Un droit sans limites est-il encore un droit ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'homme doit il connaitre le vrai avant d'ag ... Le bonheur consiste-t-il en la maîtrise des ... >>


Partager

Un droit sans limites est-il encore un droit ?

Philosophie

Aper�u du corrig� : Un droit sans limites est-il encore un droit ?



Publi� le : 27/2/2008 -Format: Document en format FLASH prot�g�

	Un droit sans limites est-il encore un droit	?
Zoom

Le terme « droit » vient du latin digerere qui signifie d'abord aligner, mettre en ligne droite, puis donner  une direction déterminée, régler. Le droit se caractérise généralement comme ce qui règle et rectifie les rapports entre les hommes. Comme le disait Kant, les hommes sont insociables et pourtant veulent vivre en société parce qu'ils savent que c'est nécessaire. Les rapports humains, s'ils n'étaient pas réglés, engendreraient des conflits. Le droit positif est lié aux lois et aux institutions juridiques des sociétés et a donc pour but de faire coexister les hommes sans conflits et agressions. Le sujet ici ne nous invite pas à traiter le droit comme phénomène général même s'il est nécessaire de s'interroger sur sa nature. Il s'agit ici de réfléchir à un droit, que l'on entendra alors comme une règle particulière. Avoir un droit signifie donc généralement avoir la permission de faire quelque chose. La limite se définit généralement comme ce qui sépare deux parties d'espace. Par extension, on parle des limites pour évoquer ce qui borne une étendue ou une fonction. Un droit sans limite serait un droit qui ne serait pas contenu ou borné et permettrait à quelqu'un de pouvoir faire légalement tout ce qu'il veut. On peut penser que cela est injuste mais si cela est prescrit par les lois alors cela reste un droit. Pourtant, on peut penser que justement le droit est là pour mettre des limites. Enlever ses limites, n'est-ce pas faire disparaître le droit et revenir à un état de nature sans loi et sans justice ? ne revient-on pas alors à la loi du plus fort ? De plus, qui peut décider de donner un droit sans limite ? Si cela vient du pouvoir, alors cela ne revient-il pas à dire que le pouvoir peut faire ce qu'il veut ?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrig� : 	Un droit sans limites est-il encore un droit	? Corrig� de 2575 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrig� du sujet " Un droit sans limites est-il encore un droit ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrig� consult� par :
  • aurelie-269955 (Hors-ligne), le 10/01/2016 � 10H12.
  • mime-206056 (Hors-ligne), le 24/04/2013 � 24H15.
  • Eatos-205282 (Hors-ligne), le 18/04/2013 � 18H03.
  • lounoune (Hors-ligne), le 27/12/2010 � 27H10.
  • Evelyne36374 (Hors-ligne), le 12/11/2009 � 12H21.
  • Cacher les ressources gratuites

    Probl�matique

    Plan d�taill�

    Textes / Ouvrages de r�f�rence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des r�gles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource pr�c�denteRessource suivante

    Un droit sans limites est-il encore un droit ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit