NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-il y avoir un droit sans violence ? Peut-on parler d'un droit naturel ? >>


Partager

Si le droit est relatif au temps et au lieu, faut-il renoncer à l'idée d'une justice universelle ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Si le droit est relatif au temps et au lieu, faut-il renoncer à l'idée d'une justice universelle ?



Publié le : 26/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Si le droit est relatif au temps et au lieu, faut-il renoncer à l'idée d'une justice universelle ?
Zoom

• Ce sujet est difficile, ne serait-ce que dans la mesure où le terme « justice « est ambigu : être attentif à l'expression complète « idée d'une justice universelle « : il ne s'agit pas de l'institution judiciaire, ni même peut-être d'un système de sanctions universelles, mais de ce qui s'apparente davantage à un espoir ou un projet.


 • Le sujet commence par une hypothèse. Premier travail : il faut vérifier cette hypothèse.


 • Avoir en tête les difficultés auxquelles aboutit le relativisme complet lorsqu'il s'agit déjuger moralement.



Il s'agit d'expulser toute prise de position subjective, c'est-à-dire s'interdire de s'interroger sur la justice ou l'injustice de telle ou telle loi. Kelsen s'efforce d'abord de caractériser le rapport que la règle de droit énonce entre les choses. Car le Droit c'est avant tout un discours qui nous lie de façon particulière aux choses. Or l'énoncé juridique, explique Kelsen, diffère sur ce point de l'énoncé scientifique, Ce dernier fonde une relation de causalité. Le scientifique dit : « Si A, alors B. » Le phénomène B n'est appréhendé que par rapport au phénomène A, sa cause. Le juriste formulera par contre la relation A/B sur le mode de l'imputation : « Si A, alors il faut B. » Les règles de droit ne lient donc jamais A et B du point de vue de leur être, mais selon leur « devoir-être », cette notion se trouvant donc être le champ d'imputation du Droit. Comment tout système juridique est-il structuré ? Après avoir établi la nature de l'énoncé juridique, Kelsen rappelle qu'il faut distinguer, dans le Droit, différents types de normes, et des normes qui apparaissent toujours hiérarchisées.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 6279 mots (soit 9 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Si le droit est relatif au temps et au lieu, faut-il renoncer à l'idée d'une justice universelle ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • babydoll68-190827 (Hors-ligne), le 23/12/2012 é 23H09.
  • taktak (Hors-ligne), le 01/02/2012 é 01H19.
  • bount (Hors-ligne), le 22/01/2012 é 22H13.
  • poilapoipoi (Hors-ligne), le 27/11/2011 é 27H16.
  • clairounet (Hors-ligne), le 27/04/2011 é 27H15.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit