LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< l'État restreint-il la liberté individuelle ? Pourquoi y a-t-il un devoir de mémoire ? >>


Partager

A-t-on le droit de s'opposer à la loi ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : A-t-on le droit de s'opposer à la loi ?



Publié le : 2/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

A-t-on le droit de s'opposer à la loi ?
Zoom

I - LES TERMES DU SUJET
 

 C'est le terme "loi" qui constitue ici le pivot de la réflexion puisqu'il faudra distinguer : la loi au sens scientifique qui relève du domaine de la nature et à laquelle on ne saurait désobéir puisqu'elle définit entre des phénomènes une relation universelle et constante qu'il n'est pas possible de transgresser. Les plus étonnantes prouesses de la technique utilisent les lois naturelles pour produire des effets que la nature ne produit pas mais elles ne désobéissent pas à ses lois qui sont de l'ordre de la nécessité. les lois en fonction desquelles les hommes peuvent régler leurs comportements privés (loi morale) ou réguler l'espace de leurs relations au sein de la société (lois juridiques).
 
 
II - ANALYSE DU PROBLÈME
 

 Si dans toutes ses acceptions, la notion de "loi" recouvre un principe ayant un degré d'abstraction et de généralité par rapport aux faits dont il constitue (ou devrait constituer) la loi, une distinction essentielle doit être faite entre les lois de la nécessité que l'on peut utiliser mais non transgresser (voir ci-dessus) et celles qui imposent une obligation (loi morale et juridique) à laquelle la liberté humaine peut parfaitement se dérober et dont elle peut même contester le bien fondé. La formulation du sujet suppose que l'on ne saurait refuser d'obéir à toutes les lois ou au principe même de la loi mais que l'on peut/doit parfois être conduit à les transgresser :
 * soit parce que des circonstances particulières ne permettraient pas de respecter une loi jugée par ailleurs respectable
 * soit parce que l'on en vient à contester le caractère même de respectabilité d'une loi (juridique ou morale).
 
 
III - LES GRANDES LIGNES DE RÉFLEXION
 

 On pourra commencer par distinguer les différents types de loi pour préciser dans quels champs le sujet prend son sens. On pourra ensuite évoquer quelques situations concrètes dans lesquelles l'obéissance à une loi peut ne pas apparaître souhaitable voire même apparaître comme criminelle. Enfin il faudra réfléchir sur ce qui peut fonder l'autorité des lois humaines.



Il faut déposséder la classe capitaliste au nom d'un système mutualiste et autogéré. B - Pourquoi le faut-il parfois ?* soit que certains principes perdent leur sens dans des circonstances exceptionnelles (on peut mentir à un ennemi en temps de guerre, se demander s'il ne vaudrait pas mieux mentir à un malade condamné...)* soit que les lois juridiques positives que l'on prétend nous imposer nous apparaissent comme foncièrement iniques et que nous récusions les valeurs mêmes dont ces lois se réclament ou l'autorité qui les établit. Ainsi, des lois fixant des statuts d'esclavage ou de discrimination raciale, ou des lois établies par les hommes pour ceux qui ne veulent reconnaître que celles que Dieu aurait pu fixer. C - Reste que si la liberté humaine peut contester des lois particulères, elle ne saurait rationnellement refuser de reconnaître la nécessité de tout principe. Le monde humain, puisqu'il n'est pas régulé par les lois de la nécessité naturelle, a besoin de s'en fixer d'autres auxquelles les hommes accepteront de se soumettre. V - DES REFERENCES POSSIBLES SOPHOCLE, AntigonePLATON, République Livre I, Thrasymaque y soutient qu'aucune loi humainen'est absolument respectable, toutes dérivant d'interêts masqués.ROUSSEAU, Discours sur l'origine de l'inégalité , Contrat social ,pour ladistinction entre les lois positives établies sur l'injustice et la natured'une loi légitime.KANT, Fondements de la métaphysique des moeurs où est affirmé le caractèreinconditionnel de la loi morale.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 7689 mots (soit 11 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "A-t-on le droit de s'opposer à la loi ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • Arkyos-265380 (Hors-ligne), le 14/12/2015 é 14H14.
  • Lol lau-219405 (Hors-ligne), le 27/03/2015 é 27H09.
  • myfirstworld-253911 (Hors-ligne), le 03/02/2015 é 03H18.
  • karimdu67-219866 (Hors-ligne), le 10/11/2013 é 10H22.
  • tmonin-219333 (Hors-ligne), le 06/11/2013 é 06H18.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit