NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le concept d'ENGAGEMENT en philosophie ? Qu'est-ce que l'ESTHÉTIQUE ? >>


Partager

Qu'est-ce que l'épistémologie ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Qu'est-ce que l'épistémologie ?



Publié le : 13/4/2009 -Format: Document en format FLASH protégé

	Qu'est-ce que l'épistémologie	?
Zoom

  • épistémologie:

Du grec épistémé, « science », et logos, « discours ». Partie de la philosophie qui étudie la démarche scien­tifique et s'interroge sur les fondements de la science et la validité de ses énoncés.



Etymologiquement, l'épistémologie est la théorie de la science. Le mot est cependant employé par les Anglo-Saxons dans le sens plus général de « théorie de la connaissance ». Entendu dans son premier sens, l'épistémologie s'intéresse à deux types de problèmes : la démarcation et la spécificité de la connaissance scientifique d'une part, la pluralité et la singularité des différents domaines de la science d'autre part. Or l'accélération des progrès de la science et le développement des pouvoirs qu'elle confère à ses détenteurs font de l'épistémologie une étude qu'on ne peut éluder en cette fin de XXe siècle.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 398 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Qu'est-ce que l'épistémologie ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • imroro-214596 (Hors-ligne), le 06/10/2013 à 06H16.
  • Lucie64650 (Hors-ligne), le 16/04/2010 à 16H09.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Mais l'épistémologie n'est-elle pas de nature proprement philosophique, ce qui, pour certains auteurs, signifie suprascientifique?, J. PIAGET, Épistémologie des sciences de l'homme, p. 232.

    Ajouté par webmaster

    D'une manière générale toute épistémologie scientifique se réfère implicitement ou explicitement à des interprétations psychologiques, qu'il s'agisse de perception de langage (...) ou de structures opératoires. Mais au lieu d'une psychologie sommaire et parfois spéculative, on peut concevoir un ensemble de recherches qui se donneraient pour tâche de contrôler expérimentalement les diverses hypothèses psychologiques en jeu dans les multiples épistémologies du nombre, de l'espace, du temps, etc. C'est le travail qu'a entrepris systématiquement sous le nom d'«épistémologie génétique» un groupe de chercheurs travaillant de façon interdisciplinaire et faisant collaborer sur chaque question épistémologique des psychologues du développement, des logiciens et des spécialistes de la discipline considérée., J. PIAGET, Épistémologie des sciences de l'homme, p. 103.

    Ajouté par webmaster

    Même en psychologie animale ou éthologie, la tendance générale actuelle est de traiter l'être vivant en sujet et K. Lorenz, un des fondateurs de l'«objectivisme» en éthologie (c'est-à-dire de la méthode d'étude objective de l'animal en son milieu même et pas seulement en laboratoire) vient d'écrire une étude très suggestive sur les analogies entre ses conceptions de la connaissance instinctive ou acquise et le point de vue kantien en épistémologie., J. PIAGET, Épistémologie des sciences de l'homme, p. 138 (1970).

    Ajouté par webmaster

    (...) les problèmes de réadaptation scolaire pour les cas de retards (...), J. PIAGET, Épistémologie des sciences de l'homme, p. 238-239.

    Ajouté par webmaster

    (...) un pur empirisme conduit à un morcelage atomistique des conduites et exclut tout structuralisme (...), J. PIAGET, Épistémologie des sciences de l'homme, p. 146.

    Ajouté par webmaster

    (...) tout ce qui sépare le réalisme normativiste de Durkheim du nominalisme plus ou moins conventionnaliste des «empiristes logiques»., J. PIAGET, Épistémologie des sciences de l'homme, p. 349.

    Ajouté par webmaster

    -(Pavlov) a découvert les deux systèmes de signalisation, l'un purement sensori-moteur, l'autre lié au langage (...), J. PIAGET, Épistémologie des sciences de l'homme, p. 156.

    Ajouté par webmaster

    -(la) reconnaissance d'une valeur liée à la personne (et non plus seulement aux fonctions ou aux services transpersonnels comme sur le terrain juridique)., J. PIAGET, Épistémologie des sciences de l'homme, p. 302.

    Ajouté par webmaster

    Pendant longtemps, les biologistes ont considéré le génome comme un ensemble atomistique formé de gènes indépendants les uns des autres (...), J. PIAGET, Épistémologie des sciences de l'homme, p. 150.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo