L'Etat est-il, par définition, indifférent aux intérêts particuliers ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Ai-je besoin d'autrui pour être objectif ? Prendre conscience, est-ce se libérer ? >>
Partager

L'Etat est-il, par définition, indifférent aux intérêts particuliers ?

Philosophie


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet " L'Etat est-il, par définition, indifférent aux intérêts particuliers ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Intérêt

Ce qui est utile.

On distingue l'intérêt personnel (qui ne concerne qu'un individu) de l'intérêt collectif (qui concerne un groupe d'individus).

L'intérêt de la raison, chez Kant, est ce par quoi la raison pure devient la raison pure pratique, c'est-à-dire cause de la volonté.

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

.1 Ce que l'on appelle l'intérêt de la société n'est que la masse des intérêts particuliers réunis, mais ce n'est jamais qu'en cédant, que cet intérêt particulier peut s'accorder et se lier aux intérêts généraux (...), SADE, Justine..., t. I, p. 52.

Ajouté par webmaster

"Le combat pratique de ces intérêts particuliers qui constamment se heurtent réellement aux intérêts collectifs et illusoirement collectifs rend nécessaire l'intervention pratique et le refrènement par l'intérêt "universel" illusoire sous forme d'État." Marx et Engels, L'Idéologie allemande.

Ajouté par webmaster

Il se trouve que chacun va au bien commun, croyant aller à ses intérêts particuliers., MONTESQUIEU, l'Esprit des lois, III,7.

Ajouté par webmaster

Il se trouve que chacun va au bien commun, croyant aller à ses intérêts particuliers. De l'esprit des lois (1748) Montesquieu, Charles de Secondat, baron de

Ajouté par webmaster

(...) et comme (...) les intérêts particuliers sont toujours opposés entre eux, c'est un choc perpétuel de brigues et de cabales (...), ROUSSEAU, Julie ou la Nouvelle Héloïse, II, XIV.

Ajouté par webmaster

Mussolini, juriste latin, se contentait de la raison d'État qu'il transformait (...) en absolu. «Rien hors de l'État, au-dessus de l'État, contre l'État. Tout à l'État, pour l'État, dans l'État»., CAMUS, l'Homme révolté, p. 227.

Ajouté par webmaster

Sinon, ce serait le retour à ce vomissement que vous avez, si j'ose dire, l'estomac de préférer au régime actuel : cette énorme prolifération des intérêts particuliers qui attaquaient la vie même de la nation à sa source., F. MAURIAC, le Nouveau Bloc-notes 1958-1960, p. 235.

Ajouté par webmaster

Les états généraux de 1614 seront les derniers avant ceux de 1789. Ils discréditèrent l'institution parce que l'idée du bien général en fut absente, tandis que chacun des trois ordres songea surtout à défendre ses intérêts particuliers., J. BAINVILLE, Hist. de France, XI, p. 195.

Ajouté par webmaster

C'est surtout sous la forme religieuse que l'État a veillé jusqu'ici aux intérêts suprasensibles de l'humanité. Mais du moment où la -religiosité de l'homme en sera venue à s'exercer sous la forme, purement scientifique et rationnelle, tout ce que l'État accordait autrefois à l'exercice religieux reviendra de droit à la science, seule religion définitive., RENAN, l'Avenir de la science, XIV, OE. compl., t. III, p. 929.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

L'Etat est-il, par définition, indifférent aux intérêts particuliers ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo