NoCopy.net

N' a-t-il que ce qui dure qui ait de la valeur ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Aimer son travail est-ce encore travailler ? Avons-nous des devoirs envers la vérité ? >>


Partager

N' a-t-il que ce qui dure qui ait de la valeur ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : N' a-t-il que ce qui dure qui ait de la valeur ?



Publié le : 3/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

N' a-t-il que ce qui dure qui ait de la valeur ?
Zoom

• L'intitulé du sujet, remarquons-le, nous suggère immédiatement (par la restriction qu'il opère : « n'y a-t-il que... «) un examen et une recherche s'effectuant dans une certaine direction. Il suppose quasi nécessairement un itinéraire dépassant le plan simple de ce qui dure. Mais en quel sens prendre ce verbe durer ? Ce terme (dont l'étymologie est latine) doit manifestement, dans cet énoncé être compris, tout d'abord, en sa signification la plus élémentaire : durer, c'est résister à l'usure - ainsi parle-t-on d'un tissu qui dure -. Mais durer c'est aussi continuer à être et se prolonger dans le temps. Quant au terme valeur, il peut être compris économiquement par rapprochement avec durer - : la valeur signifie la propriété qu'a une chose de procurer à un individu la satisfaction d'un besoin. Mais la valeur peut aussi désigner le caractère qui fait qu'on estime quelque chose.
 Le sens premier de l'intitulé est donc le suivant : est-ce seulement ce qui se prolonge dans le temps qui présente un caractère digne d'estime ?

 • Le problème posé par le sujet (à savoir sa question fondamentale) est celui de savoir si c'est l'instant (ce qui ne possède ni épaisseur temporelle, ni durée) qui représente pour nous un élément essentiel.


 

« Le plan dialectique par thèse, antithèse et synthèse est particulièrement adapté à cet intitulé de sujet. Voici ce plan :

  •    A.   Thèse. La valeur de ce qui dure et se prolonge dans le temps.


•   Le durable et le permanent semblent posséder une très grande valeur.

Divers exemples :

-      exemples quotidiens : l'objet qui « résiste «, le mariage, etc. ;

-      la tâche morale : une durée stable, avec fidélité à soi-même.

Mais est-il bien certain que valeur et stabilité aillent de pair ?

  •     B.   Critique et antithèse. La valeur du temps fragmentaire, par opposition à ce qui dure, de ce qui n'a pas d'épaisseur temporelle, par opposition à ce qui en possède.


•   Exemples :

-      Don Juan ;

-      une représentation théâtrale, etc.

•   L'instant précaire, le stade « esthétique « ne peuvent être qu'un lieu de passage. Sinon ils sont destructeurs.

  •    C.   Synthèse. L'éternité donne sens et valeur à la durée et à l'instant.


La réponse au problème sera la suivante : instant et durée, en unité l'un avec l'autre, sont essentiels et fondamentaux.



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : N' a-t-il que ce qui dure qui ait de la valeur ? Corrigé de 3674 mots (soit 6 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "N' a-t-il que ce qui dure qui ait de la valeur ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Alexandra61805 (Hors-ligne), le 13/03/2012 é 13H17.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    N' a-t-il que ce qui dure qui ait de la valeur ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit