LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-il y avoir une société sans État ? L'Etat peut-il se confondre avec la société c ... >>


Partager

L'État résulte-t-il d'un contrat passé entre individus ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'État résulte-t-il d'un contrat passé entre individus ?



Publié le : 27/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

L'État résulte-t-il d'un contrat passé entre individus ?
Zoom

Le sujet admet l’existence d’un Etat rassemblant les individus, et pose la question de l’origine de cet Etat. En effet, pour parvenir à fonder une société, les volontés individuelles ont dû rompre avec la nature où les hommes étaient égaux, pour s’assembler. Ce rassemblement des individus constitue la base mouvante de l’Etat qui se doit d’être une puissance permanente. Pour surmonter cette fragilité, toute autorité doit être consentie. Autrement dit, il faut fonder la légitimité de l’autorité souveraine de l’Etat.
    Se pose donc la question de savoir quels ont été les moyens mis en œuvre pour passer d’une multitude d’individus à une société organisée. Comment est-on parvenu à organiser la pluralité des ces volontés individuelles pour les regrouper dans une structure : l’Etat ?



Si on considère que l'Etat se caractérise avant tout comme le rassemblement d'individus, alors ce dernier résulte non pas d'un acte officiel, mais de la nature de l'homme. L'homme pour Aristote est « un animal politique » : cela signifie à la fois qu'il est un vivant (animal), et qu'il se distingue des autres par sa capacité et son besoin de vivre en société. L'Etat ne résulte donc pas d'un contrat, c'est tout simplement l'organisation rationnelle, l'actualisation de la nature de l'homme. ● C'est pour cela qu'Aristote décrit la Cité comme étant « naturelle ». En effet, un étant se définit par sa fin, et cette fin est l'actualisation de la forme de l'étant, à savoir la réalisation de son être. L'homme est un étant : la fin qui le définit est la recherche du souverain bien. L'homme vise le souverain bien, le souverain bien correspond donc à la nature de l'homme. La cité est le moyen pour réaliser cette fin, elle est donc naturelle parce qu'elle réalise la nature de l'homme. En effet, l'homme n'est tel que lorsqu'il parvient à sa fin. N'étant pas qu'un être de besoin, mais aussi « un animal politique par nature » I, 2, la cité, qui permet la réalisation complète de l'humanité des hommes est la fin de toutes les autres associations humaines.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1891 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "L'État résulte-t-il d'un contrat passé entre individus ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit