L'existence est-elle un fardeau ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Vox populi vox dei ? Qu'est - ce qu'une vie réussie ? >>


Partager

L'existence est-elle un fardeau ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'existence est-elle un fardeau ?



Publié le : 9/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

L'existence est-elle un fardeau ?
Zoom

Quel est notre rapport à l'être en général pour que nous puissions être le support de mode d'être qui nous sont apparemment étrangers et d'autre part être substantiellement les modes eux-mêmes ? En d'autres termes, sommes-nous substance ou sommes-nous accidents ou modes ?Ces questions engagent le problème de la liberté humaine : en effet, être substance signifie posséder en soi-même le principe de son existence alors que le mode ou l'accident tient le principe de son existence hors de lui-même. L'image du fardeau indique assez que nous sommes modes plutôt que substance, et qu'en conséquence la liberté quant à l'être est illusoire pour l'être que nous sommes nous-mêmes.D'où la question : que doit être l'existence pour être vécue comme une détermination extérieure et en même temps comme rien d'autre que soi-même ? Comment devons-nous penser et déterminer l'existence humaine si elle doit pouvoir apparaître comme un autre nom pour soi et comme une étrangeté, une extériorité radicalement distincte de soi-même ? Ou bien, autre formulation pour la même question : que dois-je être moi-même pour pouvoir me représenter mon existence comme mienne et comme relevant d'un autre que moi, d'une autre instance que moi ? Dans la mesure où mon existence, c'est ce que je ne peux pas ne pas être, ce qui fait que je suis une subjectivité, à laquelle il est impossible d'adopter un autre point de vue sur elle-même que celui qu'elle occupe par son mode d'être, alors peut-être ne puis-je pas renoncer à ce que j'éprouve sans en même temps renoncer à moi-même ?D'où une deuxième difficulté. En effet, dire que " l'existence est un fardeau " implique peut-être que j'en ai la responsabilité, que ce qui m'advient et m'arrive, parfois pour mon bonheur parfois pour mon malheur, provient, d'une manière qui reste à déterminer, de moi-même et qu'en conséquence je n'en peux imputer la responsabilité à personne d'autre.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : L'existence est-elle un fardeau ? Corrigé de 1016 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "L'existence est-elle un fardeau ?" a obtenu la note de :

10 / 10

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • onetwothree-234256 (Hors-ligne), le 22/03/2014 é 22H16.
  • MG23-233570 (Hors-ligne), le 15/03/2014 é 15H10.
  • zabou33-217098 (Hors-ligne), le 29/10/2013 é 29H14.
  • leoettedrag-175357 (Hors-ligne), le 14/06/2012 é 14H11.
  • Guajelito (Hors-ligne), le 14/03/2012 é 14H21.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource suivante

    L'existence est-elle un fardeau ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit