LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'Etat légitime est-il un État limité ? Le totalitarisme est-il la forme extrême du p ... >>


Partager

L'État fait-il nécessairement usage de la violence ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'État fait-il nécessairement usage de la violence ?



Publié le : 27/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

L'État fait-il nécessairement usage de la violence ?
Zoom

La question interroge les relations entre Etat et violence. La question porte ainsi sur l’essence même de L’Etat en tant que pouvoir suprême.

Il s’agit en réalité de définir la nature même de l’Etat, dans son concept, pour savoir si l’usage de la violence lui est nécessairement corrélatif ou au contraire simple fait accidentel et historique.

®C’est donc une relation de consubstantialité qui est ici mise à la question, ce qui, a fortiori, tend à se demander si la violence, en tant que c’est l’Etat qui en fait l’usage, est légitime ou non.

Problématique

La violence participe-t-elle de la définition même de l’Etat ? La violence est-elle consubstantielle à l’idée d’Etat ? La violence dont fait preuve l’Etat n’est-elle accidentelle, due à la personnalité de ceux qui ont le pouvoir à tel moment ? Est-ce que l’exercice du pouvoir qui s’accompagne nécessairement une certaine violence ? C’est bien la consubstantialité qui existe entre violence et Etat qui est ici mise à la question.



Le contrat : «  L'ordre social ne vient pas de la nature. Il est fondé sur des conventions. » Du contrat social Un contrat ne peut être conclu qu'entre deux partis égaux et consentants, aucun parti ne doit être lésé, l'égalité est la seule garantie de la stabilité d'un ordre politique, cela exclut tout usage de la force. Le contrat social chasse ce qu'il y a de naturel dans l'homme, il a des exigences plus hautes, la liberté et la perfection de l'homme. B. Le rôle de l'Etat 1. La place centrale du peuple, des tâches partagées Le « souverain » est le peuple en acte (et non pas un individu). Cette souveraineté est inaliénable, toute aliénation de la souveraineté du peuple est destruction du corps politique. Il s'agit surtout d'une souveraineté législatrice (citoyen-magistrat) La loi est le rapport du peuple avec lui-même et non pas l'émanation arbitraire d'un despote. Le peuple statue sur lui-même, ce qui garantit sa liberté.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2118 mots (soit 3 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "L'État fait-il nécessairement usage de la violence ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • jsp59260 (Hors-ligne), le 26/11/2010 é 26H18.
  • Pascale68761 (Hors-ligne), le 21/05/2010 é 21H09.
  • Richard33254 (Hors-ligne), le 21/05/2009 é 21H14.
  • Colette31902 (Hors-ligne), le 03/05/2009 é 03H12.
  • Joel12037 (Hors-ligne), le 20/03/2009 é 20H08.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit