Droit positif: lois et contrainte

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Devoir et liberté Droit positif et histoire >>


Partager

Droit positif: lois et contrainte

Philosophie

Aperçu du corrigé : Droit positif: lois et contrainte



Publié le : 2/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Droit positif: lois et contrainte
Zoom

Droit vient du latin "directus" qui signifie dirigé. Celui qui agit avec droiture ne s'écarte pas du droit. Job est qualifié par Dieu comme "un homme simple et droit de coeur". (Job, I, 8) Il agit conforménent à la loi. Le droit rassemble un ensemble de règles qui organise la vie d'une communauté. Mais le droit, c'est aussi le fait d'en appeler à la justice pour obtenir gain de cause. C'est ainsi que Job, ne comprenant pas son destin, implore la Providence.



Pour comprendre la réponse de Rousseau, il faut comprendre le mécanisme même qui pousse un individu à désobéir. En désobéissant à la loi, je désobéis à moi-même, à une partie de ma volonté commune. Cela n'est possible que parce qu'il y a une différence entre « homme « et « citoyen « : « En effet chaque individu peut avoir une volonté particulière contraire ou dissemblable à la volonté générale qu'il a comme citoyen. « Contrevenir aux lois, c'est faire prédominer sa « volonté particulière «, son intérêt propre sur l' «intérêt général « qu'on continue d'avoir comme «citoyen «. Par exemple, il y a fort à parier que, comme « citoyen «, j'ai voulu et continue de vouloir une loi interdisant le vol ou protégeant la propriété. Il se peut que dans le même temps je désire m'approprier le bien de mon voisin. Si je vole, je ferai prévaloir mon intérêt égoïste sur l' « intérêt général « qui est aussi le mien, donc je voudrais à la fois que la loi me protège, et à la fois la violer quand cela m'arrange. Le raisonnement du contrevenant fait « [qu'] il jouirait des droits du citoyen sans vouloir remplir les devoirs du sujet. « Il est clair  que l'attitude du contrevenant est contradictoire et injuste, et que le corps social a donc le droit d'exercer sur lui une contrainte. Il est légitime de faire respecter les lois, qui, sinon n'auraient plus lieu d'être.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Droit positif: lois et contrainte Corrigé de 2287 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Droit positif: lois et contrainte" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • milone666-196485 (Hors-ligne), le 19/01/2013 é 19H20.
  • Emmanuelle45772 (Hors-ligne), le 22/11/2009 é 22H21.
  • Jacqueline45371 (Hors-ligne), le 13/11/2009 é 13H13.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Droit positif: lois et contrainte

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit