NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La liberté est-elle limitée par la nécessité ... Y a-t-il un sens à invoquer une fatalité du p ... >>


Partager

Être libre, est-ce seulement exercer son libre-arbitre ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Être libre, est-ce seulement exercer son libre-arbitre ?



Publié le : 29/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

Être libre, est-ce seulement exercer son libre-arbitre ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Être libre, est-ce seulement exercer son libre-arbitre ?




L'homme est ainsi cet être qui, compte tenu de ce pouvoir d'auto-détermination qui définit sa liberté, n'est relatif à rien d'autre qu'à lui-même. Cette dernière proposition nous laisse toutefois assez circonspects : l'homme n'est-il pas toujours effet de quelque chose ? Pour voir le jour, il ne s'est pas tiré du néant comme le Baron de Münchhaussen se tirant par les cheveux pour sortir de son trou, il a été conçu, éduqué durant son âge juvénile, et cette éducation a sans doute déterminé pour une part les choix qu'il fera étant adulte. Or pourquoi ce qui vaut quant à son existence (elle est relative à quelque chose qui n'est pas lui et lui reste extérieur), ne vaudrait pas aussi en ce qui concerne ce qu'il veut ? En outre, l'immédiateté de l'évidence est suspecte : ce qui est immédiat est irréfléchi et certaines choses que nous prenons pour des évidences peuvent se révéler fausses (ainsi d'une évidence sensible par exemple). Spinoza insiste particulièrement sur ces différentes objections à la thèse du libre arbitre : « Il n'y a dans l'âme aucune volonté absolue ou libre ; mais l'âme est déterminée à vouloir ceci ou cela par une cause qui est aussi déterminée par une autre, et cette autre l'est à son tour par une autre, et ainsi à l'infini. »" En d'autres termes, nous croyons abusivement libres parce que nous sommes ignorants des causes qui nous font agir et vouloir : nous avons immédiatement conscience de ce que nous voulons, des fins que nous visons, et avons à prendre conscience de ce qui nous fait vouloir ceci ou cela, des causes de nos désirs. Notons en outre que ce manque de savoir n'est pas en fait susceptible d'être comblé puisque la recherche des causes va, comme le dit Spinoza, à l'infini. Pourquoi les hommes restent-ils la plupart du temps dans l'irréflexion et ne cherchent pas à connaître ces causes ? car ils aiment, explique Spinoza, se représenter comme un « empire dans un empire » : l'orgueil et la crainte de devoir subir sa vie plutôt que de la vouloir les inclinent à cette croyance en l'illusion du libre arbitre, étant entendu que nous croyons toujours davantage à ce que nous désirons.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 4973 mots (soit 7 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Être libre, est-ce seulement exercer son libre-arbitre ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit