'opinion en matière morale? * Convient-il de différencier la réponse selon ce que l'on peut comprendre sous le terme « Droit »? * Pourquoi ne pourrait-on avoir le droit de discuter le Droit? - Quel Droit pourrait-il exiger cela?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	A-t-on le droit de discuter le droit?	Corrigé de 2145 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " A-t-on le droit de discuter le droit? " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Frank57-215934 (Hors-ligne), le 15/10/2013 é 15H22.
  • pauline73 (Hors-ligne), le 17/05/2012 é 17H11.
  • chouette (Hors-ligne), le 21/04/2012 é 21H11.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    A-t-on le droit de discuter le droit?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit