NoCopy.net

Etre libre, est-ce être autonome ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Pourquoi parle-t-on d'un "droit de savoir" ? Peut-on renoncer à sa liberté ? >>
Partager

Etre libre, est-ce être autonome ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Etre libre, est-ce être autonome ?



Publié le : 5/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Etre libre, est-ce être autonome ?
Zoom
  • être : Du latin esse, « être ». 1) Verbe : exister, se trouver là. En logique, copule exprimant la relation qui unit le prédicat au sujet (exemple : l'homme est mortel). 2) Nom : ce qui est, l'étant. 3) Le fait d'être (par opposition à ce qui est, l'étant). 4) Ce qu'est une chose, son essence (exemple : l'être de l'homme). 5) Avec une majuscule (l'Être), l'être absolu, l'être parfait, Dieu.
  • libre arbitre : Pouvoir de choisir. Le libre arbitre se rapproche de la liberté d'indifférence, qui est le pouvoir de choisir entre des contraires.
  • autonomie : (Du grec auto, "soi-même", et nomos, "loi"). Pouvoir de se donner à soi-même sa propre loi. L'autonomie est la maturité de la conscience.

La liberté véritable consiste en un bon usage de la pensée laquelle me permet de déterminer ce qui dépend de moi et ce qui échappe à ma volonté. Mais, dépendre de soi, être autonome, c'est, en définitive, être esclave de ses erreurs et ses illusions.



Qu'est-ce donc être libre ? Il semble que ce soit, au contraire, et en opposition avec la thèse de Calliclès, opter pour la raison et l'autonomie. Être autonome, en effet, c'est déterminer et maîtriser, par la raison, nos volontés particulières et ainsi les rendre libres. Je suis libre lorsque, en chaque situation, en chaque état, je sais quelles sont mes authentiques possibilités, celles qui sont issues d'un choix rationnel. Être libre, c'est, par exemple, par l'effort de sa réflexion, se donner des principes d'action rationnels et raisonnables. L'individu autonome, loin de rejeter toutes les règles comme (cf. cours sur la passion), obéit aux normes et principes qu'il a choisis après examen, et adapte tous ses choix et toutes ses décisions à ces règles et principes. A-t-il opté pour des principes de travail, d'effort, de volonté en vue d'un but ? Dans ce cas, se dégageant de l'emprise servile des impulsions qui ne conduit généralement qu'à l'échec, il choisira en fonction de ces principes rationnels.Choisir la passion contre la règle, le désir contre la loi, le caprice contre le choix raisonnable, oui, ceci est possible, mais cette forme de liberté, qui met à distance l'autonomie, met aussi à distance toute construction rationnelle de nous-mêmes.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Etre libre, est-ce être autonome ? Corrigé de 3113 mots (soit 5 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Etre libre, est-ce être autonome ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Boun18-227119 (Hors-ligne), le 09/01/2014 à 09H21.
  • welska3 -216618 (Hors-ligne), le 08/01/2014 à 08H21.
  • lolo94444-226606 (Hors-ligne), le 06/01/2014 à 06H17.
  • loulou-218077 (Hors-ligne), le 05/01/2014 à 05H15.
  • caro27 (Hors-ligne), le 21/01/2012 à 21H18.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Un gouvernement qui serait fondé sur le principe de la bienveillance envers le peuple, tel celui du père envers ses enfants, c'est-à-dire un gouvernement paternel, où par conséquent les sujets, tels des enfants mineurs incapables de décider de ce qui leur est vraiment utile ou nuisible, sont obligés de se comporter de manière uniquement passive, afin d'attendre uniquement du jugement du chef de l'Etat la façon dont ils doivent être heureux, et uniquement de sa bonté qu'il le veuille également, - un tel gouvernement, dis-je, est le plus grand despotisme que l'on puisse concevoir (constitution qui supprime toute liberté des sujets qui, dès lors, ne possèdent plus aucun droit). Transition : on aboutit à une position qui rend l'homme entièrement responsable de sa conduite, en ce qu'il est l'unique instance qui détermine ses actions et juge de la manière dont ces dernières peuvent être – ou non – déterminées par des instances extérieures.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Dans tout être humain se manifeste une tension dialectique entre une volonté autonome et une action hétéronome. La volonté est sa propre causalité; l'action a lieu dans le déterminisme général de la nature. Que devient une volonté autonome ou, ce qui revient au même, une causalité libre, lorsque l'action fait partie du déterminisme naturel?, H. J. DE VLEESCHAUWER, -in la Révolution kantienne, p. 68.

    Ajouté par webmaster

    D'autant plus que le Code civil stipule clairement que tout contrat pour être valide doit être négocié. Jean-Benoît Nadeau, le Guide du travailleur autonome

    Ajouté par webmaster

    Oui, sans doute, l'homme est un être individuel, autonome ayant conscience de cette autonomie; mais il est en même temps un être social, et l'oublier c'est méconnaître toute une partie de la réalité., L. DUGUIT, Traité de droit constitutionnel, t. I, p. 84.

    Ajouté par webmaster

    être errant et sembler libre, c'est être perdu., HUGO, les Misérables, V, I, XVI.

    Ajouté par webmaster

    Si tu veux être heureux - Etre un homme libre - Laisse les autres te mépriser. [ ] Sénèque

    Ajouté par webmaster

    -(Le mondain) qui s'imagine être vraiment libre, parce qu'il est en effet trop libre de pécher, c'est-à-dire libre à se perdre, et qui ne s'aperçoit qu'il forge ses fers par l'usage de sa liberté prétendue (...), BOSSUET, IV, Vêture, I, -in LITTRÉ.

    Ajouté par webmaster

    Le plus libre de tous les hommes est celui qui peut être libre dans l'esclavage même. Fénelon, Les Aventures de Télémaque.

    Ajouté par webmaster

    Le plus libre de tous les hommes, répondis-je, est celui qui peut être libre dans l'esclavage même., FÉNELON, Télémaque, V.

    Ajouté par webmaster

    Tout homme doit être poli; mais il doit aussi être libre. Mes Pensées Montesquieu, Charles de Secondat, baron de

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Etre libre, est-ce être autonome ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo