NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Doit-on tout attendre de l'Etat ? L'intelligence animale et les ignorances huma ... >>


Partager

L'étonnement, origine de la philosophie ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'étonnement, origine de la philosophie ?



Publié le : 3/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

L'étonnement, origine de la philosophie ?
Zoom

Le sujet pose une question des plus déconcertantes. En effet, alors que l’origine de la philosophie remonte à Héraclite ou à Parménide pour le monde occidental – c’est-à-dire il y a plus de VI siècle ! –, alors que nous n’avons cessé de penser et de philosopher depuis lors, il nous demande si l’étonnement est à la base de l’acte de philosopher. Comme si nous pouvions nous étonner encore après plus de vingt-sept siècles de philosophie. Comme s’il y avait encore des sujets inexplorés qui provoqueraient encore en nous un étonnement nouveau. Les philosophes ne parlent-ils pas toujours de la même chose ? Ne pensent-ils pas toujours les mêmes sujets ? De quoi pourraient-ils bien s’étonner ? Qu’est-ce que l’étonnement si après tous siècles il agit encore en nous ? Et comment peut-il être la « base « de la philosophie ? Enfin, la philosophie est-elle un « acte « comme le présuppose le sujet ?



- Développement rationnel des étapes idéales par lesquelles une réalité quelconque se constitue et qui permet d'en expliquer les propriétés actuelles ; en ce sens, l'origine suppose bien un commencement, mais il n'est pas placé dans un temps historique, dans une chronologie réelle ; c'est en ce sens que l'on parlait, au XVIIIe siècle, de l'origine du langage, de l'inégalité, etc. ; SYN. genèse ; l'idée moderne selon laquelle, dans le langage par ex., la totalité est donnée avant les éléments qui se définissent par leurs relations matérielles, semble exclure cette approche. 5. - Original : a) Ce dont autre chose est la copie ou la représentation ; SYN. modèle. b) Qui ne ressemble à rien d'autre ; (péjoratif) fantasque. 6. - Originaire : a) Qui tire son origine de.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2039 mots (soit 3 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "L'étonnement, origine de la philosophie ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • quentinpnd-242698 (Hors-ligne), le 27/09/2014 é 27H16.
  • ldelarge (Hors-ligne), le 01/11/2011 é 01H22.
  • jean-yves (Hors-ligne), le 28/01/2011 é 28H18.
  • hepatite (Hors-ligne), le 13/11/2010 é 13H17.
  • RasMath (Hors-ligne), le 04/10/2010 é 04H11.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit