NoCopy.net

L'école (Maurice Carême, Prince en poésie)

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Balzac, Eugénie Grandet: le portrait de Madam ... Blaise Cendrars (1887-1961), Documentaires >>
Partager

L'école (Maurice Carême, Prince en poésie)

Littérature

Aperçu du corrigé : L'école (Maurice Carême, Prince en poésie)



document rémunéré

Document transmis par : nahida48758


Publié le : 22/2/2011 -Format: Document en format FLASH protégé

L'école (Maurice Carême, Prince en poésie)
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
L'école (Maurice Carême, Prince en poésie)



  • prince : En philosophie politique, le mot prince ne désigne pas toujours une personne particulière qui est à la tête d'un Etat de type monarchique. Plus généralement, par exemple chez Machiavel, ce mot est synonyme de pouvoir politique suprême, qu'il s'incarne en une personne, en une assemblée de personnes, ou bien qu'il soit représenté par le peuple.
  • Poésie : Du grec poiêsis, le mot poésie renvoie étymologiquement à l'idée de "fabrication", de "production". "Art du langage, visant à exprimer ou à suggérer quelque chose, par le rythme, l'harmonie et l'image." (Petit Robert)

Dans un commentaire composé, vous montrerez comment le rythme des vers, les images, les comparaisons contribuent à transfigurer l'atmosphère de cette école d'autrefois en y introduisant le rêve, la poésie, et le regret d'un paradis perdu.



L'école était au bord du monde,

L'école était au bord du temps.

Au dedans, c'était plein de rondes ;

Au dehors, plein de pigeons blancs.


On y racontait des histoires

Si merveilleuses qu'aujourd'hui,

Dès que je commence à y croire,

Je ne sais plus bien où j'en suis.


Des fleurs y grimpaient aux fenêtres

Comme on n'en trouve nulle part,

Et, dans la cour gonflée de hêtres,

Il pleuvait de l'or en miroirs.

Sur les tableaux d'un noir profond,

Voguaient de grandes majuscules

Où, de l'aube au soir, nous glissions

Vers de nouvelles péninsules.
L'école était au bord du monde,

L'école était au bord du temps.

Ah ! que ne suis-je encor' dedans

Pour voir, au dehors, les colombes !


Maurice Carême, Prince en poésie.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : L'école (Maurice Carême, Prince en poésie) Corrigé de 1147 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "L'école (Maurice Carême, Prince en poésie)" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • sevbr62 (Hors-ligne), le 22/12/2011 à 22H13.
  • mamitata (Hors-ligne), le 26/05/2011 à 26H13.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    .1 Pourquoi courir les villes Quand un si bel été Promène sur les blés Ses lumières tranquilles., Maurice CARêME, Mère.

    Ajouté par webmaster

    .1 Le vent faisait claquer l'été sur les places comme un drapeau., Maurice CARêME, la Grange bleue, «Le retour du Moi».

    Ajouté par webmaster

    Le soir est une grande plaine Où les anges jouent aux billes Avec les étoiles., Maurice CARêME, Poèmes de gosses, 1933.

    Ajouté par webmaster

    .1 La lune est une petite ville Les étoiles sont des gens Qui s'en vont au travail., Maurice CARêME, Poème de gosses, 1933.

    Ajouté par webmaster

    .1 Je ne dis que le pain qu'on coupe En le tenant bien contre soi, Le café qui brûle les doigts Quand l'aube, aux fenêtres s'égoutte (...), Maurice CARêME, le Sablier, 1969.

    Ajouté par webmaster

    La poésie de Baudelaire, c'est la poésie de Sainte-Beuve plus la poésie. Je veux dire la matière de cette poésie plus le rayon et le génie de la poésie pure, aliment de lumière, réservé aux dieux, et auquel Sainte-Beuve n'a pas goûté., A. THIBAUDET, Hist. de la littérature franç..., p. 321-322.

    Ajouté par webmaster

    .1 Le poing pesant du temps Lui a cassé les dents Et défoncé la bouche. Mais elle a combattu Pour conquérir les ans têtus Qu'elle annexait, un à un, à sa vie., Maurice CARêME, la Vieille, «Hôtel bourgeois» (1926).

    Ajouté par webmaster

    .1 Elle n'eut pas le temps d'aller dans ton église. Sa prière, ce fut de partager le pain, De cirer, de blanchir et de coudre sans fin, De terminer avec amour des tâches grises., Maurice CARêME, la Voix du silence (1951).

    Ajouté par webmaster

    .1 On vendit le chien, et la chaîne, Et la vache, et le vieux buffet, Mais on ne vendit pas la peine Des paysans que l'on chassait., Maurice CARêME, la Maison blanche, «La peine».

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    L'école (Maurice Carême, Prince en poésie)

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast littérature