Existe-t-il des différences entre philosophie politique et science politique ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Philosophie politique: Machiavel - CHAPITRE X ... Les points communs et les différences entre N ... >>
Partager

Existe-t-il des différences entre philosophie politique et science politique ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Existe-t-il des différences entre philosophie politique et science politique ?



document rémunéré

Document transmis par : ???


Publié le : 27/11/2011 -Format: Document en format FLASH protégé

Existe-t-il des différences entre philosophie politique et science politique ?
Zoom

B/ Une analyse « scientifique » en science politique: la systématisation des faits et des situations dans un but de dégager des règles générales utiles à la gouvernance.
 
 * La science politique est la science du pouvoir politique et du rapport entre les différents pouvoirs politiques (par exemple en matière internationale). Elle mène ainsi à l'étude des rapports de force qui constituent le fait et la base du politique (Cf Le Prince: « la force est le fait essentiel de l'histoire humaine »).
 * Il faut ici distinguer deux moments dans la science politique ou plutôt deux intérêts et démarches complémentaires de la matière: Si nous avons vu dans un premier temps que la science politique tente de définir les techniques politiques permettant la gestion efficiente du pouvoir dans le cadre notamment d'une politique de puissance (les moyens du pouvoir)....




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Existe-t-il des différences entre philosophie politique et science politique ? Corrigé de 1119 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Existe-t-il des différences entre philosophie politique et science politique ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Cela va donc le conduire à nous proposer des recettes pragmatiques, concrètes, ayant le souci de l'efficacité pour permettre à la cité d'assurer son existence dans la durée. * La coïncidence entre philosophie et science politique avec Aristote (344 à 382): disciple de Platon, il a une formation scientifique, est marié et a des enfants, donc il n’a pas la même approche que lui. De plus, il a une connaissance de la politique : précepteur d’Alexandre le grand, et son père est le médecin du roi. Etudie les constitutions des différentes cités de son époque (158 au total). Ainsi il étudie la réalité et pas seulement un idéal politique à atteindre et fait un travail de recherche (aller chercher des sources/archives/traités/œuvres des grands penseurs qui l’ont précédé).

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

«La politique» concerne aussi bien les hommes et les faits que la connaissance que l'on a de ceux-ci (...) Pour le commun, la politique est essentiellement la vie politique, la lutte autour du pouvoir; c'est le phénomène en lui-même. Pour la langue savante, la politique est la connaissance du phénomène., M. PRÉLOT, la Science politique, p. 10.

Ajouté par webmaster

Si ces maximes -(du Testament politique -de Richelieu) ... sont encore empreintes de l'esprit machiavélique, il faut reconnaître en même temps qu'aucun écrivain politique n'a condamné d'une manière plus forte et plus éclatante le principe de l'infidélité aux engagements., Paul JANET, Histoire de la science politique, t. I, p. 577.

Ajouté par webmaster

(...) la science économique n'est pas toute l'économie politique. Il arrive à l'économiste d'apprécier après avoir décrit, et de proposer la réforme de ce qu'il a constaté. Quand l'économiste passe ainsi du champ de la science à celui de la doctrine ou de la politique économiques, la morale intervient, qu'il en ait ou non conscience. Il ne peut juger la réalité qu'en fonction de certaines fins., PIROU, Introd. à l'étude de l'économie politique, p. 116.

Ajouté par webmaster

"Il existe deux manières d'obtenir ce pouvoir souverain. La première est la force naturelle... l'autre manière apparaît quand les hommes s'entendent entre eux pour se soumettre à tel homme ou à telle assemblée, volontairement, parce qu'ils leur font confiance pour les protéger contre tous les autres. Dans ce deuxième cas, on peut parler de République politique politique ou de République d'institution." Hobbes, Leviathan, chapitre XII.

Ajouté par webmaster

L'économie politique est un département dans cette vaste province du savoir humain que forme la Sociologie ou Science sociale., G. PIROU, Introd. à l'étude de l'économie politique, p. 11.

Ajouté par webmaster

(...) n'y a-t-il pas -toujours de l'éthique dans le politique? Ce qui fonde le politique, ordre du réel, science pure du réel social, n'est-ce pas la Valeur? Au nom de quoi un militant décide-t-il (...) de militer?, R. BARTHES, Roland Barthes, p. 130.

Ajouté par webmaster

Un texte ne suffit pas à conférer son autorité à un chef d'État, à donner à une assemblée sa puissance (...) La dynamique politique consiste en de continuels échanges de puissances au sein du pouvoir. Le pouvoir doit garder et renouveler sa puissance. Il lui faut, en conséquence, accueillir toute puissance arrivant à la maturité politique, étant entendu qu'il y a des forces qui ne parviennent jamais à ce point et que d'autres, qui accèdent au pouvoir, ne peuvent s'y maintenir., M. PRÉLOT, la Science politique, VII, II, Dialectique de puissance et du pouvoir, p. 99.

Ajouté par webmaster

La politique, est-ce une science mathématique, abstraite, absolue? Non, c'est «la conciliation des intérêts», c'est «le calcul des combinaisons», et il -(Napoléon) conclut : -«La haute politique n'est que le bon sens appliqué aux grandes choses»., Louis MADELIN, Hist. du Consulat et de l'Empire, De Brumaire à Marengo, VI.

Ajouté par webmaster

La -production et la -consommation ne sont économiques que par un certain côté. à les prendre dans leur totalité, elles impliquent un grand nombre de notions étrangères à l'économie politique (...) empruntées (...) à la technologie (...) à la physiologie, à l'ethnographie (...) L'économie politique traite de la production et de la consommation (...) dans la mesure où elles sont en rapport avec la distribution, à titre de cause ou d'effet., E. HALÉVY, -in LALANDE, Voc. de la philosophie, art. -Économie politique.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Existe-t-il des différences entre philosophie politique et science politique ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo