LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La beauté suffit-elle au bonheur ? L'Etat est-il l'ennemi de la liberté ? >>


Partager

L'Etat doit-il se préoccuper de la religion de ses citoyens ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'Etat doit-il se préoccuper de la religion de ses citoyens ?



Publié le : 22/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

L'Etat doit-il se préoccuper de la religion de ses citoyens ?
Zoom

Tel est le « christianisme romain «, la « religion du prêtre «, le christianisme qui s'est réalisé dans l'histoire. A considérer politiquement ces trois sortes de religion, elles ont, dit Rousseau, toutes leurs défauts. La troisième, en opposant dans l'homme le citoyen au croyant, rompt l'unité sociale. En établissant sur la terre un royaume spirituel, Jésus, « séparant le système théologique du système politique, fit que l'Etat cessa d'être un «. La deuxième est mauvaise car, « fondée sur l'erreur et le mensonge, elle trompe les hommes, les rend crédules, superstitieux, et noie le vrai culte de la Divinité dans un vain cérémonial «. De plus elle peut rendre le peuple « sanguinaire et intolérant «, de telle sorte « qu'il ne respire que meurtre et massacre, et croit faire une action sainte en tuant quiconque n'admet pas de Dieux «. Reste donc le « vrai christianisme «, celui de l'Evangile. Or si cette religion n'a nulle relation particulière avec le « corps politique «, il n'en demeure pas moins que « loin d'attacher les coeurs des citoyens à l'Etat, elle les en détache comme de toutes les choses de la terre «. Rousseau affirme ne rien connaître « de plus contraire à l'esprit social «. Une telle religion tend à détruire tout lien social.


  • I) La religion est celle du peuple, donc de l'Etat.

a) La religion est le fondement de l'autorité.
b) La religion est un facteur d'unité.
c) L'Etat doit se conformer à l'esprit du peuple.

  • II) Le pouvoir religieux de l'Etat est illégitime.

a) L'Etat doit préserver la liberté et non la religion.
b) La libre-pensée échappe à l'Etat.
c) La religion est l'opium du peuple.



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 4029 mots (soit 6 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "L'Etat doit-il se préoccuper de la religion de ses citoyens ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • hamlette-268152 (Hors-ligne), le 14/01/2016 é 14H08.
  • Bistoof-251102 (Hors-ligne), le 05/01/2015 é 05H15.
  • puccadom-250291 (Hors-ligne), le 17/12/2014 é 17H23.
  • masiga-221073 (Hors-ligne), le 17/11/2013 é 17H21.
  • Elie041-220989 (Hors-ligne), le 17/11/2013 é 17H17.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit