NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'histoire se répète-t-elle ? L'histoire, est-ce du passé ? >>


Partager

Etre moderne, est-ce croire au progrès ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Etre moderne, est-ce croire au progrès ?



Publié le : 26/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

Etre moderne, est-ce croire au progrès ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Etre moderne, est-ce croire au progrès ?



 La modernité est un mode de civilisation caractéristique, qui s'oppose au mode de la tradition, c'est-à-dire à toutes les autres cultures antérieures ou traditionnelles : face à la diversité géographique et symbolique de celles-ci, la modernité s'impose comme une, homogène, irradiant mondialement à partir de l'Occident. Aussi, la modernité se caractérise par l’évolution, le progrès, le changement.



Il faut comprendre que le progrès est un phénomène d'ensemble susceptible de bouger des masses et de changer profondément les habitudes humaines. L'apparition de nouveaux matériaux, l'énergie électrique, les nouveaux moyens de transports, les progrès de l'industrie, des sciences, de la médecine au siècle dernier et dès le 19e, ont modifié profondément la vie humaine. Si bien qu'on peut considérer que le Moyen Age s'est terminée dans les tranchées de la Grande Guerre. L'époque post- moderne est précisément l'époque où ces changements ont eu lieu, que les changements qui vont suivre seront de changements de surface par rapport à ceux qu'a connu le siècle dernier. Aussi, il ne faut pas confondre les changements d'habitude de consommation avec un quelconque progrès, la sortie d'un nouvel objet n'est pas un progrès tout comme la sortie d'un nouvel album d'artiste. L'effervescence de surface de nos sociétés n'est qu'une apparence générée par une dialectique mercatique savamment distillée pour donner le sentiment d'une véritable libération alors que seules les habitudes de consommation ont changé. Aussi, la forme de progrès que l'on peut encore expérimenter est un progrès moral, une véritable libération intellectuelle car nous n'avons rien à attendre de l'industrie de consommation. Aussi, il semble que nous ne sommes plus dans la situation de la modernité, est-ce à dire que nous ne croyons plus au progrès ?  Cette notion semble datée historiquement, et ne plus correspondre aux grand enjeux de la société. L'impression générale est que les progrès que nous avons encore à accomplir ne seront là que pour rectifier, corriger les erreurs du passé, pour empêcher les catastrophes sanitaires et écologiques qui adviendront si justement, on ne change pas nos habitudes et nos techniques.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1744 mots (soit 3 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Etre moderne, est-ce croire au progrès ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • benjjjjj-231141 (Hors-ligne), le 16/02/2014 é 16H19.
  • chloeclochette (Hors-ligne), le 29/04/2012 é 29H09.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit