LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Doit-on souhaiter la dictature de la raison ? Le juste est-il celui qui a raison ? >>


Partager

Faut-il fixer des limites à l'esprit critique ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Faut-il fixer des limites à l'esprit critique ?



Publié le : 28/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La critique détruit la vérité. Une critique systématique n'est pas constructive mais destructrice. Le respect de certaines valeurs morales ou politiques doivent être soustraites à la critique. TOUTEFOIS, l'esprit critique est le fondement de la pensée rationnelle. Vouloir limiter la critique, c'est vouloir borner sa pensée et sa liberté.



Pour bien penser, il faut d'abord n'accepter aucune vérité sans la soumettre à un examen critique. Mais le doute de Descartes est provisoire et non sceptique, et, a pour but de trouver une certitude entière & irrécusable. On le sait cette certitude sera celle du cogito. On sait que les « Méditations « de Descartes commencent, elles aussi, par l'exercice d'un doute absolu : Descartes rejette le témoignage des sens (en rêve on croit voir, entendre, bouger et ce n'est qu'illusion). Il rejette même les vérités mathématiques (car il peut se faire qu'un « malin génie « tout-puissant s'amuse à me tromper dans toutes mes pensées).Mais ce doute cartésien s'oppose radicalement au doute sceptique. D'abord le doute cartésien est provisoire (il prend fin lorsque Descartes s'aperçoit qu'il peut douter de tout sauf du fait même qu'il pense et qu'il doute : et cette évidence invincible : je pense donc je suis est une première vérité d'où bien d'autre vont jaillir).C'est un doute volontaire, un doute « feint «, dit Descartes dont la fonction est d'accoutumer « l'esprit à se détacher des sens « (« abducere mentem a sensibus «) et même de tout objet de pensée pour révéler en sa pureté l'acte même de penser. Le doute cartésien a la valeur d'une pédagogie de l'ascèse qui vise à nous délivrer provisoirement des pensées pour révéler que nous avions l'esprit que nous sommes. Le doute cartésien est méthodique (le malin génie n'est lui-même qu'un « patin méthodologique « (Gouhier), c'est une technique mise au service de la recherche du vrai.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3970 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Faut-il fixer des limites à l'esprit critique ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • khadouj-189745 (Hors-ligne), le 08/12/2012 é 08H21.
  • Paulo-178955 (Hors-ligne), le 24/10/2012 é 24H19.
  • rafaelleb (Hors-ligne), le 16/01/2011 é 16H12.
  • smarkos (Hors-ligne), le 27/09/2010 é 27H09.
  • edmond0didace67723 (Hors-ligne), le 25/09/2010 é 25H22.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit