LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le droit est-il relatif aux lieux et aux temp ... L'État n'impose-t-il l'obéissance que par la ... >>


Partager

Le droit est-il haïssable ?

Echange

Aperçu du corrigé : Le droit est-il haïssable ?



Publié le : 14/9/2004 -Format: Document en format HTML protégé

Le droit est-il haïssable ?
Zoom

Le droit, comme ensembles lois et des codes régissant la vie en société, édicté par le législateur est la condition même de l’existence d’une société. En ce sens, il ne peut y avoir de vie en commun sans l’existence du droit. Le droit est en ce sens ce qui permet d’aller au-delà de la brutalité de l’individu dans l’état de nature. Le passage à l’état civil sanctionne l’apparition du droit positif. On ne doit donc pas haïr le droit mais le louer. Cependant, pour l’individu le droit reste une limitation de sa liberté dans la mesure où la définition du droit est de permettre tout ce que veut l’individu dans la limite de la liberté et de la protection d’autrui. Or de ce point, il est possible que le droit entre en conflit avec la volonté de l’individu. De ce point de vue, le droit est haïssable. Mais surtout, le droit peut devenir haïssable dans la mesure où il est le produit de l’homme. En ce sens, il n’est que le reflet de la société. En ce sens, on ne peut que haïr le droit tel qu’il s’est développer dans l’Allemagne nazi. Cependant, ici on ne haït pas le droit intrinsèquement mais l’usage que l’homme peut en faire. 



 




Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Corrigé : Corrigé de 1335 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le droit est-il haïssable ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Le droit, comme ensembles lois et des codes régissant la vie en société, édicté par le législateur est la condition même de l’existence d’une société. En ce sens, il ne peut y avoir de vie en commun sans l’existence du droit. Le droit est en ce sens ce qui permet d’aller au-delà de la brutalité de l’individu dans l’état de nature. Le passage à l’état civil sanctionne l’apparition du droit positif. On ne doit donc pas haïr le droit mais le louer. Cependant, pour l’individu le droit reste une limitation de sa liberté dans la mesure où la définition du droit est de permettre tout ce que veut l’individu dans la limite de la liberté et de la protection d’autrui. Or de ce point, il est possible que le droit entre en conflit avec la volonté de l’individu. De ce point de vue, le droit est haïssable. Mais surtout, le droit peut devenir haïssable dans la mesure où il est le produit de l’homme. En ce sens, il n’est que le reflet de la société. En ce sens, on ne peut que haïr le droit tel qu’il s’est développer dans l’Allemagne nazi. Cependant, ici on ne haït pas le droit intrinsèquement mais l’usage que l’homme peut en faire. 

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit