NoCopy.net

Expliquez et, s'il y a lieu, discutez cette idée de Michel Carrouges : «En dehors de tout dogme religieux, le surréalisme entend découvrir au fond de l'être humain un domaine mystérieux par lequel il communique sans solution de continuité avec le point suprême. L'obstacle qui nous en sépare est donc non pas tant en dehors de nous qu'en nous-mêmes, il consiste en ce seuil énigmatique qui sépare notre moi usuel de notre moi le plus profond, où le singulier s'immerge totalement dans l'universel, où la lucidité ne fait qu'un avec le sens du mystère cosmique.» (André Breton et les données fondamentales du surréalisme, Gallimard.)

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Écrivains et théoriciens du surréalisme se pl ... Étudiez ces lignes de Ferdinand Alquié (Philo ... >>
Partager

Expliquez et, s'il y a lieu, discutez cette idée de Michel Carrouges : «En dehors de tout dogme religieux, le surréalisme entend découvrir au fond de l'être humain un domaine mystérieux par lequel il communique sans solution de continuité avec le point suprême. L'obstacle qui nous en sépare est donc non pas tant en dehors de nous qu'en nous-mêmes, il consiste en ce seuil énigmatique qui sépare notre moi usuel de notre moi le plus profond, où le singulier s'immerge totalement dans l'universel, où la lucidité ne fait qu'un avec le sens du mystère cosmique.» (André Breton et les données fondamentales du surréalisme, Gallimard.)

Anthologie


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "Expliquez et, s'il y a lieu, discutez cette idée de Michel Carrouges : «En dehors de tout dogme religieux, le surréalisme entend découvrir au fond de l'être humain un domaine mystérieux par lequel il communique sans solution de continuité avec le point suprême. L'obstacle qui nous en sépare est donc non pas tant en dehors de nous qu'en nous-mêmes, il consiste en ce seuil énigmatique qui sépare notre moi usuel de notre moi le plus profond, où le singulier s'immerge totalement dans l'universel, où la lucidité ne fait qu'un avec le sens du mystère cosmique.» (André Breton et les données fondamentales du surréalisme, Gallimard.) " a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

C'est de très mauvaise foi qu'on nous contesterait le droit d'employer le mot SURRÉALISME dans le sens très particulier où nous l'entendons car il est clair qu'avant nous ce mot n'avait pas fait fortune. Je le définis donc une fois pour toutes : SURRÉALISME. n. m. Automatisme psychique pur par lequel on se propose d'exprimer (...) le fonctionnement réel de la pensée. Dictée de la pensée, en l'absence de tout contrôle exercé par la raison, en dehors de toute préoccupation esthétique ou morale. ENCYCL. -Philos. Le surréalisme repose sur la croyance à la réalité supérieure de certaines formes d'associations négligées jusqu'à lui, à la toute-puissance du rêve, au jeu désintéressé de la pensée., A. BRETON, Manifeste du surréalisme, p. 41-42 (1924).

Ajouté par webmaster

(...) le vice qui nous rendra comiques est au contraire celui qu'on nous apporte du dehors comme un cadre tout fait où nous nous insérons. Il nous impose sa raideur, au lieu de nous emprunter notre souplesse., H. BERGSON, le Rire, p. 11.

Ajouté par webmaster

« La pitié est ce fait étonnant mystérieux par lequel nous voyons la ligne de démarcation qui aux yeux de la raison sépare totalement un être d'un autre s'effacer et le non-moi devenir en quelque sorte le moi. » (SCHOPENHAUER, Le, fondement de la morale.)

Ajouté par webmaster

(...) il s'agit des desseins de Dieu sur nous par rapport au salut, et de la manière dont nous y devons coopérer. C'est en cela même aussi que consiste le grand mystère de la prédestination. Mystère profond et adorable; mystère sur lequel on a formé et l'on forme encore dans le christianisme tant de questions (...) Le calvinisme (...) pour élever la prédestination de Dieu, anéantissant le libre arbitre de l'homme, humiliait l'homme en apparence, mais il lui ôtait en effet toute la pratique des bonnes oeuvres. Que fait l'Église? (...) elle nous enseigne une voie qui nous maintient dans l'humilité chrétienne, sans préjudice de la ferveur (...) Et cette voie, c'est la doctrine que je vous prêche; savoir, que pour l'accomplissement de la prédestination de Dieu, nous devons coopérer et travailler avec Dieu., BOURDALOUE, Carême, Sur la prédestination.

Ajouté par webmaster

(...) une sorte d'image spéculaire que la société nous renvoie de nous-mêmes et qui est celle du -personnage que nous «faisons» dans le monde. Nombreux sont les gens qui ne se connaissent que par l'opinion d'autrui et ne voient d'eux-mêmes qu'un reflet. Mais tous, tant que nous sommes, nous faisons les gestes que commandent notre profession, notre situation sociale, ceux que les autres attendent de nous., BURLOUD, Précis de psychologie, p. 161.

Ajouté par webmaster

(...) le seul peut-être -(le général de Gaulle) avec lequel je me sente un langage commun malgré tout ce qui sépare d'un simple homme de lettres un grand personnage historique; sans doute parce que nous sommes, à quelques années près, de la même couvée, que nous avons écouté les mêmes maîtres et aimé les mêmes livres (...), F. MAURIAC, le Nouveau Bloc-notes 1958-1960, p. 316.

Ajouté par webmaster

(...) l'âme est d'une part ce qu'il y a de meilleur et de plus profond en nous-mêmes, la partie éminente de notre être; et pourtant, c'est aussi un hôte de passage qui nous est venu du dehors, qui vit en nous une existence distincte de celle du corps et qui doit reprendre un jour sa complète indépendance., É. DURKHEIM, les Formes élémentaires de la vie religieuse, p. 356.

Ajouté par webmaster

"Ce n'est pas la crainte de la folie qui nous forcera à laisser en berne le drapeau de l'imagination. André Breton, Manifeste du surréalisme.

Ajouté par webmaster

Car toutes nos misères véritables sont intérieures et causées par nous-mêmes. Nous croyons faussement qu'elles viennent du dehors, mais nous les formons au-dedans de nous de notre propre substance., FRANCE, le Mannequin d'osier, OE., t. XI, I, p. 227.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

Expliquez et, s'il y a lieu, discutez cette idée de Michel Carrouges : «En dehors de tout dogme religieux, le surréalisme entend découvrir au fond de l'être humain un domaine mystérieux par lequel il communique sans solution de continuité avec le point suprême. L'obstacle qui nous en sépare est donc non pas tant en dehors de nous qu'en nous-mêmes, il consiste en ce seuil énigmatique qui sépare notre moi usuel de notre moi le plus profond, où le singulier s'immerge totalement dans l'universel, où la lucidité ne fait qu'un avec le sens du mystère cosmique.» (André Breton et les données fondamentales du surréalisme, Gallimard.)

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo