NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Merteuil Et Valmont Des Personnages Sans Âges ... Misanthrope, Acte I, Scène 1 >>


Partager

Etude de l'extrait quatrième chapitre de Micromégas

Echange

Aperçu du corrigé : Etude de l'extrait quatrième chapitre de Micromégas



Document transmis par : Marie38893


Publié le : 18/10/2010 -Format: Document en format HTML protégé

Etude de l'extrait quatrième chapitre de Micromégas

 

  Le conte voltairien n’est pas seulement comme son nom l’indique un conte mais il est bien plus encore. Voltaire, un des plus célèbres écrivains des Lumières, doit sa réussite absolue à une parfaite maîtrise de l’ironie qui vise à divertir le lecteur mais également à critiquer afin de lui apprendre certaines leçons.

      Micromégas est publié en 1752 seulement en Angleterre pour éviter la censure. Voltaire en avait publié auparavant une ébauche Le Baron de Gangan (1738). A l’époque de la publication de Micromégas, Voltaire avait alors fui la Cour et les lieux de pouvoir au château de Cirey chez sa compagne Emilie du Chatêlet. Il s’y initie aux sciences et s’en passionne.

      Micromégas est le récit d’un géant du même nom qui entreprend un voyage philosophique dans le système solaire et notamment sur terre.

      Dans un premier temps, il faut observer les différents procédés d’écriture qu’emploie Voltaire pour plaire au lecteur et ensuite en tirer les leçons qu’il veut nous apporter.

 

      Afin de susciter l’intérêt du lecteur, Voltaire cherche à capter son attention par certains procédés d’écriture.

      Le comique est savamment utilisé, la plupart du temps de façon ironique. Pourtant on trouve aussi quelques notes d’humour (« ils mangèrent à leur déjeuner deux montagnes » l.2) qui ne visent pas vraiment à critiquer mais plutôt à faire rire. Mais l’ironie est partout présente dans l’œuvre de Voltaire. La comparaison imagée du nain de Saturne qui n’arrive pas à suivre la cadence de Micromégas (« suivait de loin en haletant » l.7) avec un « très petit chien de manchon qui suivrait un capitaine des gardes du roi de Prusse » (l. 10-11) vise sans doute Fontenelle qui n’arrive pas à égaler et est dépassé par le génie de Voltaire.

La critique qui est faite de la terre est ironique et rend la terre risible d’un point de vue extérieur. Elle est qualifiée de « petit pays » (l.4) « mal construit » (l.41), « irrégulier » (l.42) et « ridicule » (l.41), p...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Etude de l'extrait quatrième chapitre de Micromégas" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • steste-195285 (Hors-ligne), le 12/01/2013 à 12H18.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    (...) il s'appelait Micromégas, nom qui convient fort à tous les grands. Il avait huit lieues de haut (...), VOLTAIRE, Micromégas, I.

    Ajouté par webmaster

    « L'inconscient est ce chapitre de mon histoire qui est marqué par un blanc ou occupé par un mensonge : c'est le chapitre censuré. Mais la vérité peut être retrouvée. » Lacan, Écrits I, 1966.

    Ajouté par webmaster

    Scipion Sérapion a pour quatrième ancêtre Lucius (...) qui est aussi le quatrième ancêtre de Scipion Émilien. Ils sont donc parents entre eux., FUSTEL DE COULANGES, la Cité antique, II, 5. (Voir Aïeul).

    Ajouté par webmaster

    L'agriculteur est une espèce de mineur, qui extrait lui aussi le charbon sous forme de bois, d'amidon, de sucre, de nectar, de parfum; seulement au lieu d'aller chercher le charbon et ses composés à cinq cents mètres sous la terre, il l'extrait de l'air par d'autres procédés, qui sont culture, labour, ensemencement, arrosages., ALAIN, Propos, 7 juin 1922, Propriétés.

    Ajouté par webmaster

    - Hippocrate dit... que nous nous couvrions tous deux. - Hippocrate dit cela? - Oui. - Dans quel chapitre, s'il vous plaît? - Dans son chapitre des chapeaux., MOLIèRE, le Médecin malgré lui, II, 2.

    Ajouté par webmaster

    Qu'il y ait des substances immatérielles et intelligentes, c'est de quoi je ne doute pas (...), VOLTAIRE, Micromégas, VII.

    Ajouté par webmaster

    Il y avait là, par malheur, un petit animalcule en bonnet carré (...), VOLTAIRE, Micromégas, 7.

    Ajouté par webmaster

    Nous avons le regret de ne pouvoir suivre l'auteur -(le DËr Hallopeau) dans le chapitre où est étudié le mercurialisme chronique (...) non plus que dans l'étude du mode d'action du mercure qu'il considère comme antibiotique, c'est-à-dire antiplastique, dénutritive et destructive, et s'exerçant aussi bien sur les organismes vivants et achevés que sur les formations cellulaires qui s'accomplissent dans l'intimité de l'organisme sain ou malade., Journal de médecine et de chirurgie pratiques, XLIX, p. 381, 1878, -in D.D.L.

    Ajouté par webmaster

    Il -(le terme d'humanisme) a désigné tout d'abord, dans l'esprit de ceux qui l'ont inventé, une attitude intellectuelle qui, historiquement, s'était manifestée au temps de la Renaissance (...) Il s'agissait, au début, d'une discipline de l'intelligence plutôt que d'une conception philosophique. Le mot se rattachait étroitement à un autre, voisin par l'étymologie : les humanités (...) L'humaniste était, dans cette vue, l'homme qui a cultivé son esprit, qui a extrait de certaines disciplines (en particulier de celles qu'enseigne l'étude des langues anciennes) des principes de pensées., DANIEL-ROPS, Ce qui meurt..., II, p. 49-50.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédente

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo