LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'existence de l'État échappe-t-elle à toute ... La raison se résume-t-elle à des arguments ? >>


Partager

L'État est-il une fin en soi ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'État est-il une fin en soi ?



Publié le : 22/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

L'État est-il une fin en soi ?
Zoom

Bien définir les termes du sujet :

- « Etat « : c’est un ensemble organisé des institutions politiques, juridiques, policières, militaires, administratives et économiques sous un gouvernement autonome, et sur un territoire propre et indépendant. Il est artificiel, c’est-à-dire qu’il a été créé par l’homme (=on n’en trouve pas d’exemple dans la nature) pour permettre le rassemblement des individus. Il garantit une coexistence pacifique, en légiférant les rapports entre les individus. 

- « Fin en soi « : c’est ce qui n'a d'autre but que lui-même, qui ne vise que lui-même et n'existe que pour lui-même.

 

Construction de la problématique :

            Le sujet semble poser la question de l'utilité et du rôle de l'Etat. Il s'agit de savoir si il existe pour lui-même ou si il a été créé pour accomplir une tâche. Il s'agit en quelque sorte de définir le rôle de l'Etat et de voir quelles sont ses fonctions et les raisons pour lesquelles il existe.

            Si l'on considère que l'Etat est une création humaine, se pose la question de savoir dans quelle perspective il a été créé. Autrement dit, dans quel but les individus ont-ils institutionnalisés leur être-ensemble ? L'Etat a-t-il encore la fonction qui lui a été assignée ou est-il devenu un système figé ?



La subjectivité ne peut perdurer en elle avec un autre qu'elle, que cet autre soit au sein d'elle-même ou qu'il soit face à elle comme devoirs extérieurs. Dès lors, Hegel prend le concept de la vie éthique comme une conservation, mais aussi et surtout comme un dépassement des conceptions kantienne et aristotélicienne. La substance éthique s'avère alors n'être rien d'autre que la subjectivité elle-même, et celle-ci s'affirme en tant qu'actualisation de la vie éthique substantielle ; en effet, on soulignera que « la subjectivité anime la sphère éthico-politique objective ; mais elle n'a de consistance et de valeur que si elle se sait constituée par l'objectivité institutionnelle de l'éthicité concrète » (Principe de la philosophie du droit). En somme, c'est parce que l'Etat est à l'image de l'individu que ce dernier se reconnaît dans l'Etat et ses contraintes institutionnelles. II. Marxisme et anarchie      a. L'Etat est une communauté illusoire selon Marx et Engels (cf. L'idéologie allemande). Il y a en effet contradiction entre l'intérêt particulier et l'intérêt collectif, « qui amène l'intérêt collectif à prendre, en qualité d'Etat, une forme indépendante, séparée des états réels de l'individu et de l'ensemble et à faire en même temps figure de communauté illusoire (...) ». L'Etat n'est pas ici, comme on l'a vu chez Hegel, la réalisation sociale la plus haute, celle qui assure à l'homme l'accès à la liberté et à la moralité concrète (éthicité).


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3208 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "L'État est-il une fin en soi ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit