NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Est-il contradictoire de reconnaître des diff ... Est-il dans la nature de l'État de refuser le ... >>


Partager

l'État est-il plus à craindre que l'absence d'Etat ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : l'État est-il plus à craindre que l'absence d'Etat ?



Publié le : 4/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

l'État est-il plus à craindre que l'absence d'Etat ?
Zoom

Qu'est-ce que serait l'absence d'État ? Quand l'absence d'état pourrait-elle devenir préférable ? Une société sans État n'est pas nécessairement une société désorganisée (Lévi-Strauss) : elle existe juste sans cette forme bien particulière d'organisation qu'est l'État. Il faut distinguer trois types de sociétés sans État : - l'état de nature, qui est un état théorique, développé chez Hobbes (le Léviathan) et Rousseau (Du contrat social), - la société anarchiste qui prône une suppression de l'État au profit d'une gestion privée des affaires, - la société communiste qui prône dans un premier temps la dictature du prolétariat puis l'avènement d'une société sans État. RAPPEL: La dictature du prolétariat chez Marx Le passage du capitalisme au communisme se fait par un acte révolutionnaire: comme le prolétariat constitue l'immense majorité de la population, il devrait triompher aisément de la bourgeoisie, mais comme celle-ci truste tous les pouvoirs (économique, industriel, financier et militaire, etc.), Marx pense que pour supprimer les structures de l'Etat capitaliste, une dictature transitoire sera nécessaire. Durant cette brève période, un pouvoir autoritaire devra en finir avec le mode bourgeois de production (propriété privée, exploitation de l'homme par l'homme, etc. 


 

  • I) L'Etat est plus à craindre que l'absence d'Etat.

 

a) L'Etat asservit les individus.
b) L'Etat entretient les injustices sociales.
c) La raison peut seul légiférer, pas la force.

 

  • II) L'Etat n'est pas plus à craindre que l'absence d'Etat.

 

a) L'Etat est au service du bien commun.
b) L'Etat vise à la disparition de la violence entre les individus.
c) L'Etat est le garant des droits et des libertés (l'Etat de droit).

.../...



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2314 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "l'État est-il plus à craindre que l'absence d'Etat ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • BOB-218697 (Hors-ligne), le 31/05/2014 é 31H14.
  • PierreArchibald-1842 (Hors-ligne), le 09/04/2013 é 09H18.
  • goubier-193510 (Hors-ligne), le 03/01/2013 é 03H18.
  • goubier-193510 (Hors-ligne), le 03/01/2013 é 03H18.
  • FamoussGiirl (Hors-ligne), le 29/04/2012 é 29H16.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    • « Ce n'est pas la violence qui restaure, mais la violence qui ruine qu'il faut condamner. » Machiavel, Sur la première décade de Tite-Live, 1531 (posth.)
    •   « La violence se donne toujours pour une contre-violence, c'est-à-dire pour une riposte à la violence de l'Autre. » Sartre, Critique de la raison dialectique, 1960.
    •   « Il faut concevoir l'État contemporain comme une communauté humaine qui, dans les limites d'un territoire déterminé [...], revendique avec succès pour son propre compte le monopole de la violence physique légitime. » Max Weber, Le Savant et le Politique, 1921 (posth.)
    •   « L'État, c'est le plus froid de tous les monstres froids. Il ment froidement; et voici le mensonge qui s'échappe de sa bouche : "Moi, l'État, je suis le Peuple." » Nietzsche, Ainsi parlait Zarathoustra, 1883-1885.
    •   « L'Etat ne poursuit jamais qu'un but : limiter, enchaîner, assujettir l'individu. » Max Stirner, L'Unique et sa propriété, 1845. L'État signifie pour Stirner la négation même de l'individu, de la puissance individuelle, de la propriété individuelle. Dans l'État, le moi se voit contraint de poursuivre des buts collectifs et de respecter des règles qui sont conçues pour s'appliquer à tous. L'État implique la « mutilation » du moi.
    •   « Ce gros Léviathan, qui est fait d'une masse d'hommes, fait voir des pensées d'enfant en bas âge; ou plutôt il ne pense point. » Alain, Propos, 1935. Alain reprend ici la métaphore inaugurée par Hobbes, qui comparait l'État détenteur du pouvoir absolu au Léviathan, monstre marin évoqué dans la Bible.
    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit